“on dii koi? Ma chronique mensuelle…” – Février 2007

Bamako, le 28 Février 2007

  Les coups de gueule d’un afro-optimiste en colère,

  Côté perso,  des Hommes qui ne peuvent pas s’engager ne comptent pas…

        Début février 2007 à Montréal: le jour où j’ai acheté mon billet d’avion à Bamako (le 11 janvier) la température dans le coin où j’allais a chuté de +10 degrés Celsius à -20 degrés Celsius; et il était maintenant impossible de faire marche arrière. Le monde entier se plaignait du réchauffement climatique qui perturbait l’hiver comme jamais avant alors que moi je me frottais les mains de plaisir!

J’ai donc pris mon courage à deux mains en sachant que j’allais compenser en revoyant  la famille, avec tous les câlins et bons plats que cela sous-entend! A mon arrivée il faisait du -12 degrés mais les enfants étaient là avec le déguisement local.

  Finalement le séjour a été très agréable, avec beaucoup de «family-time»; j’ai fêté avec eux mon 25ème anniversaire accompagné pour cette circonstance de beaux cadeaux et de mon gâteau préféré: gâteau au fromage avec son coulis de fraises (notez tous chers amis sur vos PDA et agendas SVP). Qui plus est, à cette période le shopping est réduit au minimum, au grand plaisir de ma carte de crédit; et finalement avec ce temps-là, je peux me consacrer sans aucun regret à mon sport favori: le Cinéma. En 15 jours, j’ai vu 10 films et en particulier les principaux qui étaient sur la liste des prix aux Oscars 2007 prévus dans la nuit du 25 février.

  – Le meilleur, à mon avis sans conteste et de loin : Dreamgirls, avec Beyonce! Le film (et l’actrice principale) est superbe, l’intrigue est captivante, les images sont magiques, la musique et les chorégraphies sont extraordinaires et les acteurs sont géniaux (Eddie Murphy, Jamie Fox et surtout Jennifer Hudson). Cette dame écrase la Beyonce de sa voix et de sa présence sur scène dans tout le film – une voix de la qualité de celle d’Aretha Franklin! Le film a gagné haut les mains les Goldens Globes mais n’a pas (à la grande surprise de tous) été retenu pour l’oscar du meilleur film par l’académie des arts américain – sûrement un coup de W. encore; néanmoins Eddie Murphy et Jennifer Hudson étaient nominés tous les deux pour un oscar 2007 et jenny a effectivement gagné.

A voir absolument et en attendant de le voir, achetez le CD, ABSOLUMENT…

  – Le plus mauvais à mon avis : The Good German avec George Cloney. J’en avais entendu des commentaires dithyrambiques, mais au finish c’est un film terne, en noir et blanc avec trop de longueurs et une intrigue assoupissante – j’ai d’ailleurs dormi pendant 1 heure au moins…

  NB: ne ratez surtout pas The Pursuit of Hapiness avec Will Smith et Will Smith Junior, c’est une petite perle…

        «23  ans Chrono – le chapitre final»: eh, oui, ça continue ce mois-ci encore! Les optimistes pensaient que toutes les dents des crocodiles avaient été arrachées mais en réalité il restait encore une rangée! Comme son homonyme Jack, LC Bauer est un coriace! Il refuse de fermer le chapitre final…

  Épisode 4 – LC Bauer provoque et joue avec le feu: pendant que toute la Guinée, toute l’Afrique et toute la Communauté Internationale attendent impatiemment qu’il désigne son nouveau chef du gouvernement, il parade en ville et s’occupe de détails. Il nomme à tout va des ambassadeurs, des directeurs et même des sous-fifres au lieu de nommer la seule chose qui est attendue de lui. Il a même le toupet d’inviter son pote Nino de Bissau (celui qui lui avait refilé le mois dernier un bataillon de commandos pour assurer sa protection rapprochée – et au passage faire quelques cartons sur les  Conakrykas). Tout le monde sait qu’il le fait exprès, façon de dire aux guinéens, comme il l’a si bien fait pendant 23 ans «je fais ce que je veux et quand je le veux». Il donne ainsi raison à tous ceux qui avaient dit que la grève du 10 janvier devait continuer jusqu’à la nomination du P.M.

Le pauvre n’a pas encore compris que les données ont totalement et définitivement changé depuis le lundi 22 janvier 2007: la foutaise royale ne passe plus! Les réactions sont immédiates et cinglantes des nouveaux maîtres du jeu et du pays (les jeunes pilotés par les syndicats): un ultimatum lui est lancé – il a jusqu’au lundi 12 février pour nommer un chef du gouvernement acceptable par tous; après cela, la grève générale reprend sur tout le pays et cette fois-ci jusqu’à la nomination d’un nouveau Président de la République…

Mais la jeunesse ne peut attendre: déjà le vendredi 09 février dans les préfectures de Dinguiraye et de Coyah, elle est dans les rues avec des pancartes demandant le départ du général amorti et de sa clique. Commissariats de police, bureaux de la gendarmerie et résidences du préfet et du commissaire de la police ont été braisés sur le champ. Dieu merci les «hommes en tenue» ont préféré se regrouper dans leurs casernes plutôt que de foncer dans le tas. Puis progressivement toutes les autres villes ont pris feu avec destruction des représentations de l’Etat-Voyou et des signes ostentatoires de richesse frauduleuse des prédateurs de la CAD, en particulier des BCB.

La température nationale monte très vite, d’heure en heure et il n’est pas sûr que des dégâts humains et matériels puissent être évités avant le lundi 12 février…

  Pendant ce temps les GuinEx s’organisent comme ils peuvent et avec tout leur cœur patriotique – Washington, Paris, Montréal, Berlin, Dakar…etc. Ils bravent le froid du Nord et les anti-gangs policiers de tous les pays d’accueil pour soutenir le combat de leurs frères en Guinée. A Bamako, ils font un super boulot, sans calculs et avec leurs tripes! Je n’arrive pas à accrocher vraiment: ça se passe là-bas, pas ici! En dehors du petit effet médiatique qui est malheureusement mal diffusé en raison du contexte électoral local et organisé de manière trop amateur dans tous ces pays, c’est presque des coups d’épée dans l’eau. J’ai l’impression que nous sommes tous entrain de gâcher la 2ème chance que la vie nous offre de remettre notre pays sur le bon chemin, après la mort du criminel ast en mars 1984…

 Episode 5 – LC Bauer nomme son Premier Ministre : le vendredi 09 février au soir, à 3 jours de l’ultimatum des syndicats, il nous propose à la télévision nationale EC Bandit des BCB de la CAD! Impossible de faire un plus mauvais choix! Il a réussi encore une fois à faire pire que les fois précédentes, alors que tout le monde pensait que c’était impossible…

La révolte nationale est maintenant impossible à contrôler; LC Bauer a essayé un coup de poker pour voir si les guinéens une fois de plus allaient plier l’échine, mais il n’avait pas encore compris que sa mal-gouvernance ne pourra plus jamais passer comme dans le passé! En Guinée et à l’étranger la désapprobation est unanime…

La grève nationale est reconduite de plus belle pour le lundi 12 février! Les manifs suivies de dégâts collatéraux reprennent à Conakry, Labé et ensuite progressivement dans toutes les villes du pays.

 Episode 6 – C’est reparti pour la grève générale et illimitée: elle démarre effectivement le lundi 12 février 2007. Succès total le premier jour, puis l’impensable se produit de nouveau…

 Episode 7: innovation et premier Tsunami guinéen: c’est le chef de l’Etat qui fait un coup d’état militaire contre le Peuple: Il décrète «l’Etat de Siège» du 12 au 23 février et confie tous les pouvoirs à son chef d’état mineur de l’armée nationale. L’occasion est trop belle pour les bidasses affamés: ils massacrent, volent et tuent à volonté! Tous les «révolutionnaires» sont traqués, les émissions de toutes les radios privées nationales (même RFI) sont interrompues et leurs sièges sont attaqués et détruits, leur staff est embarqué.

Malgré la peur au ventre, les nouveaux révolutionnaires résistent et ne lâchent pas le morceau, car il n’est plus possible de le lâcher maintenant… On commence enfin à entendre la communauté internationale qui condamne unanimement l’arrêt de tout le processus démocratique en Guinée. Au Sommet de la Francafrique à Cannes, on en parle et on condamne aussi. L’ONU est chargée d’une mission d’enquête internationale sur les crimes commis en Guinée (Niet répondent en cœur les autorités nationales). Le téléphone commence à marcher entre les Grands de ce monde et les petits apprentis sorciers guinéens et ceux-ci comprennent rapidement le message: si ça continue, tous leurs comptes en banques à l’étranger seront bloqués, plus d’escapade médicale à Genève et leurs boss iront plus tard rejoindre Thomas Lubanga et Charles Taylor à la Haye! Du coup ils y mettent un peu de leste et les négociations reprennent entre l’armée et les syndicats. Re-language de sourds: «arrêtez votre grève immédiatement» – «non, arrêtez votre état de siège d’abord»…

Des farfelus parmi les plus exotiques sont envoyés en médiateurs régionaux de la CEDEAO: qui pourrait vraiment croire que le «Maradona» du Nigeria puisse régler quoi que ce soit dans un conflit de mal-gouvernance alors que c’est par la force que ses pairs militaires nigérians ont difficilement mis fin à la pourriture de son propre système de gouvernance! C’est un peu comme si on demandait à Al Capone de venir nous aider à protéger notre banque contre les voleurs… Mais le filou a une expérience de premier choix et il sait proposer les deals tordus qui marchent le mieux à LC Bauer et à sa CAD qui sont finalement au pied du mur; ils sont maintenant obligés de nommer un PM acceptable pour eux s’ils veulent encore (et un peu) rester au pouvoir.

A mon avis les syndicats et la société civile venaient de commettre leur première grave erreur tactique car on ne parle plus dès cet instant de la seule Vraie solution au problème guinéen: le départ obligatoire du principal responsable de tout ce gâchis. La jeunesse guinéenne le fait remarquer immédiatement et prononce cette terrible phrase que personne n’osait dire tout haut mais qui est pourtant le reflet de la Guinée d’aujourd’hui: «tous les guinéens qui ont connu sékou touré ont la peur dans la tête; nous nous n’avons peur de rien…»

Certes je suis conscient que les familles les plus vulnérables étaient vraiment à bout et que la résistance d’un groupe peu organisé ne tient pas très longtemps face à la faim et aux kalaches, mais le sacrifice de plus de 150 jeunes guinéens est aujourd’hui trop lourd pour ne pas mener le combat jusqu’au bout, ne serait-ce que pour ne pas avoir à le reprendre demain encore à zéro! Je reste persuadé que le choix sans précédent de chasser le tyran qui avait été engagé après la bavure du 22 janvier devait être poursuivi encore un peu plus et qu’il aurait fallu absolument traiter cette affaire de manière plus professionnelle et surtout en ayant bien en tête notre passé récent –  il aurait fallu cette fois-ci mettre définitivement fin à notre lâcheté guinéenne habituelle qui nous hante depuis 1958: le chef et sa clique de bandits pillent, violent et tuent à volonté; ensuite il fait 2-3 concessions bidons (telles que nommer un "PM de consensus") et tout le monde est content, et tout le monde danse la mamaya et tout le monde se tait…Et tant pis pour les morts et leurs familles…Et tant pis pour la Guinée….

 Épisode 8 – vendredi 23 février – 2ème Tsunami du mois en Guinée: les représentants du gouvernement à l’Assemblée Nationale se transforment subitement en représentants du Peuple à l’Assemblée Nationale: ils votent NIET à l’unanimité à la reconduction de l’Etat de Siège que LC Bauer leur exigeait! Décidément, la Guinée ne sera plus jamais la même après le lundi 22 janvier 2007. Le chef d’état mineur de l’armée menace d’arrêter la grève générale par la force le lundi 26 février; c’est chaud-chaud encore, Walahi…

NB : il parait que les députés de l’intérieur avaient reçu une commission de leurs électeurs leur annonçant ce qui adviendrait d’eux, de leurs familles et de leurs biens si ils ne faisaient pas le «bon choix» au cours de ce vote absolument NON secret, alors bien sûr ils étaient coincés entre le marteau et l’enclume – ils ont finalement préféré l’enclume au marteau au pied fragile…

Cette dernière gifle magistrale de son propre clan finit par enlever le sourire aux vieux singes. Comprenant que le chef n’y arrivera décidément jamais tout seul, la CEDEAO et les syndicats déposent 4 ou 5 petits papiers avec des noms de PM dans son bonnet blanc du vendredi. Il accepte ENFIN le dimanche 25 février le principe d’en tirer un avant la fin de la semaine suivante et le lundi 26 février vers 20h00, il fait son choix.

Toute la Guinée a peur car cela fait 23 ans qu’il n’a jamais fait un bon choix…

Episode 9 – Lansana Kouyaté est le nouveau PM-CG de la Guinée – Que Dieu et le Diable aient pitié de lui…

Personnellement je lui souhaite sincèrement BONNE CHANCE mais qu’il sache que les guinéens le surveilleront de très près: nous ne voulons plus d’un PM-CG à genou devant des chefs ignares et corrompus – 2 ou 3 réformes mineures et puis le Statut Quo de la gabégie locale actuelle et il sautera pire que EC Voleur, Walahi…

  Déjà deux fausses-routes dès le départ:

 

  • Primo son arrivée triomphale (après je ne sais quel triomphe personnel) dans le jet privé de Laurent Gbagbo, le 2ème pire cauchemar de notre sous-région alors qu’il pouvait débarquer du vol régulier d’Air Ivoire. C’était à mon avis du plus mauvais goût et une preuve de manque de finesse nécessaire à sa nouvelle fonction dans le marécage politique national et régional…
  • Secundo, la série de remerciements journaliers à LC Bauer et à son oligarchie familiale dans tous ses discours et ses visites de courtoisies suspectes, dans la pure tradition guinéenne.

Pour nos amis étrangers, il faut que je vous explique ce dernier point plus en détail sinon vous ne comprendrez (et ne croirez) jamais: pendant la dictature de sékou le sanguinaire, il y avait 2 options pour la plupart des guinéens honnêtes: soit ils étaient arrêtés pour complot contre-révolutionnaire, enfermés et exécutés à l’ombre dans le camp boiro ou dans une de ses annexes dans chaque région du pays, soit un très petit nombre en ressortait en pièces détachées. Ainsi après à 10 à 15 ans de ce régime alimentaire et physique  très strict il était de bon ton qu’ils se rendent immédiatement à leur sortie (avec toute leur famille) pour remercier le tyran de leur avoir gâché les plus belles années de leur vie, d’avoir fait vivre l’enfer à leurs pauvres épouses et d’avoir détruit l’avenir de tous leurs enfants. Ensuite la grande majorité d’entre eux  pouvait aller tranquillement attendre la mort dans la misère à la maison.

La 2eme République de LC Bauer a raffiné encore plus cet art dramatique local et maintenant il est de bon ton pour tout irresponsable national d’aller remercier le chef surtout quand il a fait beaucoup de mal, et plus il en a fait, plus la famille toute entière se mobilise pour le remercier…

Nul doute que Lansana Kouyaté, pour ne pas déroger à cette énigme guinéenne, remercie donc LC Bauer au nom de tous les guinéens pour avoir fait tuer plus de 150 jeunes, avoir totalement pourri le système économique et social du pays et avoir transformé notre Guinée en pays le plus corrompu du continent! Si c’est bien le cas, qu’il sache une fois pour toutes qu’il ne parle qu’en son nom propre, pas au mien ni en celui de la majorité des guinéens que je connais…

 Je me demande depuis très longtemps (en tant que médecin) ce qu’il faudra faire pour soigner définitivement les guinéens de cette vilaine maladie contagieuse. Pour moi le véritable homme du changement ce n’est pas celui qui arrivera en remerciant le chef  de tout le Mal qu’il a fait pendant son règne, c’est plutôt celui qui arrivera en le menaçant dès la première rencontre de le «foutre la-dans» à la première incartade  Les jeunes guinéens avec qui je discute régulièrement ont décidément raison: tous ceux qui ont connu sékou ont la peur maladive du chef gravée dans la tête; ils ne peuvent pas amener le changement dont la Guinée a besoin aujourd’hui…

Le moment est sûrement venu pour nous tous d’y penser très sérieusement!

 Côté boulot,

   Encore une seule priorité: «23 ans chrono, le chapitre final»….

 Côté « reste du monde »,

  Toujours une seule priorité: «23 ans chrono, le chapitre final»….

Au mois  prochain, Inch Allah….

Advertisements

About A.O.T. Diallo

Un quinqua hédoniste qui plane sur le Web...
This entry was posted in 2007. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s