“on dii koi, ma chronique mensuelle…” – Juin 2007

Bamako, le 30 Juin 2007

  Les coups de gueule d’un afro-optimiste en colère,

  ·        * Côté perso,  l’Homme est soit un connu connu soit un inconnu inconnu; bref il est bon ou mauvais quoi…»

          Bamako en Juin: le réchauffement climatique du globe a atteint son paroxysme à Bamako, Walahi! Il a fait encore plus chaud les 2 premières semaines de ce mois-ci que les 2 mois précédents et malgré nos clims de maisons, de voitures et de bureaux, il y en a vraiment marre de toute cette chaleur. Puis vers le 15, il a enfin commencé à pleuvoir certaines nuits avec baisse sensible des températures le lendemain matin mais juste pour quelques heures…

          Boubacar Telli (mon fils) a réussi son bac avec mention le 18 de ce mois: il est également admis en fac de finances à l’Université MC Gill – j’espère que ce brave petit a décidé d’offrir enfin à son papa chéri la Porsche 911 Carrera que ce grand naïf pensait pouvoir acheter en débutant sa carrière professionnelle le siècle dernier; il ne faut jamais contrarier les bonnes volontés…  Il ne reste plus que SoulDAS à virer (à mi-temps) de la maison dans 2 ans pour pouvoir enfin récupérer à plein temps la télécommande de la télé et zapper sans palabres le soir. Bien sur ça va être caillou pour rentrer la vaisselle, descendre les poubelles et aller chercher le pain, mais (chut) j’ai déjà une petite solution de rechange en tête pour cela…

          Freddy G and the LJ Sound au CCF le  01 juin: de loin le plus mauvais concert que j’ai vu depuis que je suis à Bamako; cet assemblage hétéroclite originaire des îles ABC hollandaises (Aruba, B ? et Curaçao) doit sûrement jouer régulièrement dans des bars louches d’Amsterdam et ils nous ont offert la totale de leur savoir musical avec fausses notes gratos à la pelle. Une bande de musiciens ringards et baba cool tant côté fringues que côté musique avec uniquement des reprises de vieux hits des 2 derniers siècles et pour couronner le tout un chanteur vedette invité spécial, du style Johnny Mathis avec excès de cirage sur la moumoute… A la fin de notre calvaire ils ont fait venir sur scène le grand Toumani Diabaté pour les 2 derniers morceaux, mais même le grand maître de la Kora n’a pas pu sauver la soirée. Si vous les voyez qui jouent sur le trottoir de droite, prenez immédiatement le trottoir de gauche, avant qu’ils ne vous fourgent des billets de force…

        «24  ans Chrono – le chapitre final»: en Guinée, la bamboula continue…

Épisode 03 – les 30 quatrièmes jours du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, populaire (PM-CG-p): la période de grâce (100 premiers jours) est finie ce mois-ci…

* Côté Résultats: toujours rien – ou presque! Il paraîtrait qu’il a pu obtenir quelques millions d’euros/US Dollars entre Paris, Bruxelles et D.C. mais j’ai de sérieux doutes que ce soit un résultat positif: nous ne sommes pas encore revenus à l’étape de «tendre l’écuelle» aux bailleurs de fonds car le monde entier est conscient que dans notre système actuel de gestion des ressources nationales, cela veut dire financer principalement des intrants agricoles pour les champs de LC Bauer et payer des bourses et des loyers en Occident pour les bénis du système et pour leurs familles. Il faut d’abord nettoyer (au karcher) la maison Guinée: mobiliser nos ressources nationales qui sont loin d’être négligeables (minières, halieutiques, fiscales, douanières…), améliorer notre productivité et l’efficience de notre dépense publique, réduire les dépenses fastueuses et inutiles de l’Etat, en assurer une gestion rigoureuse, mettre fin rapidement et de manière autoritaire au système mafieux qui gère le pays. Après cela, mobiliser des financements extérieurs sera non seulement facilité mais fructueux pour toute la Guinée… Finalement les gouverneurs et préfets «new-look» sont nommés dans la soirée du 22: wait and see pour le moment mais les premières analyses des connaisseurs du sérail ne sont pas très encourageantes!

Bien sûr, il ne serait pas réaliste et sérieux d’exiger qu’il répare en 100 jours ce que ses 2 précédents patrons ont totalement bousillé en 50 ans, mais quand même ce laps de temps est largement suffisant pour faire des choix justes et rigoureux, prendre des décisions indispensables même si elles sont impopulaires et repérer/choisir des hommes et des femmes qui peuvent piloter un changement durable. Et surtout, pas de démagogie! Ce n’est pas «le tour des jeunes et des femmes», comme s’il s’agissait d’un gâteau à manger, c’est le tour des gens compétents, propres (au moins un peu) et qui n’ont pas peur des décisions difficiles. La popularité ce n’est pas pour maintenant, mais elle viendra sans aucun doute après, si des résultats probants sont au rendez-vous à moyen terme.

* Côté Mamaya (folklore) – pas mal ce mois-ci: une visite triomphale aux USA pour serrer les pinces de Condi, de l’intérim de Wolfie, de quelques boss mineurs et des communautés guinéennes de D.C. et de N.Y. Puis crochet au retour par Paris pour prendre le thé et une photo-souvenir à l’Elysée. Ca c’est vraiment que de la mamaya… Après des scénarios identiques le mois précédent à Paris, Bruxelles, Londres, Abuja (?!?) et Tripoli (!?!) on se demande vraiment quand est-ce que les guinéens du pays profond (les Guin-Int) auront la chance de le voir en dehors des rares occasions où la télé et l’électricité nationales marchent au même moment. Et pourtant nos régions et préfectures sont aujourd’hui vraiment celles qui nécessitent le plus son attention car elles sont sans gouverneurs et préfets (la plupart chassés comme des malpropres en janvier et février 2007 par le Peuple en colère), sans édifices publiques qui sont détruits ou en ruines mais avec anarchie galopante, insécurité maximale et misère lancinante mais exponentiellement progressive…

Bref il joue vraiment au Président réel de la République de Guinée, l’autre étant virtuel depuis belle lurette; il parait qu’il n’a pas hésité partout où il a été reçu à présenter son Boss comme un «has been» bientôt au placard, ce qui est vrai, mais quand même! Ainsi le Grand Malade n’a pas hésité non plus, poussé par ses proches faucons, à réagir immédiatement de Conakry, le jour même où notre PM-CG-p savourait sa nouvelle gloire, son plaisir (et des petits fours) à l’Elysée: nous avons eu droit On Live à un «One man show du LC Comedy Club» inédit et fidèle à la tradition, sur TV5, CFI, AITV et RFI; il nous a été confirmé de manière très LCène ce que beaucoup d’entre nous soupçonnaient déjà: notre PM-CG-p n’est qu’un subordonné/subalterne comme tous les autres guinéens, qui obéit aux ordres de son Maître et qui à la première incartade subira le même sort que tous ses prédécesseurs! Le tout dit par un LC Bauer en pleine forme physique et en forme mentale habituelle; c’est pas la mamaya ça, c’est la mama-magouille…

J’espère seulement (surtout pour lui-même) que notre PM-CG-p a enfin compris le message on ne peut plus clair maintenant: soit il s’oppose rapidement au clan mafieux du pouvoir actuel (avec une bonne partie du Peuple derrière et devant lui), soit il va bientôt rejoindre ses prédécesseurs, renvoyé qu’il sera, au mieux par son Maître au pire par la jeunesse consciente de Guinée! Ca va chauffer, Walahi…

  Et puis en fin de mois il y a eu l’apothéose de la mamaya universelle: la caravane triomphale pour les Etats-Unis d’Afrique du guide suprême de la jamahiria libyenne démocratique et populaire à travers l’Afrique de l’Ouest. L’étape guinéenne a eu lieu du 23 au 25; il parait que la grande nouveauté était de convaincre les peuples africains que l’heure des USA (A pour Africa bien sûr) a sonné. Il a oublié néanmoins de commencer son plaidoyer par son propre peuple qui en a le plus besoin, vu la manière dont il défraie la chronique régulièrement par le traitement de choix qu’il réserve aux nègres après qu’il les a sucé comme des oranges sur ses chantiers pharaoniques…

En tout cas il y a eu gros malentendu chez nous: il a pensé tout au long de son trajet que les foules enthousiastes criaient et dansaient de joie et d’allégresse au passage des 100+ véhicules 4×4 rutilantes de son armada – en fait ils avaient appris la légende selon laquelle il déversait des sommes astronomiques de cash partout où il passe donc ils hurlaient leur détresse du genre «on veut de l’eau et de l’électricité, on a faim… ». Apparemment on ne leur avait pas précisé à qui il distribue habituellement les petro-dollars et les pièces d’or…

  v     Côté boulot,

  ☺ Départ en fanfare de l’imam du bureau – celui qui nous quitte ce mois-ci est l’un des «Survivants», ce groupe de choc de l’APUM (Association du Personnel Unicef Bamako) qui a été recruté  pour assurer la Survie des enfants et des femmes du Mali et qui fait cela en 24/7 comme de vrais ouvriers du développement durable…

Notre imam CN a toujours été un drôle de bonhomme dans cette bande: il a tenu plus de 6 ans dans l’équipe et il en est sorti vivant, intacte et avec une promotion – mais avec exil vers la Cote d’Ivoire – faut le faire! D’abord c’est pour moi le prototype même de la tolérance et de l’acceptation de la différence des autres: il a été désigné à l’unanimité (l’autre candidat c’était moi!) comme imam de la nouvelle mosquée du bureau et pourtant c’est le jour de sa fête d’au revoir que notre collègue suédoise a su qu’il était musulman – faut le faire! Bref il vit sa vie et ses passions sans en imposer à tout son entourage, une qualité indispensable pour survivre et avancer dans notre monde multiethnique et multiculturel. Il a toujours été l’appui et le soutien de tout le monde, avec rigueur et (parfois) gentillesse, néanmoins certains de ses courriels seront classés dans les anales de l’UNICEF Bamako et il a échappé au PNG (Persona Non Gratta) plus d’une fois. Son accent typique camerounais me laissait espérer quelques secondes, quand il passait devant ma porte, que Roger Milla était dans nos murs! Son rire était par contre atypique et inimitable dans le bureau, du genre à faire pleurer les enfants de moins de 12 mois, mais tout a fait contagieux pour tous ceux qui ont déjà reçu la vaccination contre la rougeole à 9 mois…Enfin il a été un élément majeur du succès de notre programme au Mali et dans un volet que lui seul maîtrisait en arrivant ici, même si il a fallu qu’il apprenne ensuite à bien le faire comprendre et maîtriser par les autres. J’ai appris 2-3 choses importantes pour le reste de ma vie avec lui et je suis sur que c’est réciproque, donc c’est match nul entre nous à la fin de la première mi-temps, balle au centre…

  Donc pour lui, on a fait deux bamboulas professionnelles bien garnies à la veille de son départ du bureau, le 31 mai 2007:

            La première avec tout le bureau, devant un bon michoui et avec tous les honneurs qui lui étaient dus; honneur suprême, il a eu le droit ce jour (pour la première et dernière fois) de présider la cantine sur le trône Colonial…les GRANDS absents (le Boss du bureau et le Boss de l’APUM) ont même téléphoné du bout du monde où ils étaient en mission commandée pour lui souhaiter bonne route…Les discours d’usage ont été de toute beauté! et il nous a finalement gratifié de sa dernière prose, marrante, déjantée mais si bien énoncée…Pour plus de détails sur ces festivités, vous êtes invités à zapper sur le reportage photo exclusif de l’ORT-APUM sur la gauche de ce texte…

            La deuxième, celle de la section Survie a été encore plus riche en émotions (hello KDD); on l’a tenu au siège de l’Etat-major des Survivants, avec confettis et feux d’artifices + un gros gâteau au chocolat!!! Vous remarquerez sur les photos une situation qui risque de vous induire dans une grave erreur: il semble à première vue qu’il y a un grave problème de «gender balance» dans la section avec uniquement CN et moi pour représenter le sexe faible contre 5 dames «bien debout»! Mes amis ne vous inquiétez pas, votre serviteur ne va pas se retrouver noyé, tout seul entouré de toutes ces femmes de tête: les autres sexes faibles de la section étaient absents, à bosser dur ailleurs pendant que les femmes (et nous deux) faisions la fête au bureau…

  Bon vent jeune frère, continue comme tu es, fais gaffe aux courriels-PNG et montre leur là-bas que tu es un digne Survivant de l’APUM…

  v    Côté « reste du monde », …un petit vent de bonne gouvernance souffle sur notre continent ce mois-ci:

  Bravo le Niger qui innove dans le bon sens: l’Assemblée nationale pourtant largement dominée par une coalition de partis de la majorité présidentielle a voté une motion de censure et mis à la porte le premier ministre inboulonnable, pour malversations répétitives des membres de son équipe de gestion des affaires de l’Etat. Un grand pas vers la bonne gouvernance en Afrique…

  Bravo le Malawi dont le nouveau pouvoir traîne sans aucune pitié devant les justices nationale et internationale (et rend la vie plus que misérable) au précédent président qui a pourtant magouillé fort pour choisir son successeur. Il parait que le très riche mec est en pleine dépression nerveuse…Encore un autre grand pas vers la bonne gouvernance en Afrique…

  Bravo le Liberia dont le nouveau pouvoir a souhaité et obtenu que Charles Taylor paie pour ses crimes sur la place publique à travers un procès international pour crimes contre l’humanité. Bien sûr on aurait préféré que le procès ait lieu à Freetown ou même mieux à Monrovia; bien sûr il n’est pas pire que d’autres pourris officiels comme Milosevic ou que d’autres pourris officieux que je ne citerai pas…Mais ce premier procès est un signal fort et nécessaire pour dire que l’impunité totale ne passera plus jamais en Afrique et ailleurs, que tuer des enfants et des femmes où que ce soit dans le monde ne sera plus jamais pardonné (tuer des hommes aussi d’ailleurs!). J’espère qu’ils vont inonder nos câbles et télés nationales, nos radios et nos journaux avec des comptes-rendus fidèles et des photos-choc pour foutre la peur de leur vie à tous nos apprentis-dictateurs en herbe….

  * Par contre dans le reste du monde c’est la vraie pagaille:

  -En Palestine, ils sont tous devenus oufs: ils se kalachent allègrement entre eux sous le regard goguenard des israéliens qui comptent tranquillement le nombre de «terroristes» en moins tous les jours! Quelle tristesse, quel gâchis, quelle intransigeance religieuse qui amène des frères à s’entredéchirer par totalitarisme islamique. Même si une solution pacifique définitive entre juifs et arabes était finalement trouvée au Moyen-Orient, cela permettra-t-il d’espérer la Paix des hommes dans cette région? J’en doute de plus en plus tous les jours…

  – En Sarkozie, les électeurs ont calmé les ardeurs de la vague Bleue: maman, t’as vu la déculottée qu’ils avaient promis de mettre à la gauche? Finalement il n’y aura pas de racaille gauchiste traitée au karcher; tout juste une majorité de Droite suffisante pour être responsable à 100% de la réussite (ou de l’échec) des décisions impopulaires qui vont bientôt commencer à pleuvoir…

  Néanmoins je dois tirer mon chapeau bien bas à Sarko Ier, qui a mis en place pour la première fois un gouvernement "Blanc-Beur-Black-bleue-orange-rose" qui ressemble un peu plus effectivement à la France d’aujourd’hui! Et en plus cette fois-ci ce n’est pas des «Coffee Gnam-Gnam -Ya bon Banania» de façade qui ont été nommés. Il finira par m’étonner positivement en fin de compte (Ca va plaire à Saliou, ça…).

Souvenez-vous, l’équipe de France de football d’il y a environ un demi-siècle, il n’y avait que Marius Trésor pour représenter les DOM-TOM – aujourd’hui il n’y a plus que Riberi et Coupet pour représenter la future minorité de couleur (blanche).

Au mois  prochain, Inch Allah….

Advertisements

About A.O.T. Diallo

Un quinqua hédoniste qui plane sur le Web...
This entry was posted in 2007. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s