“On dii koii, ma chronique mensuelle…” Novembre 2007

Bamako, le 30 Novembre 2007

 

Les coups de gueule d’un afro-optimiste en colère,

 

·        * Côté perso,  «Affaire de ethnocratie là je ne comprend rien: dans ma famille mon 1er grand frère s’appelle Sylla, il est malinké; mon 2e grand frère s’appelle Diallo, il est peuhl; mon 3e grand frère s’appelle Béavogui, il est toma – pour moi ils sont tous mem-sauce-pareil – ils me donnent jamais de sous, Walahi…»

 

        Bamako en novembre et tout seul: la vie est bien triste actuellement ici et pourtant la fraîcheur pointe enfin son nez à l’horizon. Je pense que c’est la famille qui me manque, surtout après de si belles vacances! Je crois aussi que je deviens gaga d’immobilisme (j’en suis déjà à mon 17ème déménagement) et que le moment est peut-être venu de dire bye-bye à Bamako et au Mali qui m’ont tant appris sur les pays de notre région qui cherchent à gagner le combat du Développement malgré toutes nos contraintes tropicales (gouvernançales, folkloriques, politiques, environnementales…ect); un pays que j’aimerai toujours profondément tout au long de ma vie de centenaire (ou plus)…

 

      «24  ans Chrono – le chapitre final»: la saga de la bamboula guinéenne…

 

Épisode 11 – les 30 neuvièmes jours du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, populaire (PM-CG-p):  

 

* Côté Résultats: toujours désespérément rien! Comme dans un film surréaliste, un peu comme dans le très bon film tiré du livre de Günter Grass «la chute», le principal résultat ce mois-ci, dans cette atmosphère irréelle de fin de règne, de chaos et d’inactions concrètes est la promotion des hauts cadres de notre armée nationale pour services rendus à la nation depuis 1960! Ainsi leur petit boss a été promu au grade très envié de Général de la Division (des guinéens). Lui et les siens ont vraiment de quoi être fiers de leurs œuvres depuis notre indépendance, fruits d’un travail méticuleux et de longue haleine. Dommage qu’ils n’aient pas pensé dans la foulée à nommer leur responsable suprême au grade de Maréchal de la Division (des guinéens)…

 

– Néanmoins un autre résultat est fort intéressant, même s’il n’est pas à mettre à l’actif de nos gouvernants; c’est plutôt le fruit du travail des ONGs nationales et internationales: l’ouverture d’un bureau guinéen de la RADDHO (Rencontre Africaine des Droits de l’Homme) à Conakry avec l’objectif bien visé de faire monter (un peu) la pression locale pour que la Vérité et la Justice soient dites sur les crimes commis par nos tanties en treillis en Juin 2006 et Janvier-Février 2007. Maître Alioune Tine, le boss de l’ONG n’y est pas allé par le dos de la cuillère pour bien faire comprendre à ces apprentis criminels que si la Guinée ne lave pas son linge sale dans cette affaire, d’autres démocrates sont près à le faire pour elle, même chez nos frères voisins.

Enfin, l’étau se resserre lentement mais inexorablement sur ces criminels en liberté très provisoire!

Vraiment ça devient de plus en plus dur de dormir tranquille et d’aller faire du shopping à l’étranger quand on est assassin d’innocents et d’enfants chez soi, où que l’on soit dans ce monde…

 

* Côté Mamaya: rien également – je crois que le «low profile» est là pour durer très longtemps car depuis quelques mois, à la moindre tentative, il y a immédiatement des mauvaises langues avec des jumelles «infra-magouilles» en embuscade pour dénoncer tous les coups bas qui ont précédé et qui vont suivre inexorablement toute mamaya en cours.

On ne peut même plus voler en paix maintenant dans ce pays – parfois les organisateurs découvrent sur le Net des nouveaux coups tordus à réaliser rien qu’en lisant les intentions qu’on leur prête…

 

Autre mamaya locale: vers la fin du mois un nigérian a été arrêté et incarcéré dans une gendarmerie de Conakry; il parait qu’il transformait les moutons en guinéens militaires (depuis 1960) – Enfin, ça explique tout et pas étonnant que la population ait essayé de le lyncher! En tout cas le mec doit sûrement être milliardaire maintenant en FGG (francs guinéens glissants)…

 

* A dix mois du Cinquantenaire de la Dictature en Guinée – 2e mois de la campagne « je me souviens…de la dictature en Guinée»: et oui, ça commence à bouger fort, dans tous les sens et de tous les côtés, en ce 2e mois de la campagne.

 

Ca y est, toutes les victimes de la Guinée, et en particulier ceux de ast et du pdg se sont «invités donneurs» aux préparatifs de la célébration des 50 ans de notre indépendance de la France et de notre dépendance de plusieures bandes d’incompétents dont certains ont les mains tachées du sang d’innocents guinéens et qui sont encore pires dans certains domaines que les colons précédents…

 

Les «piti bandicons de civils sans kalache» sont maintenant déchaînés – MERCI messieurs les PM-CG-p et PAN de nous avoir réveillé de ce si long silence coupable. Malheureusement pour vous, cette fois-ci nous ne nous tairons plus – nous irons jusqu’au bout, jusqu’à ce que triomphent enfin en Guinée la Vérité et la Justice; jusqu’aux Excuses pour tout le Mal qui a été fait à des innocents, à leurs familles et à tout le peuple de Guinée et enfin jusqu’à la Réconciliation Nationale, pour que nos enfants et petits-enfants puissent enfin vivre dans une Guinée apaisée, prospère et où il fait bon vivre.

Je doute que nous, nous puissions bénéficier de cela, mais nous avons le devoir moral (pour tous ceux qui ont encore de la morale) d’œuvrer au moins pour cela jusqu’à notre mort.

Franchement moi à leur place je jetterai l’éponge et je me casserai presto, avant la chute finale qui se profile à court terme à l’horizon; mais bon, «1er gaou n’est pas gnatta yo!».

 

Attention, des tentatives de récup. se mettent déjà en place, comme en février 2007, dont le résultat aujourd’hui est comme une plaie ouverte dans la chair de tous les guinéens: la perpétuation du système des pourris et l’arrivée de sauveurs encore plus pourris que les précédents! Des simulacres de Pardon et de Réconciliation nationale par Décrets sont une pure insulte à nos martyrs et ceux qui pensent régler le problème comme cela se mettent le doigt dans l’œil!

 

Pour garantir «Plus Jamais Ca», pour l’Histoire et pour l’avenir serein de la Guinée démocratique de demain il est indispensable que la Vérité soit dite, que la Justice (quelque soit sa forme) se prononce pour innocenter les accusés et confirmer les torts des coupables, et que le Pardon national soit demandé et accepté – jouer à l’autruche ne nous mènera nulle part…

 

  • Lancement du livre de Gomez: Excellent timing vraiment pour la sortie de ce livre-temoignage sur le goulag de ast et du pdg; la présentation officielle du livre à Conakry avec la présence de toutes les victimes de la Dictature en Guinée est également une grande victoire et une contribution de taille aux préparatifs du cinquantenaire de notre indépendance. Pour les grands naïfs qui pensent encore que «tous ces crimes se sont passé à l’insu de ce pauvre ast, trahi par son entourage qui est responsable de toutes les horreurs en Guinée», je vous invite a regarder les annexes du bouquin: vous y trouverez une belle lettre manuscrite de lui demandant à un pauvre condamné à une mort certaine de livrer le maximum de noms pour sauver son âme révolutionnaire (et en filigrane sauver aussi sa peau). Machiavel et Satan ont vraiment beaucoup à apprendre de ce mec-là….

 

  • Célébration de la nuit des fusillés: enfin on a eu droit, pour la première fois en Guinée à un reportage ET dans le journal télévisé de la RTG sur les cérémonies commémorant les compagnons de l’indépendance de la Guinée qui ont été ensuite broyés par cette indépendance…La petite fille du martyr qui a déposé la gerbe de fleurs au niveau du pont des pendus ne sait sûrement pas qu’elle venait de faire un geste historique qui sera gravé dans la mémoire de la Guinée réconciliée de demain car cette célébration sera désormais une autre fête nationale de la future Guinée indépendante de la mal-gouvernance et de l’ethnocratie actuelles. Bravo les organisateurs et Bravo les familles des Héros nationaux qui ont été célébré ce jour-là…

  • Dans la presse guinéenne ça chauffe de plus en plus pour les Pros de la mal-gouvernance et de l’ethnocratie: ils ramassent maintenant tellement de coups de tous les côtés et tous les jours qu’il faut craindre qu’ils soient rapidement totalement cabossés…

 v     Côté boulot,

 

– RAS – le faux calme continue inexorablement (c’est beau et en plus ça ne veut rien dire!)

 

– Une personne de qualité nous quitte ce mois-ci; son nom de code est KDD. J’espère qu’elle reviendra car elle nous a montré progressivement toutes ses qualités dans l’application des 4 piliers indispensables à un programme qui gagne: 1) audace et innovations dans les projets et activités; 2) rigueur de fer dans la gestion des ressources; 3) loyauté, confiance, communication totales et franches entre tous les membres de l’équipe et 4) bonne humeur, bon cœur et sourire amical journalier!

Ce que j’ai surtout apprécié chez elle c’est de la voir rapidement prendre confiance en ses capacités et donc «en Elle-même», dans un contexte professionnel pourtant difficile, le tout sans jamais faire le moindre bruit (tout juste quelques petites larmes rapidement dissimulées) – une vraie Force Tranquille, comme toutes les femmes Ouest-Afs – il ne faudra surtout jamais perdre cela désormais!

Et si elle continue sa route sans nous, alors elle mérite «bon vent» là où elle ira, et réussira j’en suis sûr, après ce séjour fort instructif parmi nous.

 

J’invite chacun de nous à s’auto-évaluer honnêtement et régulièrement sur ces 4 piliers de la sérénité, de la réussite et finalement de l’estime de tous ses collègues…

 

v      Côté « restes du monde »,

 

– Bravo au Nigeria dont le parlement national a exigé et obtenu la démission de sa présidente parce qu’elle avait soutiré près de 5 millions USD dans les fonds publics pour rénover sa résidence perso, celle de son adjoint et avait utilisé le petit reliquat pour acheter 10 véhicules sortis d’usine! Du coup elle a été remplacée immédiatement  par un jeune homme de 37 ans sorti tout droit parait-il de Oxford et Harvard – je me demande si ça veut dire que si lui il vole, tout le monde n’y verra que du feu…

Si le Nigeria a pu le faire, n’importe qui dans ce monde le peut; il suffit seulement de dire clairement et d’appliquer fermement «Tolérance 0,5 pour les voleurs en col blanc» (si on applique Tolérance Zéro, il n’y aura plus personne pour travailler et il faudra importer des chinois ou des philippins). Et suivez mon regard, svp…

 

– Yako à la Belgique dont les politiciens ont été contaminés par leurs homologues de leur ex-colonie, le Congo; même maladie – même résultat: le pays est au bord de l’implosion interne…

 

– Yako à l’arche de Zoé: ces pieds nickelés de l’humanitaire nous auront montré la totale – et le mépris trop fréquent de certains personnes qui se nourrissent de la charité internationale. Ils ont tour à tour vendu à crédit à de pauvres familles en détresse en France des «petits nègres garantis purs pauvres du Darfour»; menti aux autorités locales en changeant le nom officiel de leur ONG en France; menti aux parents des enfants (achetés sur place à des familles démunies) en les assurant qu’ils les amenaient à Abéché pour les soigner et les scolariser; recouvert leur peau saine de bandages médicaux pour faire croire qu’ils étaient de graves blessés de guerre (bravo pour leur première leçon de morale) pour ensuite préparer leur exfiltration héroïque du Tchad sous les caméras d’une bande de journalistes à scandales pour sûrement organiser plus tard un show médiatique digne de l’opération israélienne d’Entebbe contre idi amin dada pour la récupération des otages juifs il y a 2 ou3 décennies! Je passe sous silence le «Sarko Show» venu les délivrer des sauvages, tant j’ai honte pour lui… Par contre on ne peut taire les liens prouvés aujourd’hui entre cette ONG et des associations connues en France pour trafics d’organes humains et pour tests de produits pharmaceutiques nouveaux.

Finalement je pense que c’est vrai, ce n’est pas à la justice tchadienne de les juger – c’est plutôt à la Cour Pénale Internationale, pour tentative de crime contre l’humanité! Et ce Breteau qui ricane en permanence a vraiment sa place dans les BBU (Bad Boys United) l’équipe qui s’entraîne actuellement dans la cour de la prison de la Hayes, avec Charles Taylor et sa bande de nouveaux potes…

 

 

Au mois  prochain, Inch Allah….

Advertisements

About A.O.T. Diallo

Un quinqua hédoniste qui plane sur le Web...
This entry was posted in 2007. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s