“ON DII KOI, ma chronique mensuelle…” Octobre 2010

Montréal, le 31 Octobre 2010

Les coups de gueule d’un afro-optimiste en colère,

«: Ce qui nous est impénétrable existe vraiment. La vénération pour cette force au-delà de tout ce que nous pouvons comprendre constitue ma religion » (Albert Einstein)

  • Côté perso,

« 3e transition vers la 3e République»  – la 3e Télé-Novéla guinéenne!

Plus jamais de pensée unique en Guinée

J`étais en manque d`inspiration depuis le démarrage de nos premières « élections démocratiques » tout simplement parce que ma réflexion était fixée sur la tenue rapide de ce processus imparfait. A mon avis quelque soit le vainqueur, il a la possibilité de nous sortir enfin un peu la tête hors de l`eau, si il a l`intelligence de savoir nous faire travailler tous ensemble pour bien nous remettre à flot. Ensuite est venu l`entre deux-tours de près de 3 mois et les dérapages ethniques regrettables des 2 camps. Je me suis dit que je voulais participer uniquement à la réflexion sur les thèmes qui nous parlent de la Guinée après ces élections et je comptais donc attendre la fin du 2e tour pour cela. Néanmoins une phrase que je viens de lire tout récemment sur ce site a fait tilt dans ma tête car elle représente vraiment le fond de ma pensée : « tous ceux qui se laissent aveugler par cette élection présidentielle se trompent et ils sont même à plaindre ». Cette pensée de Mr Mahmoud Ben Saïd devrait nous faire tous réfléchir à la « chance » que représente pour tous les guinéens cette nouvelle situation crée par le deuxième tour de cette élection :

  • Nous n`avons jamais connu autre chose que la pensée unique dans notre pays; le chef de l`état était forcément le plus beau, le plus gentil et le seul intelligent du pays. Sa vision politique était consacrée et imposée par son parti – le PDG, le PUP et finalement le Dadisme – et gare à toi si tu osais dire ouvertement que tu ne pensais pas que cela était la perfection pour le pays. Tout ceci a culminé en une véritable haine pour tous ceux qui voulaient proposer une autre voie pour ouvrir notre pays au développement souhaité par tous.
  • Nous sommes partis dans cette élection présidentielle  avec une trentaine de partis politiques dont 24 ont été retenus pour aller au 1er tour. Nous avons tous pensé et plusieurs ont écrit que nous ne pourrions jamais nous y retrouver dans cette pléthore artificielle de particules alimentaires. Et pourtant si, malgré de nombreuses erreurs et magouilles de toutes sortes, dues principalement à la précipitation imposée par nos politiciens majeurs et nos bailleurs, nous avons pu tenir un premier tour qui nous a ramené aux quatre premiers que nous attendions presque tous. L`ordre aurait pu être légèrement différent mais finalement une certaine logique a été respectée car nous nous retrouvons aujourd`hui avec 2 grandes alliances – « socialiste » et « libérale » –  qui représentent assez bien, avec bien sûr nos spécificités et faiblesses guinéennes habituelles, les 2 courants politiques principaux des pays démocratiques (la Gauche et la Droite en France, Les Républicains et les Démocrates aux USA, les Conservateurs et les Travaillistes au Royaume Uni…etc.). Nous avons donc fait en moins de 12 mois un décantage logique qui a pris beaucoup plus de temps aux grandes démocraties que nous connaissons.
  • Nous avons le choix aujourd`hui entre 2 candidats totalement différents sur tous les plans : leurs parcours personnels et professionnels et même leur génération. Enfin, NOUS AVONS LE CHOIX, pour la première fois! Pourquoi ne pas donc goûter entièrement ce nouveau plaisir en décortiquant ce que chacun des deux propose pour développer notre pays? Pourquoi ne pas se concentrer sur leurs propositions concrètes (car ils en ont tous les deux) et éviter des propos et des considérations qui sont faciles à émettre aujourd`hui mais qui laisseront sûrement après ces élections des traces profondes de division et de rancœur dans un pays qui ne pourra pas réussir son pari du changement radical sans nous avoir tous réunis, la main dans la main pour remettre notre pays sur les rails?
  • Après ces élections, quel que soit le vainqueur nous aurons enfin une coalition au pouvoir et une autre qui représentera l`opposition parlementaire – finie la pensée unique en Guinée. Tout sera-t-il parfait pour autant sur le plan politique? Sûrement pas car les petitesses partisanes vont sûrement continuer et certaines particules vont recommencer à s`agiter pour se faire voir mais face à ces 2 blocs qui comportent finalement des représentants de toutes nos communautés, ces petites entités devront se fondre ou tout simplement disparaitre. De toutes les façons il ne dépendra ensuite que de nous tous pour progresser (ou reculer une fois de plus) à partir de là…

Finalement sans même le vouloir, nous voila revenus à la meilleure situation que nous pouvions espérer pour une Guinée qui n`a jamais connu la moindre ouverture démocratique depuis notre indépendance en 1958. Nous avons maintenant notre « Droite » et notre « Gauche ». Nous devrions tous nous en réjouir et travailler ensemble pour nous assurer de maintenir au moins cette première petite victoire démocratique. A chacune  de ces alliances de nous convaincre en 5 années qu`elle peut nous apporter le bonheur souhaité et promis, sinon nous passerons à l`autre à la fin de son mandat.

Certains penseront que je simplifie trop les choses; ils auront en partie raison, mais je leur répondrais que je le fais exprès, pour qu`enfin nous fassions du simple et clair au lieu de vouloir toujours compliquer même les choses les plus élémentaires!

Ma position sur ce vote capital pour la Guinée dont je rêve

J`ai déjà été interpellé plusieures fois dont 2 fois directement pour me demander pour qui je voterais le 19 septembre; comme j`adore les provocations sympathiques et que je n`ai jamais honte de mes positions sur tous les sujets, je vais donc dire tout haut ce que je pense tout bas :

1.      Ma pire frustration, comme le dis si bien mon tonton Bokoum c`est que je ne pourrais justement pas voter le 19 septembre parce que des guinéens malhonnêtes et antidémocrates l`ont imposé injustement. Je vis cela très mal aujourd`hui et j`espère que cela ne se reproduira plus jamais en Guinée. Nous devons TOUS avoir le droit de donner notre avis sur les choix importants de notre pays, quelques qu`ils soient.

2.      La 1ere fois que j`ai vécu plus de 2 mois de suite en Guinée (à part un court intermède pendant ma jeunesse) j`avais presque 18 ans. Je venais tous les 2 ans pour 2 mois de vacances afin de connaitre mon pays et ma famille. Ceci est l`un des éléments dont je suis le plus fier de mes parents et aujourd`hui je l`applique également a tous mes enfants. Tous les guinéens (et tous les africains) étaient reçus et présentés par mes parents comme « c`est mon frère ou c`est ma sœur ». C`est en revenant vivre en 1972 que j`ai découvert que le mot guinéen n`était pas une ethnie africaine. Mais sékou touré et son pdg m`ont rapidement mis au bain de l`horreur locale qui a fini même par emporter une grande partie de mes parents-modèles, tous des guinéens. Quand j`ai fui le pays en 1980 j`avais une seule certitude : je ne renierai jamais les enseignements de mes parents, en particulier sur ce sujet-la; c`est exactement cela que souhaitait notre démon national et il ne fallait justement jamais lui faire ce plaisir. J`appelle d`ailleurs tous les guinéens que je rencontre à l`étranger  « mon frère/ma sœur ou tonton/tantie ».

3.      Je le pensais et je l`ai écrit plusieures fois jusqu`à la fin du 1er tour, je n`avais pas encore vraiment de candidat préféré. Je trouvais qu`ils avaient tous des qualités et de grosses suspicions qu`il serait nécessaire de vérifier, même après l`élection, (cela aurait été bien mieux pour tous avant) pour ne pas « gâter » l`image de la nouvelle Guinée. Depuis cela je suis de très près tous leurs faits et gestes et ma position a sensiblement évolué. A mon avis les 2 candidats ont fait des erreurs de paroles et gestes électoraux depuis cela mais certaines sont choquantes, pour ne pas dire révoltantes :

  • Que  Alpha Condé se rende immédiatement en France après le 1er tour (pour aller je pense réactiver son carnet d`adresse) en compagnie de Mamadou Sylla est une insulte grave à tous les guinéens qui ont été tues a cause de ce monsieur!
  • Les larmes de crocodiles sur la tombe de ast est une insulte inacceptable aux millions de victimes directes ou indirectes de ce dictateur reconnu internationalement; c`est également une insulte pour certains de ses partisans et pour lui-même d`ailleurs.
  • Nous savons que tous ceux qui ont approché de près le pouvoir sous Conté ont mis les dix doigts dans le pot de confiture national. Hélas les pires, ceux qui sont justement responsables d`avoir même cassé le fond du pot afin de voler encore plus, sont aujourd`hui ceux qui parlent en son nom en public! N`a-t-il donc pas honte de cela, les nuits dans ses rêves et le matin devant son miroir?

De très nombreux guinéens aujourd`hui, de nos 4 régions naturelles et de la 5e à l`étranger sont meurtris, blessés par ces gestes que l`on ne peut qualifier. Je pense que Alpha Condé est un vrai « requin politique » (aucune injure ici, svp) dans la veine de A, Wade, Berlusconi et Sarkozy : ils sont prêts à tous les compromis, juste pour gagner et immédiatement après « leurs paroles ne sont pas des montagnes » et ils sont prêts à écraser ceux qui pensent avoir sauvé leurs têtes en le faisant élire. Demander des nouvelles à Frederik Chiluba de la Zambie! Celui qui aime la Guinée et qui peut lui permettre de guérir demain de ses plaies encore béantes ne peut pas dire à la face des guinéens, devant la télévision et la radio nationales qu`il « va reprendre le pays là où ast l`a laissé »… L`apologie de crimes contre l`humanité ne peut être un argument de campagne politique acceptable, n`importe où dans le monde.

Tous les guinéens devraient avoir le droit et le devoir de voter librement le 19 septembre pour le candidat et le programme de leur choix; hélas, Je ne pourrais pas voter ce jour-là! Si je le pouvais j`aurais mis sans plus aucune hésitation mon bulletin dans l`urne en cochant Cellou D. Diallo, pour donner au moins une chance au changement radical que nous méritons tous demain en Guinée. Il est impossible de faire cela en poursuivant l`œuvre de ast en Guinée! Je vois déjà ceux qui vont foncer sur leur clavier pour dire que ce choix est lié à mon nom de famille mais l`avis et l`estime de ceux qui réfléchissent comme cela sera toujours franchement le cadet de mes soucis; en fait, c`est de leur amitié dont j`aurais vraiment peur…

  • Côté «restes du monde»

–          Yako à ma pauvre Guinée: qui a encore laissé passer ce mois sans 2e tour de l`élection présidentielle ; quand on sait que le 1e tour a eu lieu en fin juin 2010, soit plus de 4 mois avant, on ne peut qu`en pleurer – et en rire car nous avons une fois encore battu un record dans le Guinness Book ! Quand en plus on assiste à des manipulations ethniques sanglantes de populations analphabètes fanatisées par des politiciens cupides et des communicateurs extrémistes, on s`écroule ensuite en cris de désespoir…

–          Bravo à la Cote d`Ivoire: Qui va enfin voter ce 31 octobre pour un nouveau président, après 5 ans de transition a la sauce du machiavélique Gbagbo ; il ne fait de doute pour personne que cette fois-ci toutes les conditions sont remplies pour qu`il soit réélu à coup sûr et sans aucune contestation possible…

Au mois prochain,  Inch Allah….

Advertisements

About A.O.T. Diallo

Un quinqua hédoniste qui plane sur le Web...
This entry was posted in 2010. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s