“ON DII KOI, ma chronique mensuelle…” Novembre 2010

Montréal, le 30 Novembre 2010

Les coups de gueule d’un afro-optimiste en colère,

« L`Homme qui regarde trop l`horizon ne voit pas la verte prairie sous ses pieds… »

  • Côté perso,

« 3e transition vers la 3e République»  – la 3e Télé-Novéla guinéenne!

Il faut éteindre le 3ème incendie de la transition: celui du fauteuil présidentiel

Un intellectuel avisé de notre site (et pourtant il est Baldé!) a fait une remarque que je partage fortement : Guineeactu est devenu progressivement le « Think Tank » des débats  divers et souvent divergents entre guinéens et  amis de la Guinée. Ceci est finalement très positif et encourageant pour le futur paysage politique guinéen. Tant mieux, et pourvu que ca dure, même après ces élections…Les principaux animateurs de ce groupe de réflexions s`appellent Doré, Bokoum, Traoré, Théa, Diallo, Baldé, Camara, Fidelito como PDG…etc. Quelle belle diversité, quelle joie de voir qu`il y a tant de guinéens qui veulent tous la même chose : un changement véritable dans notre pays, même si leur définition de ce terme peut parfois totalement diverger. Tout ceci est sain, c`est cette diversité d`opinions, de cultures, de religions et de visions de l`avenir forcément commun qui ont mis les USA là où ils sont aujourd`hui. Et le Canada devient de plus en plus une puissance démocratique en raison de sa grande diversité qui la tire en avant dans le village planétaire actuel.

La plus grande erreur de nos ainés a été de croire et d`appliquer à la lettre le mythe que le chef était un être supérieur choisi par Dieu et que tous ceux qui ne se mettaient pas à genoux devant lui étaient donc des traitres. Certains accusent nos cultures, traditions et même religions – au XXIe siècle, moi j`appelle cela une erreur grave et une faiblesse coupable. Nous savons tous l`influence de nos intellectuels sur leurs parents analphabètes dans tout le pays. Ces intellectuels sont donc les 1ers responsables d`avoir transformé AST, Conté, Dadis et maintenant Sekouba en des dictateurs tropicaux persuadés, parce que cela leur était (ou est)  répété du lever au couché du soleil par des crétins de leur entourage, qu`ils sont la seule voie et la seule vision correcte du pays. Et bonjour les mamayas, les portraits géants partout où l`œil humain peut se poser, les discours nauséeux de tous ceux qui ont droit à la parole et pire des prêches de certains de nos satans religieux. Nos ainés avaient au moins une circonstance atténuante : ils ne connaissaient pas vraiment les pratiques de vie dans les pays vraiment démocratiques. Ils étaient allés en Europe et aux USA adultes et uniquement pour étudier; ils sont revenus ensuite subir l`influence néfaste de leur environnement stagnant. Ceci n`est pas le cas aujourd`hui de millions de guinéens qui ont roulé leurs bosses en Occident depuis des dizaines d`années et qui savent comment la démocratie doit fonctionner pour être le moteur efficace de la croissance. Et pourtant en lisant des textes et des commentaires  du genre « Cellou ou la mort; sans Alpha il n`y aura jamais de changement en Guinée; le moment est venu de descendre se battre dans les rues…Etc. », le tout distillé tous les jours par nos intellectuels de Guinée et de la diaspora, j`ai vraiment peur et je suis au bord du découragement. Au lieu d`apprendre de nos leçons dramatiques, nous commençons déjà à transformer nos 2 prétendants en responsables suprêmes de la Guinée! Obama, sûrement le président le plus aimé de la planète fait parfois des erreurs malgré la batterie de génies dans son cabinet. Par exemple l`erreur commise lors de l`interpellation tout a fait justifiée de son ami professeur de Harvard a été immédiatement dénoncée par tous, y compris par ses amis démocrates. Il a su s`excuser et sortir de l`impasse avec élégance; en même temps il a appris quelque chose d`important à travers cette leçon de modestie. Il est souvent mis en minorité même parmi les politiciens démocrates et il doit se  battre en coulisse avec eux pour faire passer ses idées; le résultat final est toujours amélioré car le débat contradictoire lui permet à chaque fois d`améliorer son argumentation et de corriger certaines faiblesses. N`est-ce pas ce que nous souhaitons tous en Guinée, quelque soit notre bord politique? Nos deux candidats sont-ils capables de cela aujourd`hui et le seront-ils encore après ce 2e tour dans le contexte actuel? J`en doute fort…

Quelque soit le vainqueur de ces 1e élections libres en Guinée, son équipe et lui feront souvent des erreurs et des faux pas (comme ils en font déjà régulièrement) et ils auront besoin de critiques sévères dans leur camp et de l`autre, pour le bénéfice général du pays. Le nouveau président devra savoir que si ce qu`il propose n`est pas bon pour le pays à moyen et long terme, ses plus proches conseillers et ses détracteurs auront le droit et le devoir de le lui dire, quitte à lui ensuite, en tant que principal responsable, de prendre sa décision en toute connaissance des pours et des contres de celle-ci.

Notre prochain président a une tâche presque impossible pour réussir son 1er mandat. La finalité de son action n`est pas cette élection, mais la mise en œuvre de son plan de société promis à tous les guinéens. Si ces 2 candidats ne comprennent pas que la destruction progressive des fondations de notre nation rendra leur mandat ingouvernable et un échec patent, alors leurs plus proches conseillers et notre « Think Tank » doivent le leur dire ouvertement. Finalement nous voulons tous la même chose, le changement véritable de la Guinée à partir de 2011, alors il faut qu`ils mettent fin au plan machiavélique de la mafia militaro-civile que nous connaissons tous et qui gère le pays depuis 52 ans, Qu`ils aillent se faire la bise à la télévision, qu`ils appellent ensemble à la fin immédiate des manipulations et hostilités ethniques actuelles et qu`ils se battent enfin sur leurs programmes respectifs. La tension électorale est saine, surtout dans le contexte de la Guinée actuelle, où tout le peuple veut enfin voir la lumière. Mais de là à bruler notre seul bien commun et mettre en péril notre avenir à partir de 2011, il y a un pas que nous ne devrons jamais franchir.

Ensemble mettons fin au 3e incendie de la transition, le plus grave et le plus irremplaçable de tous, celui de notre futur fauteuil présidentiel…

Ali Baba et les 200 voleurs

Étant un passionné de cinéma j`avais démarré en janvier 2007 une adaptation guinéenne de « 24 heures chrono » qui a été publiée mensuellement. Les textes sont disponibles pour ceux que cela pourrait intéresser. Le personnage principal était bien-sûr L.C. Bauer avec ses 3 groupes de terroristes : les S.A. (Soudards Armés), les B.B.B. (Bandits en Boubous Bazin) et les V.C.B. (Voleurs en Cols Blancs). En face la résistance du peuple était menée par 3 groupes : les G.C. (Guerriers du Changement de l`axe Bambeto – Cosa – Hamdalaye), les Patriotes des Syndicats et de la Société civile et dans une moindre mesure les politiciens de l`Opposition. Je précise que comme dans la série américaine, la version guinéenne s`est achevée avec la mort de L.C. Bauer! Que de changements bouleversants depuis cela en Guinée: les factions terroristes sont toujours là, encore plus puissantes, mais la résistance ne compte plus vraiment que le 1er sous-groupe, les 2 autres ayant perdu une bonne partie de leur âme en moins de 3 ans. J`ai essayé de faire une nouvelle série avec Dadis mais il nous jouait déjà tellement bien et tous les jours une pièce de théâtre extraordinaire qu`il était inutile d`en rajouter…

Pour le règne de notre Général 5 étoiles, de ses 50 sous-officiers analphabètes ou semi-lettrés promus généraux en moins de 2 ans et de la bande d`environ 200 bandits civils et militaires qui gèrent le pays depuis 52 ans (soit directement, soit par leurs progénitures inconscientes)  j`ai d`abord pensé à Harry Potter mais il y a trop de Lord Voldémort et pas assez de Harry Potter et de sa bande de guerriers intrépides du changement dans notre pauvre pays. Finalement après moult réflexions j`ai donc choisi  Ali Baba et les 200 voleurs. Pour les 200 voleurs cela a été très facile à déterminer car tous les guinéens et étrangers qui ont vécu plus de 6 mois en Guinée les connaissent – ils sont partout en petit nombre, dans notre armée, dans nos partis politiques, dans notre présidence, dans notre gouvernement, dans notre CNT, dans notre CNC et bien-sûr, le plus grave aujourd`hui, dans notre CENI qui n`est effectivement dépendante que de celui qui paie le plus vite et le plus. Cette mafia locale est la seule plaie ouverte de la Guinée, celle qui ne veut pas entendre parler de Démocratie, d`Etat de Droit et de la compétence avant tout pour gérer désormais le pays; c`est compréhensible, ils sont a l`opposé exact de tous ces principes et ils savent à juste titre que le jour où ceux-ci seront une réalité chez nous leur descente  irrémédiable aux enfers va commencer. Pour Ali Baba (qui représente le Bon dans la version guinéenne) cela a été beaucoup plus difficile mais finalement j`en ai trouvé 2 de valables. Au pays, c`est le Président Syma de la Cour Suprême qui doit rigoler sous cape en regardant tous ces intrigants gesticuler, mentir et tricher du matin au soir. Non seulement il n`a pas besoin de parler, mais en plus il sait que le jour où il le fera, tout le monde, y compris notre tigre édenté, devront la fermer – il aura de toutes les façons le dernier mot car il est le seul aujourd`hui dans le pays pour lequel il est impossible de dire quel bulletin il choisira le jour du 2e tour; et même! Comme il est un peu molichon et n`étant donc pas forcément suffisant pour tenir ce rôle prestigieux je lui ai adjoint notre doyen Saidou Nour Bokoum dont la force du combat et la plume acerbe, malgré sa retraite spirituelle actuelle, lui valent bien le titre de représentant spécial de l`axe du changement  au niveau de la diaspora (mais avec uniquement un salaire moral); il tire comme il le sent, du fond de son cœur et de sa tête bien garnis, sans aucun gant, sur tout ce qui bouge de travers dans notre pays de fous au pouvoir.

Je voudrais envoyer un message très clair et net à cette bande de 200 criminels nationaux parce qu`aucune des 2 alliances en course et aucun des soi-disant sages ou chefs religieux du pays n`ont osé pour le moment le leur dire et prouver franchement; aussi parce que c`est le seul langage qu`ils connaissent et appliquent à leurs victimes. Konaté l`a déjà souligné dans son dernier discours mais je le renforce ici : les victimes de ma génération et de celles qui viennent après moi sont et resteront totalement indifférents à l`hypocrisie et à la malhonnêteté nationale que certains appellent pompeusement « nos cultures et traditions nationales ». Tous ceux qui ont versé directement ou indirectement  le sang d`un seul guinéen ou violé une seule guinéenne finiront devant la justice de notre pays sinon devant l`internationale. Il n`y aura aucun « pardon cadeau » acceptable tant que la vérité entière ne sera pas dite, que la justice ne se sera pas prononcée et que les peines ne seront pas appliquées. L`impunité pour les crimes de sang et pour les principaux crimes économiques va lentement mais irrémédiablement cesser à partir de maintenant. L`heure de l`impunité va enfin sonner en Guinée! Même si certains se découragent en chemin il y aura toujours un groupe d`intellectuels obsédés par la comparution de ces criminels devant la vraie justice des hommes. A l`image des équipes d`arméniens, de juifs (Klarsfeld père et fils), de cambodgiens, de rwandais et de Kosovars nous allons vous traquer jusqu`au dernier et nous réussirons. Vous vivrez dans l`angoisse permanente d`être démasqués jusqu`au jour où vous serez présentés en trophées de l`impunité. Nous ne vous jugerons pas nous-mêmes car nous sommes des intellectuels démocrates (donc diamétralement vos opposés) mais nous vous traquerons pour vous amener devant la justice et pour être sûr que les peines à la hauteur de vos crimes vous seront effectivement appliquées. Et ceux qui sortiront blanchis par celle-ci ou qui se repentiront sincèrement devant toutes leurs victimes reprendront progressivement leur place dans la nouvelle nation. C`est cela, la fin de l`impunité dont a parlé le General Sekouba Konaté dans son dernier discours, même si lui-même il ne le sait pas encore. Et puis nous n`avons rien à faire des excuses d`un quelconque président de la république, aujourd`hui ou demain, à moins qu`il ne soit lui-même responsable d`avoir versé le sang d`un guinéen, d`avoir violé une guinéenne ou de graves crimes économiques, auquel cas il devra lui-même faire face à ses juges. Il ne peut et pourra jamais parler que pour lui-même car il ne sera jamais à nos yeux le porte-parole de la Justice Universelle indispensable à une vraie réconciliation nationale. Nous les victimes de l`état guinéen de 1959 à 2010 (les assassins militaires du pauvre taxi-maître de Nzérékoré) sommes prêts à aller vers la réconciliation nationale, l`unique chance de sauver notre pays, mais avec toute la vérité, la justice, la dignité et le respect que ce pays doit aux martyrs du PDG et de ses clones suivants. Je suis certain qu`à la fin correcte de tout ce processus de nombreuses victimes, dont moi, seront prêtes à pardonner, pour nos enfants et pour la sérénité de la Guinée du XXIe siècle.

Un dernier petit conseil mes chers mafiosos, faites TOUT pour que ce soit Konaté qui vous traduise devant nos tribunaux guinéens laxistes avant son départ; c`est votre meilleure chance d`avoir quelques circonstances atténuantes. Et si le prochain président ne prend pas entièrement et rapidement ses responsabilités, alors nous le remplacerons dans 5 ans par celui qui le fera sans aucune hésitation,  le 1er président du changement véritable dont le 1er objectif de son plan de société sera de débarrasser le pays de cette mafia qui ne lui permettra jamais de se développer – la justice contre les crimes affreux et les génocides est beaucoup plus agréable quand elle est consommée à froid…

  • Côté «restes du monde»

–          Bravo à Guinée et  Codivoire : qui ont toutes les 2 réussi à tenir enfin leurs 2 tours d`élections présidentielles après milles turpitudes tropicales habituelles…

–          Yako à Guinée et Codivoire : qui vivent depuis cela dans le bordel total, la terreur ethnique crée par les politicards locaux et donc de nouveau leur recul de leurs démocraties au XXIe siècle…

Au mois prochain,  Inch Allah….

Advertisements

About A.O.T. Diallo

Un quinqua hédoniste qui plane sur le Web...
This entry was posted in 2010. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s