Une Nouvelle Voie (Mai 2011)

Le 21 décembre 2010, après 53 années d`indépendance nous avons enfin notre 1e président de la république élu suite à des élections « propres ». Il est notre 5e chef de l`état, notre 3e président élu mais pourtant nous sommes toujours dans la 1e république démoniaque de Guinée, celle dont la devise est «Corruption, Injustice, Médiocrité». Je reprends donc mon exploration des méandres de décisions importantes pour la nation prises par nos nouveaux chefs en proposant des pistes de réflexions et d’actions qui pourraient être envisagées pour que le « vrai changement » soit effectif.

Puisque les comptes-rendus officiels des conseils des ministres ne nous offrent que brouillard et langue de bois je vous présente les comptes-rendus mensuels d`un observateur indépendant :

  1. 1.      Echantillon de paroles et pensées présidentielles du mois : « les syndicats, pour pouvoir bénéficier d’une subvention du gouvernement, doivent faire d’abord un effort pour créer un syndicat unique au lieu de huit syndicats….Lorsque vous serez capables de vous associer et de créer un syndicat unique comme hier pendant la lutte contre la colonisation, le gouvernement est prêt à aider le mouvement syndical en faisant voter une subvention pour lui. Mais cela est astreint au préalable à l’unité syndicale…. » ; « dans 5 ans, à part le Nigeria, aucun pays de la sous-région ne dépassera la Guinée sur le plan du développement » ;  « je suis devenu président pour être le commis voyageur de la Guinée » ; « ils sont assis à Dakar, en train de recruter des mercenaires ; ils n`ont qu`à venir avec leurs mercenaires, ils verront que la Guinée a une armée » ; «  les mauvaises habitudes prises sont telles que je dois tout surveiller et vérifier…j`ai donc l`œil sur tout » ; « l`armée guinéenne est à nouveau considérée, respectée, aimée » ;  
  •  Pour : Hélas rien de bien réconfortant à part le discours devant la communauté guinéenne du Cap (Afrique du Sud) qui est cité plus bas.
  • Contre : Et Hop, on égratigne de nouveau notre belle constitution (articles 20 et 154) pour revenir à la seule et unique CNTG des années de l`indépendance – retour en arrière comme promis par le PPAC (Président Professeur Alpha Condé). Un syndicat unique qui vit de subventions de l`Etat est exactement le contraire de ce dont nous avons besoin aujourd`hui et je suis étonné qu`il ait osé proposer cela au XXIe  siècle. L`envolée hystérique sur la comparaison avec tous les autres pays de la sous-région ne mérite aucun commentaire sérieux. Quand aux deux commentaires suivants distillés au cours du « discours à la nation » après son retour d`Istanbul,  je dois avouer que j`ai eu le privilège de le suivre en direct sur la RTG à Conakry et je pense sincèrement que le PPAC était intoxiqué. Pauvre PPAC qui s`est entouré volontairement d`une équipe qui est selon ses propres dires incompétente et malhonnête au point qu`il doit tout surveiller et vérifier lui-même ; et qui est berné à tel point par cet entourage qu`il croit que l`armée nationale est de nouveau respectée et aimée – il vit vraiment sur un nuage de rêves. Finalement ses révélations sur sa vie conjugale (que je ne veux pas citer ici) sont tout simplement légères et irrespectueuses pour toutes les femmes de Guinée…
  • Une  Nouvelle Voie : un chef de l`état de nos jours doit être conscient de ses limites d`orateur et s`il ne l`est pas ses proches conseillers et amis intimes doivent alors le lui faire comprendre. Ce n`est pas un drame – il faut juste s`adapter à la situation en lisant au maximum des discours écrits et en tournant toujours toute idée improvisée sept fois dans la bouche avant de la lâcher en public. Et surtout sobriété maximale avant d`affronter la presse – il n`a qu`à regarder Sarko sur You-Tube et il comprendra pourquoi…
  1. Formations, séminaires, ateliers, colloques et  autres « rendez-vous du donner et du recevoir » du mois : atelier national de formulation du nouveau plan d’action prioritaire pour la consolidation de la paix en Guinée ; séminaire de formation et de renforcement des capacités techniques des entreprises en maintenance et gestion des déchets industriels et prévention des pollutions ; séminaire consacré aux mécanismes de gestion de la dette intérieure : symposium minier de Guinée (SMG) ; atelier pluri-acteurs de l’ITTE (initiative pour ne plus voler et cacher l’argent récolté des mines par les rapaces du pouvoir du tiers-monde) et le processus de révision du code minier guinéen ; atelier de formation sur les mécanismes de gestion de la dette intérieure ; journées médicales Guinée-Rhône Alpes ; ateliers de formation à l`attention des FDS (forces défense et sécurité) pour renforcer leurs capacités en droits de l`Homme (!) ; séminaire gouvernemental sur l`intégration de la propriété intellectuelle dans les politiques et programmes de développement de la Guinée ; séminaire national de la consolidation de la démocratie ;
  •  Pour : encore un petit mois – 10 seulement ! Que de beaux sujets d`avenir : paix et DDH, préservation de l`environnement, finances publiques et gestion des mines « propres ». Malgré tout cela, « le pays va mal » !
  • Contre : néanmoins ; bizarre ce symposium minier à la veille de la présentation du nouveau code minier : pourquoi n’avoir pas attendu cela pour justement en faire le point central des débats et surtout une plateforme internationale pour le présenter à tous nos partenaires miniers ? Sûrement encore une affaire de recevoir…des perdiems !
  • Une  Nouvelle Voie : je propose de faire réciter désormais en chœur les conclusions de ces formations par nos professeurs-fonctionnaires à la montée du tricolore national au début de chaque journée de travail.
  1. 3. Les décisions et actions « positives » du mois : les nouvelles dispositions à l’aéroport Conakry Gbessia ; la fin des ambassadeurs itinérants ; le PPAC se montre ENFIN conscient des souffrances, injustices subies et des droits des victimes de la 1e république dans un de ses discours au Cap en Afrique du Sud ; le 18 du mois le PPAC gracie des  détenus qui sont « injustement emprisonnés sans jugement » ; le rapport indépendant d`évaluation du nouveau contrat de Bolloré sur le port autonome de Conakry commandité par les autorités de ce port I (dont la conclusion est sans appel : il revient à mettre tout le commerce extérieur de la Guinée sous le contrôle exclusif d`un seul operateur durant 25 ans !) ;
  • Pour : en début du mois je suis allé à Conakry pour prendre un peu la température locale. Lors de l’atterrissage du vol je suis, comme à chaque fois, pris de malaises et de honte face au triste spectacle habituel de tout arrivant dans cet aéroport de triste renommée internationale. Mais là, surprise : je descends par un accès télescopique tout neuf dans un hall tout beau et neuf, avec des hôtesses polies et bien habillées. Arrivé aux guichets il n’y a plus le rang d’escrocs habituels qui insistent pour remplir ta fiche ou te faire sauter toutes les étapes normales de l’accès aux bagages. Il reste néanmoins quelques farfelus devant le salon d’honneur qui essaient d’y trainer tous les fanfarons qui arrivent mais même là, le nombre est réduit et plus discret que de coutume. Puis une salle des bagages de bonne qualité, avec charriots qui fonctionnent bien, pas de harcèlement des bagagistes et service de douane minimal – bien sûr le « prix de déjeuner » national est réclamé mais sans trop d’insistance et surtout dès qu’`ils sentent un début d’énervement du client c’est marche-arrière à toutes pompes ! Bref, je ne peux dire que BRAVO aux nouvelles autorités aéroportuaires qui ont permis d’améliorer visiblement la 1e vitrine du monde extérieur sur notre pays. Il reste encore quelques ajustements et punitions pour parachever le bon travail déjà entrepris, mais surtout il faut ensuite maintenir cette rigueur et cette propreté car hélas c’est à ces niveaux que nous pêchons à tous les coups.

 En toute franchise je dois reconnaitre aussi d’autres améliorations visibles que je vois avec plus d’acuité que ceux du pays parce que j’ai été absent pendant 12 mois : la sensation d’état de siège militaire permanent avec cette gestion chaotique et violente de la citée a vraiment diminué et on circule jour comme nuit avec moins de terreur qu’il y a un an. Les militaires ont presque disparu des quartiers et la majorité de ceux que j’ai vu étaient désarmés mais ce n’est toujours pas assez : il faut absolument les treillis au camp ou à la frontière (pour nous protéger des envahisseurs) et les tenues civiles dès qu`ils franchissent les portes des camps militaires, ces lieux inutiles au pays –  voilà ce que nous voulons voir, avec tolérance zéro dans ces domaines. Policiers et gendarmes sont toujours aussi arnaqueurs (j’en parlerai plus bas) mais ils sont quand même plus courtois et surtout plus effrayés que vous en exigeant leur impôt quotidien. Pour les ambassadeurs itinérants bon débarras, ces semi-lettrés ambulants étaient tous plutôt une honte pour notre diplomatie déjà bien en mal de crédibilité internationale.

  • Contre : il reste 4 problèmes majeurs qui méritent des actions urgentes des autorités : 1) le plus grave est cette méfiance ethnique hostile qui a envahi tous les habitants de la capitale. C’est le sujet principal partout où j`ai discuté avec mes nombreuses connaissances nationales, proches et éloignées; la complicité avec plusieurs amis proches est devenue plus distante et des attitudes qui m’ont fait personnellement de la peine. Les soirées, les lieux où tous le monde se retrouvait pour « refaire la Guinée » » ont fait place à des maquis soussous, peules et malinkés majoritairement exclusifs avec des débats venimeux et des griots qui chantent le mépris des autres. 2) la dèche et la famine à Conakry sont effectivement plus importantes que l’année dernière ; une action urgente est indispensable car il n’y a pas plus dangereux pour un pouvoir que la faim de la population, en particulier celle des conakrycas. Il est à mon avis impossible d’améliorer en urgence cette situation sans une discussion franche avec les vrais commerçants du pays comprenant des aménagements spéciaux pour eux mais aussi bien sûr avec des obligations et garanties en échange – mais tout cela, c’est au PPAC de faire le 1e pas, puisque c’est lui qui les a insulté et attaqué injustement en prenant le pouvoir. 3) il reste encore quelques sauvages en treillis qui continuent leurs rodéos à la « Mad Max » dans les rues de Conakry avec sirènes originales et violences gratuites. Les 2 cas les plus insolites que j`ai vu  sont celui de deux « Rambo » qui roulent dans un Mustang rouge décapotable avec escorte à l’avant et à l’arrière – à les voir on se croirait dans un film de cartels de la drogue sur la chaine Action du câble ! L’autre cas est celui de leurs jumeaux qui font de même mais dans une Toyota Tercel toute pourrie des années 1970 ; on veut à la fois rire et pleurer quand on les voit à l’œuvre ! D’ailleurs le principe de sirènes hurlantes fantaisistes et du forcing sont de plus en plus fréquents maintenant dans les embouteillages incessants pour tous les nouveaux puissants avec des militaires agressifs qui sautent de l’escorte pour frayer un passage impossible à leurs mentors. En plus des rues totalement bloquées pendant des heures parce que le PPAC doit passer par là et vous comprendrez que TOUT reste à faire dans ce domaine. 4) les arnaques continues des policiers à tous les carrefours de Conakry: la seule solution définitive pour éliminer la multitude de policiers-arnaqueurs de la capitale serait que le directeur de l’agence nationale de lutte contre le grand banditisme (lui-même par ailleurs un criminel qui a beaucoup d`expérience dans le « matage ») les mette en priorité de son plan d’action de traque systématique des toutes les  bandes organisées de la ville. L`obligation de porter leur noms et  numéros matricules sur leurs tenues délavées et des licenciements spectaculaires à la RT-PRG devraient calmer rapidement de nombreux appétits malsains. Pour les grâces présidentielles je suis très heureux pour ces pauvres innocents et leurs familles mais pourquoi avoir attendu de repenser à son propre calvaire ce matin-là quand il aurait dû le faire le 21 décembre 2010, immédiatement après sa prise de tous les pouvoirs ? Encore une belle occasion à moitié gâchée pour la nouvelle démocratie guinéenne. La réaction de colère incontrôlée du PPAC à la lecture de l`évaluation du nouveau contrat Bolloré et l`avenant à ce contrat signé immédiatement après prouvent en même temps sa naïveté coupable en tant que 1e magistrat de la nation mais aussi sa probable nouvelle prise de conscience qu`il est entouré de loups dont il doit de plus en plus se méfier (lire son interview dans J.A. de ce mois) – mais médecin après la mort, cela ne sert pas à grand-chose.
  • Une Nouvelle Voie : Mr le PPAC nous attendons tous vos actions urgentes et rigoureuses (comme vous savez si bien le dire) pour mettre fin à toutes ces dérives graves qui ne font pas honneur à tous les guinéens en général mais surtout à vous-même.
  1.  4. Les décisions et actions « négatives » du mois : le plus grand CHU du pays sans eau et électricité pendant plus d’une semaine ; bilan bientôt semestriel du ministère chargé de l’énergie : incarcération des directeurs de l’EDG et réduction drastique de la disponibilité d’électricité dans la majorité des quartiers des villes du pays ; la loi des finances 2011 est adoptée en fin mai 2011 soit pour les 6 derniers mois de l’année ; descente de « bérets rouges » au domicile d’un chef de l’opposition alors que lui-même et sa famille sont absents du pays ; la loi des finances 2011 adoptée à l`unanimité du CNT alors qu`elle ne prend pas en compte les récents bonus de Rio Tinto et de Areeba en millions d`USD (en cours de confirmation) ; voyages du PPAC : ce mois-ci Le Cap, Istanbul, Yamoussoukro, Ouagadougou (bien-sûr), Deauville et Abuja – je ne fais même plus le décompte des villes mais plutôt celui des continents (déjà 3 sur 5) – mais toujours rien dans le pays profond à part les 130 kilomètres de Kindia ; mamaya le 22 mai au palais du peuple pour fêter le 20e anniversaire du Xe retour du messie en Guinée… ; dissolution par le PPAC de vingt conseils communaux urbains et ruraux démocratiquement élus sans aucune inculpation judiciaire préalable pour les remplacer par des organes étatiques ;  
  • Pour : comme à chaque fois R.A.S !
  • Contre : pour le CHU, certains disent que le groupe électrogène a disparu – la faute incombe sûrement aux gros rats du coin qui l’ont mangé ! Pour le bilan du boss de l`absence totale d`eau et d`électricité il n y a pas à dire : ce monsieur ne pourra jamais être un booster pour le changement répété à chaque discours local – il est plutôt le prototype même de ceux qu’il faut mettre en quarantaine des allées du pouvoir pour toujours. Pour la descente musclée chez l’un des chefs de l opposition en recoupant localement toutes les infos disponibles, il y a, à mon avis 2 pistes probables : soit il s’agit d’une tentative d’intimidation du caporal RestoCop,  procureur-juge du gouvernorat de Conakry car quelques jours auparavant il a été traîné en justice pour violence gratuite et meurtre d’un pauvre innocent et il a voulu répondre à la manière habituelle dont il a coutume dans son royaume. Soit elle est la conséquence d’une opération « commando » d’une bande de soudards incontrôlés comme seule l’armée guinéenne a le secret de fabrication. Dans les deux cas la responsabilité du pouvoir en place est indiscutable et le programme de reforme des FDS n’avance pas assez rapidement et vigoureusement. Maintenant concernant l’autre partie, je ne peux comprendre qu’un « « leader de l’opposition » qui proclame à chaque interview journalière qu’il est menacé par le pouvoir n’ait pas des gardiens professionnels chez lui, du genre ceux qui regardent par la lucarne avant d’ouvrir et qui ont des walkies-talkies pour informer leur centrale au moindre risque. Idem pour un système de vidéosurveillance qui prend en photos tous ceux qui entrent et sortent par son portail d’entrée. Amateurisme, quand tu nous tiens ! Finalement le fait de ne pas budgétiser immédiatement les bonus financiers récupérés récemment dans les recettes de l`année serait à coup sûr un très mauvais signal sur leur utilisation future, surtout en Guinée. De plus quand on voit l`écart entre recettes et dépenses dans ce budget cet ajout aurait réduit considérablement le déficit à combler en diminuant en particulier le recours aux emprunts chez les requins de la finance mondiale. Mais je ne m`inquiète pas trop pour cela, si le CNT n`ose pas poser les bonnes questions qui fâchent, le FMI et la Banque mondiale ne s`en priveront pas et en tiendront compte pour ne pas aggraver les déficits déjà abyssaux de tous les indicateurs financiers du pays. Pour le nouvel ajout au calendrier des  « fêtes nationales » à ce rythme quelle sera la limite de ce nouveau culte de la personnalité : la fête nationale de la 1e grimpette (connue) de mur du PPAC au stade de Coléah ?
  • Une Nouvelle Voie : notre PPAC me semble en fait plus prisonnier de son slogan « le changement radical» que tous les criminels en bazin, en costumes-cravates et en treillis du pays ! Seul lui peut se sortir de ce trou qui se creuse devant lui. Des solutions radicales et rapides existent et sont possibles à mettre en œuvre, même si je suis conscient que ce sera de plus en plus difficile pour lui avec le temps qu`il leur laisse pour s`organiser. A lui de faire appel aux bonnes personnes et ensuite à les laisser travailler en paix – il reconnait qu`il est mal entouré sur J.A. mais sa solution de tout contrôler pour éviter les dérapages est tout à fait ridicule et impossible à réaliser de nos jours, surtout vu ses propres capacités managériales.

 Mr le PPAC, les guinéens se posent de plus en plus des questions sur vos objectifs réels : parfois on entend (sans les voir) certaines idées peu originales pour combattre la pourriture locale ; d’ailleurs les moutons-brouteurs de notre fonction publique se plaignent de plus en plus que tous les robinets se ferment devant eux et les couloirs du ministère des finances n’ont jamais été aussi vides depuis l’indépendance du pays ! Mais d’un autre côté vous envoyez des signaux très négatifs tels que les insultes inutiles à vos opposants au lieu de chercher plutôt à les rapprocher car c’est cela votre rôle principal. Apres 2 semaines intenses au bled, le plus grand changement que j`ai constaté est le changement climatique avec surtout un réchauffement des humeurs guerrières de plusieures groupes de pauvres fanatisés qui se regardent et se traitent souvent en bandes de fauves en liberté, un véritable cocktail Molotov avec une mèche qui rougit progressivement. Faites le 1e geste vers vos opposants, même si vous êtes leur grand frère car après tout vous êtes bien allé rendre visite à cet enfant turbulent prénommé Futurelec. Vous en sortirez sûrement grandi et plus proche d’un meilleur score aux législatives prochaines. Par ailleurs vos menaces journalières contre les criminels nationaux sonnent vraiment faux quand on jette un coup d’œil à votre proche entourage : commencez le « nettoyage au karcher » par votre propre palais présidentiel et nous vous prendrons ensuite un peu plus au sérieux sinon cela paraitra toujours, tant à la communauté nationale qu`internationale qu`une chasse aux sorcières de vos opposants – ce qui n’est vraiment pas digne d’un président de la république, même si ce pays est aujourd`hui hélas, la république la plus bordelique de la sous-région.

 Tic-tac, Tic-tac, la montre tourne ; aujourd`hui est le 161e  jour du « changement radical » et du « Guinea is back ». Le désespoir est général malgré quelques rares flashes irréguliers. On exige maintenant de voir et comprendre votre plan de sortie de crise – pas de plan, pas d`amélioration réelle et pérenne à l`horizon. Mais le guinéen est incorrigible, il prie le bon Dieu cinq fois par jour et il rêve tout le reste de la journée, donc moi aussi je prie et je rêve (uniquement la nuit) pour le mois prochain…

Advertisements

About A.O.T. Diallo

Un quinqua hédoniste qui plane sur le Web...
This entry was posted in 2011. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s