Une Nouvelle Voie (Juin 2011)

Le 21 décembre 2010, après 53 années d`indépendance nous avons enfin notre 1e président de la république élu suite à des élections « propres ». Il est notre 5e chef de l`état, notre 3e président élu mais pourtant nous sommes toujours dans la 1e république démoniaque de Guinée, celle dont la devise est «Corruption, Injustice, Médiocrité». Je reprends donc mon exploration des méandres de décisions importantes pour la nation prises par nos nouveaux chefs en proposant des pistes de réflexions et d’actions qui pourraient être envisagées pour que le « vrai changement » soit effectif.Puisque les comptes-rendus officiels des conseils des ministres ne nous offrent que brouillard et langue de bois je vous présente les comptes-rendus mensuels d`un observateur indépendant :

  1. Echantillon de paroles et pensées présidentielles du mois : « Je parle mal l’anglais, lui (mon fils) est anglophone, aussi lui ai-je demandé de me servir de traducteur et de suivre pour moi les dossiers de coopération avec l’Afrique du Sud de mon ami Jacob Zuma » ; « Il est inadmissible que le service chargé de la transfusion soit en manque de poches de sang. C’est une irresponsabilité. Les gens sont morts parce qu’ils n’ont pas été transfusés. Je constate que les services ne font pas leur travail. Or, la santé est une priorité, on ne doit pas attendre qu’on soit en manque pour demander. C’est une honte pour la Guinée… » ; Maintenant il y a un Etat – regardez à présent, le nombre de véhicules qui circulent sans immatriculation. Nous avons donné l’ordre : tout véhicule qui circule désormais sans plaque d’immatriculation est automatiquement mis à la fourrière. 80 % des gens n’étaient pas assurés. Est-ce que c’est normal ? Vous voulez qu’on laisse la pagaille continuer ? » ; « Vous avez des hauts fonctionnaires qui viennent à 10 heures ou 11 heures au travail, on ne va pas accepter ça. Nous sommes en train de mettre des appareils où quand vous venez, vous pointez. » ; «Malheureusement, le ministre (de la justice) n’a pas consulté la police et la gendarmerie. Nous avons eu à gracier des bandits de grands chemins qui  utilisent aujourd’hui des armes de guerre contre la population » (au sujet de la grâce présidentielle de prisonniers en commémoration de sa date de libération par Lansana Conté) ;
  •  Pour : les perles présidentielles presque quotidiennes sont quand même un peu plus rares. Soit le PPAC (Président Professeur Alpha Condé) commence à écouter parfois ses bons conseillers, soit il en veut à ma chronique mensuelle. Son commentaire sur la situation dans le secteur de la santé est à mon avis responsable et prouve qu`il commence à comprendre la véritable situation de tous les secteurs du pays mais il est inutile de parler ici de sabotage, il faut juste remplacer les irresponsables par des personnes de qualité et de moralité suffisantes or ceci ne dépend que de lui alors pas de menaces mais des actes concrets. Pour le reste…
  • Contre : l`interview exclusive avec François Soudan dans Jeune Afrique est une véritable mine de rêves et de délires présidentiels : Pauvre PPAC qui est obligé de tout faire tout seul en Guinée, sauf pour ce qui est en anglais, qu`il confie donc à son fils. J`imagine facilement les sourires jaunes de ses ministres de la coopération et des affaires étrangères ainsi que ceux de ses conseillers-ministres. Comme si bien dit par notre doyen S.N. Bokoum, après 24 années de l`Homme-Peuple nous voici sous l`ère de L`Homme-Etat – vraiment quelle meilleure preuve pouvait-il nous donner de l`incompétence de ses 2 gouvernements : celui de l`ombre dans son cabinet et celui de l`imam ambulant ? Et pourtant dans 5 ans il promet que notre pays sera dans le peloton de tête de l`Afrique de l`Ouest – je me demande comment diable va-t-il réussir cet exploit. L`interview (toujours) avec  RFI le 21 du mois pour « fêter » son 6e mois au pouvoir est une preuve supplémentaire qu`il perd un peu les pédales chaque fois qu`il répond de manière improvisée à des journalistes.
  • Une  Nouvelle Voie : Mr le PPAC, pour commencer à réduire la médiocrité ambiante il est inutile de faire des effets de manche devant les journalistes de RFI ; il faudrait juste quelques exemples spectaculaires de punitions bien placées en commençant par le sommet et vous verrez rapidement des progrès. Quand vous aurez des résultats et des progrès réels à nous montrer alors on vous laissera parler autant que vous le voulez sans rien dire, mais en attendant…
  1. Formations, séminaires, ateliers, colloques et  autres « rendez-vous du donner et du recevoir » du mois : atelier national de validation de la stratégie de reforme de l’Etat et de la modernisation de l’administration ; atelier stratégique de renforcement des capacités des partis politiques ; table ronde sur l`enseignement technique et la formation  professionnelle ; retraite politique des femmes des partis politiques et de la société civile ; journées de concertation sur le processus électoral ; atelier de formation des potentielles candidates des partis politiques de Labé aux prochaines élections législatives en Guinée ; atelier de relance des activités de la Banque mondiale en Guinée ; forum de sensibilisation en faveur de la réconciliation nationale ;
  •  Pour : là aussi la disette nationale est de rigueur (8) – tout le monde est fatigué,  même des rêves et des perdiems ! Et puis la nouvelle mode c`est les conférences de presse à la « maison commune » des journalistes dans le quartier de Lanseboundji. Je me demande si on distribue des perdiems pour cela aussi ? Si c`est le cas, il faudra que je pense à ouvrir une  nouvelle section dans cette chronique.
  • Contre : R.A.S. (Rien à Signaler) !
  • Une  Nouvelle Voie : je n`ai pas d`autre chose à proposer ce mois-ci que je n`ai pas déjà cité de janvier à mai 2011…
  1.  3. Les décisions et actions « positives » du mois : lancement officiel du comité national de pilotage de la reforme du secteur de la sécurité ; décret de création d`une commission de réflexion sur la mise en œuvre et de réalisation de la réconciliation nationale ;
  •  Pour : voici deux actions qui ont un potentiel d`améliorer la situation mais à ce stade il est difficile d`affirmer qu`elles sont vraiment bonnes car comme je l`ai déjà écrit plusieures fois, en Guinée dès qu`on veut saboter un projet, on crée un comité ou une commission nationale. Je lui accorde quand même le bénéfice du doute, tout juste pour éviter que cette section soit vide…
  • Contre : mon cœur pleure au constat que je n`ai presque rien trouvé à mettre dans cette section au cours des 30 jours du 6e mois de « Guinea is Back ». Et puis parler de réconciliation nationale sans ajouter au préalable la Vérité historique et la Justice, est à mon avis un mauvais signal de démarrage pour les victimes…
  • Une Nouvelle Voie : est-il acceptable aujourd`hui que le président d`un pays dans l`état actuel du notre n`ait que deux actions positives à offrir à ses concitoyens pendant un mois entier ? Hélas cela me rappelle étrangement les « stand-by » qui ont caractérisé les dernières années des dictatures de la Sierra Leone et de la Cote d`Ivoire…
  1.  4. Les décisions et actions « négatives » du mois : la tentative de hold-up d`un patron de journal qui a dû ensuite « prendre le maquis » pour sauver sa vie ; les escortes militaires motorisées ou pédestres qui accompagnent partout le PPAC et tous les capos de son entourage ; le décret présidentiel nommant deux nouveaux ministres-conseillers à l`attelage présidentiel : les célèbres Fodé « Aldiana » Soumah et Ahmed Tidiane Souaré ; la nomination du vice-président du comité des audits de la présidence : surprise, il figure en 17e place sur la liste gouvernementale des débiteurs de l`état ;  le décret présidentiel pour nommer le directeur des garages du gouvernement ; la tentative «  mal ficelée » d`organisation des journées nationales de concertation sur le processus électoral en Guinée, proposées par le ministre chargé de l`administration; les « casseroles » judiciaires de 2 ministres du changement  guinéen : Jean Marc Teliano (agriculture) et Mathurin Bangoura (Urbanisme et Habitat) ; la rupture totale de poches de sang dans tous les hôpitaux de Conakry pendant plusieurs jours ; encore 2 voyages officiels chez les capos des franc-maçon africains (Congo Brazza et Guinée Equatoriale, mais toujours pas dans la Guinée profonde – le score reste à 3 continents sur 5 mais toujours pas la Guinée profonde ; la tragi-comédie sur les « graciés du président » ;
  •  Pour : comme à chaque fois R.A.S !
  • Contre : pour le patron de journal on croit vivre un épisode d`une série de télévision de 3e catégorie –  maintenant les militaires et associés se déguisent en civil pour faire leurs mauvais coups, pensant sûrement que l`habit fait le moine. Pour les cortèges permanents de body-guards en treillis, comment allons-nous être finalement débarrassé de ces escortes tout à fait honteuses et que l`on ne retrouve plus que dans les dernières dictatures bananières ? Nos petits capos qui passent la majorité de leur temps à voyager à nos frais n`ont-ils pas remarqué que partout où ils vont les présidents ne sont accompagnés que d`un seul militaire en tenue d`apparat, symbole de la défense et de la sécurité des institutions de l`état ? D`ailleurs il sert surtout à porter la sacoche présidentielle. Tous les autres body-guards sont des policiers en civils, costards noirs, chemise blanche, Ray-Ban et oreillettes coincées dans les oreilles (pour les plus riches). Voila encore une des raisons pour lesquelles nos voyous en treillis se gonflent la poitrine et pensent qu`ils sont indispensables à la survie du président – légende qu`ils cultivent tous les jours devant lui pour le terroriser, ce qui ne doit pas être très difficile vu les antécédents du PPAC qui a peur même de son ombre. Que faudra-t-il faire pour que ces guignols en treillis comprennent enfin qu`on ne pourra les accepter que lorsqu`ils seront définitivement enfermés derrière les portes cadenassées de leurs camps de brousse à nos frontières ? Après la nomination plus que surprenante de ces nouveaux « capos de tutti capi » dans le clan du président, plus jamais aucune nomination du PPAC ne m`étonnera – même celle de Mamadou Sylla Futurelec comme prochain ministre des affaires étrangères ou de l`unique fils-Béni comme vice-président de la république. Déjà Kassory Fofana, l`ex grand argentier (personnel), « Don Casse la tirelire » est revenu dare-dare au bled, comprenant qu`il ne risque plus rien avec le nouveau système de changement en place ! Si il s`agit d`un calcul politique du PPAC comme beaucoup d`observateurs avisés le croient aujourd`hui, alors il nous prouve qu`il est d`un cynisme effrayant et que ses intérêts personnels passent avant ceux de tous les autres guinéens. Dans ce cas le mépris qu’il affiche devant la mémoire des martyrs depuis 2006 (dont certains de ces nominés sont des responsables directs ou indirects) est une insulte grave, mieux une gifle à tous les guinéens. Le président bienheureux Lansana Conté doit nous regarder du ciel en rigolant : « au moins moi j`étais grabataire quand ces corniauds ont foutu la pagaille en mon nom dans ce pays – Ma parole, le PPAC est-il dans le même état que moi ? »  Finalement le changement actuel se résume en la disparition des voleurs intermédiaires, ceux qui se « débrouillaient » dans le chaos local pour tirer de petits profits juteux, ceux qui ramassaient les grains de riz que les Grands laissaient tomber de leurs fourchettes de la mangeoire. Il ne reste aujourd`hui que deux catégories de guinéens maintenant : le cercle très réduit des Boss dans les deux gouvernements (surtout celui de la Présidence) et la foule pléthorique et croissante des crève-la-faim – nous avions tous compris autre chose du « ensemble changeons la Guinée ». Quand au flop du ministre chargé des élections d`organiser une rencontre qui n`est pas de son mandat,  je n`arrive pas à comprendre sa volonté de foncer tête première, sans chercher à amadouer l`opposition : si le mot d`ordre est donné par le collectif de 18 partis de l`opposition (opposés aux 143 particules présidentiels) à leurs militants de ne pas participer à ce recensement, le nouveau fichier comptera au maximum 40% de la population totale et il sera encore pire que le précédent ! Et qui aura l`air vraiment idiot après cela ? L`affaire des « graciés du président » est l`exemple parfait du chaos actuel au sommet de l`Etat : le PPAC a fait libérer il y a quelques semaines 92 prisonniers en souvenir de son séjour dans le même hôtel qu`eux il y a quelques années. Il annonce ensuite ce mois-ci en réunion publique que certains ont été arrêtés pour vols à main armée et que donc son ministre de la justice a libéré des « mauvais innocents ». Le ministre, de retour de mission se fend d`un communiqué officiel pour nier ceci en bloc – bref le président traite son ministre d`incompétent et le ministre répond en traitant son patron de menteur – quelle tristesse nationale !
  • Une Nouvelle Voie : il n`y a pas à dire il faut vraiment penser maintenant à supprimer l`armée guinéenne, comme au Costa Rica ou en Haïti où une police nationale rénovée et professionnelle fait tout le boulot et aucune des bêtises attendues des forces de défense et de sécurité (FDS) des populations qui les paient toutes les fins de mois. Nous devons absolument chercher à innover car le status-quo actuel est la pire des solutions pour l`avenir de la Guinée – il est temps d`analyser toutes les « success stories » des reformes des FDS disponibles plutôt que de continuer dans la direction que nous suivons actuellement.

 Mr le PPAC, nous sommes aujourd`hui nombreux à penser qu`il y a en vous un « grand malade caché » qui nous gouverne – à vous écouter et à vous lire dans la presse étrangère (car vous refusez de parler à la presse nationale en dehors de vos courts passages à l`aéroport)  nous voyons souvent du Dr Jeckyl et du Mr Hydes avec une touche de début de « grand âge » ! Vous êtes dans la droite lignée des autres opposants historiques africains Wade et Gbagbo que tout leurs concitoyens admiraient aveuglement jusqu`au jour où ils sont arrivés au pouvoir. Votre pire ennemi aujourd`hui est vous-même – il est inutile à vos opposants de vous attaquer, il leur suffit juste de vous laisser parler aux journalistes pour ne rien faire de concret ensuite. A vous observer au pouvoir, je suis tous les jours renforcé dans ma conviction que 1e président qui fera le bonheur des guinéens sera une personne qui se moquera totalement de faire plaisir à tout son entourage, en particulier en Guinée où une mafia professionnelle l`entourera de toutes façons, quelques soient ses précautions. Lorsque ceux-ci sortiront en ville pour dire « il est méchant, il n`a pas d`amis, il s`en fout de faire plaisir à tous ses « bienfaiteurs imposés » alors nous aurons un chef qui sera réellement intéressé à réparer la Guinée (fix Guinea), pas à assouvir toutes ses frustrations passées. La Guinée a besoin d`un Paul Kagamé, d`un J.J. Rawlings, d`un Seretse Khama, tous les 3 bien-sûr sans leurs côtés peu respectueux des DDH. D`ailleurs tous ces exemples sont des militaires défroqués – sûrement la raison de leur tare commune notée ci-dessus. Ce vrai bâtisseur ne sera pas populaire immédiatement car il dira la Vérité à tous les guinéens : il leur dira que la situation sera « caillou » pendant encore plusieures années mais qu`il fera TOUT ce qui est possible pour amoindrir leurs souffrances actuelles. Il leur dira qu`avec nos terres cultivables, nos rivières abondantes, nos mines, nos 2 ports (Conakry et Benty), nos impôts et nos services douaniers, le tout géré d`une manière rigoureuse extrême, avec tolérance zéro et sans la participation de 90% de ceux qui ont mis les 10 doigts dans le pot de confiture national pendant 53 ans,  il n`y a aucune raison acceptable pour que dans 10 ans la Guinée ne prenne pas sa place normale dans notre sous-région – mais pas dans les 5 premiers comme le dit un certain rêveur de midi. Il leur dira qu`il ne peut rien faire tout seul – qu`il aura besoin de plusieures équipes de vrais professionnels dans tous les domaines des secteurs public et privé pour mener à bien ce défi – pas comme un vieux « baba-cool » qui veut tout vérifier et qui finira donc par signer même les permis de conduire. Il prendra dès le départ des mesures radicales et sévères qui feront trembler de trouille la racaille locale sur ses bases. Il leur expliquera pourquoi nous cesserons progressivement mais rapidement de tendre la main tous les mois à des bailleurs (qui ont toujours leurs agendas personnels) pour viser plutôt des investissements directs étrangers (IDE), véritables porteurs de développement durable et que toutes les décisions et actions, y compris impopulaires au début, seront systématiquement prises pour réussir cela. Il n`y a rien de secret ni de compliqué pour faire cela – il faut juste avoir de véritables cadres compétents et sérieux qui ont été formés à ce genre de planification et de gestion des programmes publics et privés. Notre pays en compte plein aujourd`hui mais tous les postes de responsabilité leur sont fermés. Celui qui réalisera tout ceci, sans trop parler pour dire du n`importe quoi, aura sûrement des ratées en chemin (qui seront corrigées au fur et à mesure) mais la Guinée lui accordera dans 20 ans le titre mérité de « père de la nation guinéenne ». Comme Park Chung-Hee en Corée du Sud ou Kamal Atatürk en Turquie il l`aura mérité, sans mamaya ni démagogie.

Monsieur le PPAC, pouvez-vous redresser la barre de notre Titanic pour nous faire reprendre bravement les chemins de l`espoir? Pouvez-vous enfin enterrer la hache de guerre que vous brandissez actuellement devant tous ceux qui ne vous applaudissent pas? Pourrez-vous instaurer enfin dans notre pays un débat sain, constructif et rassembleur de toutes les forces politiques et sociales du pays ? Ceci est votre dernière planche de salut…

Tic-tac, Tic-tac, la montre tourne ; aujourd`hui est le 191e  jour du « changement radical » et du « Guinea is back » – 6 mois déjà ! Je ne sais plus quoi prier maintenant donc j`attends dans l`angoisse et le désespoir le mois prochain…

30 Juin 2011

A.O.T. Diallo

NB : vous pourrez suivre chronologiquement cette série et les précédentes (depuis le début du changement en Guinée en janvier 2007) sur mon nouveau blog: https://aotdiallo.wordpress.com/

Advertisements

About A.O.T. Diallo

Un quinqua hédoniste qui plane sur le Web...
This entry was posted in 2011. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s