Une Nouvelle Voie (Juillet 2011)

Le 21 décembre 2010, après 53 années d`indépendance nous avons enfin notre 1e président de la république élu suite à des élections « propres ». Il est notre 5e chef de l`état, notre 3e président élu mais pourtant nous sommes toujours dans la 1e république démoniaque de Guinée, celle dont la devise est «Corruption, Injustice, Médiocrité». Je reprends donc mon exploration des méandres de décisions importantes pour la nation prises par nos nouveaux chefs en proposant des pistes de réflexions et d’actions qui pourraient être envisagées pour que le « vrai changement » soit effectif.

Puisque les comptes-rendus officiels des conseils des ministres ne nous offrent que brouillard et langue de bois je vous présente les comptes-rendus mensuels d`un observateur indépendant :

  1. 1.      Echantillon de paroles et pensées présidentielles du mois : « c’est le printemps de la jeunesse africaine. Nous, dirigeants africains, sommes tenus d’en tenir compte ou on se fait renvoyer à l’hiver par ce vent du printemps qui va continuer son chemin’’ ; « les derniers conflits enregistrés en Afrique trouvent leurs sources dans l’organisation des élections » ; « lorsque les gouvernants accaparent le pouvoir et que les autres n’aient aucune chance d’arriver au pouvoir par des voies normales, ils finissent par recourir à la force, d’où les guerres civiles » ; « L’esprit de tolérance doit être cultivé à tous les niveaux » ; « Dans la campagne agricole que nous venons de lancer, certains ministres et cadres ont profité pour surfacturer les prix des herbicides. Un litre d’herbicide coûte normalement 40 000 GNF, mais certains l’ont facturé à 90 000 GNF. Je les enlèverai et je mettrai des gens qui veulent travailler » ; « Il faut que vous vous expliquez devant le peuple, parce qu’on ne doit pas mentir au peuple. » (au sujet de l`absence continue de solution à la couverture d`électricité de la capitale) ; « tous les saboteurs, tous les voleurs, tous les corrompus seront frappés par la rigueur de la loi. Je n’ai l’intention de protéger personne, tous ceux qui ont volé l’argent du peuple répondront devant la justice » ; « Après la réunion du lundi, tout le monde va s’expliquer devant le peuple y compris le collège syndical. Non ! Je ne blague pas hein ! Vous allez dire la vérité avec les engagements que vous avez pris. Vous direz pourquoi vous avez menti à Conté. Il faut le dire publiquement au peuple. Non. Je vous assure. Je ne blague pas, hein ! » ; « J’ai passé six mois à observer avec patience les hommes. Aujourd’hui, je sais désormais qui est qui. Il y a des cadres qui ne veulent pas que les choses changent. C’est pourquoi j’ai décidé de prendre mes dispositions ». « J’ai instruit le ministre à l’administration du territoire et de la décentralisation d’entamer sans délai le dialogue avec tous acteurs de la vie politique et du mouvement social dont l’objectif est de créer une plate-forme en vue de dégager un minimum de consensus sur les meilleurs moyens pour organiser une élection législative équitable, transparente et crédible » ; « les gens arrêtés appartiennent à une certaine communauté, je ne veux pas que les autres réagissent. Donc j’ai déployé l’armée dans les cinq communes pour empêcher toute réaction populaire et pour que chacun aille à son travail » ; « Il y a beaucoup d’hommes politiques, d’hommes d’affaires qui ont été dénoncé par les gens arrêtés. Nous n’avons arrêté aucun leader politique, mais il y en a qui savent qu’ils sont concernés et ils se cachent » ; « J’ai pleinement conscience que l’existence d’une opposition est un élément consubstantiel au bon fonctionnement de la démocratie. Je veillerai à ce qu’il en soit toujours ainsi quels que soient les aléas de la vie politique. » ;
  •   Pour : nous avons démarré sur un bon pied et fini sur plusieurs faux pas ce mois-ci ; le PPAC a retrouvé sa verve légendaire à parler au « peuple » de Guinée. Tout d`abord j`applaudis des 2 mains ses déclarations du 04 juillet ; je suis même sidéré par sa bonne lecture de l`évolution inévitable de la situation en Guinée. Ces 1e citations sont tellement vraies que je me demande pourquoi il ne fait rien pour l`éviter. Il est vrai qu`après 60 années consécutives en Europe il a tout l`équipement nécessaire pour traverser l`hiver sans soucis majeurs, mais ce n`est sûrement pas le cas pour son entourage actuel. Merci encore une fois pour ces belles paroles de début et de fin du mois – maintenant à l`action immédiate svp !
  • Contre : hélas moins d`une semaine après, juste pour dire que ces 1e paroles n`étaient que des exceptions qui confirment la règle des perles habituelles, on retombe à pic dans les « le peuple » et les « conférences à bouches ouvertes » au palais du peuple crées dans les années 1960 par Sékou Touré. Puis retournement de langage le 18 du mois avec le PPAC qui appelle enfin à la paix des braves avec son opposition pour les prochaines législatives. Sincérité ou ruse cynique ? Avec le PPAC nous savons maintenant que TOUT est possible. Et rebelote après la tentative de « sabotage de la vie » du Boss le 19 juillet : il n`a pu s`empêcher de parler encore sur RFI d`une certaine « communauté » qui est principalement responsable – il n`y a rien à faire avec celui-là, Walahi…
  • Une  Nouvelle Voie : vraiment le ridicule ne peux pas tuer notre PPAC – il rêve sur son petit nuage et je suis sûr que sa famille doit se demander comment le réveiller ; comment le secouer pour le faire parler moins et agir plus. Finalement n`a-t-il atteint tout simplement son niveau d`incompétence en obtenant le fauteuil de président, l`état où l`on se retrouve avec des responsabilités qui vous dépassent tant que vous êtes paralysés même devant les décisions les plus simples? Ou dans la bonne tradition culturelle de notre pays n`a-t-il pas été « attaché » par les saboteurs du changement qu`il a tant menacé avant de les côtoyer tous les jours ? Je reconnais en toute franchise que j`éprouve depuis quelques semaines un peu de pitié pour notre PPAC qui s`enfonce lentement mais sûrement dans la destruction totale de tout le capital positif que ses compatriotes et la communauté internationale avaient pour lui. Cela me fait penser à Dadis qui doit se cogner la tête sur les murs de sa villa de Ouaga toute la journée en repensant à tous les éléments qui ont conduit à sa chute après qu`il ait été grisé vers un pouvoir absolu et irréfléchi par la mafia civilo-militaire du pouvoir guinéen. Si c`était à refaire je suis sûr que lui aussi aurait mis Moussa Keita en prison au lendemain de leur première rencontre !

 ————————————————–

  1. Formations, séminaires, ateliers, colloques et  autres « rendez-vous du donner et du recevoir » du mois : séminaire sur la gestion et la prévention des conflits violents et armés » ; séminaire régional (Guinée Forestière) sur la problématique de l`enregistrement des naissances ; séminaire « consolidation de la paix » en Guinée ; atelier de formation en gouvernance territoriale (programme minimum d`urgence en gouvernance territoriale) des administrateurs territoriaux et autorités locales pour la consolidation de la paix ; réunion de concertation sur le projet d`interconnexion électrique entre la Guinée et 3 autres pays voisins ;  formation des unités sur la protection de la gendarmerie nationale ; atelier de formation des médiateurs locaux à Mamou ; atelier pour l’amélioration de l’employabilité des jeunes : Atelier de renforcement des capacités sur l’utilisation des armes légères ; atelier de formation sur l’employabilité des jeunes diplômés ; « formation, qui a pour thème «impact du dialogue social et sa pertinence en Guinée » ; « Atelier de formation sur le contenu de la loi des finances et l’élaboration du budget » ;
  •  Pour : enfin un « bon » mois (12) pour nos « fonctionneurs » avec pour maitre-mots prévention, gestion, consolidation de la paix, bonne gouvernance, promotion des jeunes, protection de la population, médiation locale, contrôle des armes légères en folie dans le pays, dialogue social, loi des finances et budget propre – on dirait un discours bien préparé du PPAC.
  • Contre : hélas on dirait aussi un discours improvisé du PPAC – tout est dans la conclusion des analyses et débats…
  • Une  Nouvelle Voie : il est vraiment difficile de faire quelques propositions réalistes et sérieuses dans un tel contexte, quelque chose qui pourrait nous mener vers une nouvelle voie dans les prochains mois. Une chose est sûre et certaine, la voie du salut ne se trouvera pas de ce côté-ci des actions du changement promis par le PPAC.

 ————————————————–

3. Les décisions et actions « positives » du mois : visite du PPAC dans les préfectures de Dubréka, Boké et Boffa ; opération d’identification des différents partis politiques agréés dans le pays ; le PPAC appelle enfin son ministre de l`administration du territoire à discuter et négocier (comme un grand garçon poli) avec l`opposition et la société civile ;

  •  Pour : on ne peut défendre une chose et son contraire en même temps donc il faut saluer cette 2e sortie de Conakry après 7 mois de pouvoir absolu. Dommage qu`il n`ait pas poussé la virée jusqu`à Mamou, Labé, Siguiri et Kouroussa d`où la crainte certes logique de plusieurs analystes que ce ne soit cette fois-ci qu`un coup de  campagne législative avant l`heure. La preuve : ses principaux accompagnateurs sont Mamadou Sylla « Futurelec », Brikki Momo, Fodé Bangoura et Abdul Kabélé Camara, les leaders d`opinions de cette région qui risque d`être le seul bastion électoral du PPAC ! L`opération de nettoyage du fichier des particules politiques est une action de salubrité publique, mais une fois annoncée il semble que rien n`ait encore vraiment démarré sur le terrain. Il est vrai que cela consistera surtout à tirer une balle dans le pied au RPG qui compte 103 poussières (sur les 142 partis du pays) dans sa coalition Arc-en-ciel.
  • Contre : le sale débat ethnique en cours en Guinée, sur l`unité et sur la réconciliation nationales est malheureusement renforcé par cette tournée électorale hâtive, précipitée et trop ciblée régionalement.
  • Une Nouvelle Voie : au rythme où vont les choses je pense que si le RPG ne triche pas pour les élections législatives prochaines il aura encore moins que les 18% du 1e tour de la présidentielle. Ceci explique peut-être la panique et la fuite en avant du RPG et le PPAC, mais ils foncent contre un mur de briques et il est temps que quelque`un puisse le leur faire admettre.

 ————————————————–

              4. Les décisions et actions « négatives » du mois : l`arrestation arbitraire d`un des présumés responsables de la « boucherie du 28 septembre 2009 » pour de mauvaises raisons ; le ministre chargé de l`administration du territoire annonce en conférence de presse que seul le président de la république est légitime en Guinée – le CNT et la CENI qui l`ont mis dans le fauteuil sont apparemment illégitimes ; la « saga » des magouilles gouvernementales sur les engrais surfacturés de la campagne agricole et le mazout des groupes électrogènes de l`EDG de l`aveu même du PPAC ; Mr Alpha Tanoundi Camara chassé de la présidence de Lansana Conté pour vol d`un véhicule 4X4 est nommé chef de cabinet au ministère de la Justice ; la promesse électorale de la gratuité des soins pour les femmes et les enfants est réduite par une phrase présidentielle à la gratuite de la césarienne ; la transhumance politique s`accélère à Conakry : Briqui Momo et Kiridi Bangoura, 2 des plus grands experts nationaux en miracles électoraux sont directement parachutés au bureau exécutif du RPG ; les nouvelles virées présidentielles à l`étranger (Liberia et USA soit maintenant 4 continents sur 5 (il ne manque plus que l`Océanie) – mais toujours rien à l`horizon pour la Moyenne et la Haute Guinée ; la tentative de « sabotage de la vie » du PPAC dans la nuit du 18 au 19 juillet : une « péripétie passagère…et simple » selon lui ;

  •  Pour : comme à chaque fois presque R.A.S ! Pour la tentative «d`assassinat militaire »  manquée ce n`est certes pas la bonne manière de procéder aujourd’hui mais s`agit-il vraiment de cela ou est-ce un remake du « complot du 22 novembre 1970 », une opportunité crée pour mater avec un bon prétexte toute l`opposition et en même temps pour rejeter les législatives aux calendes grecques ? Comme dit précédemment, tout est possible avec le plus que cynique PPAC.
  • Contre : le dangereux démagogue Moussa Keita A.K.A. « Dadis ou la mort » a bien sa place en prison pour crimes contre l`humanité, mais sûrement pas parce qu`il a dit tout haut ce que tous les guinéens conscients savent déjà : le General d`opérette Sekouba Konaté est avant tout un des plus grands voleurs des caisses de l`état guinéen depuis 53 ans et si il a refusé de garder le pouvoir et l`a rendu rapidement aux civils, c`est uniquement pour aller se la couler douce et faire la Dolce Vita avec nos sous plutôt qu`avoir à gérer le chaos endémique local. A ce titre il est effectivement un des rares militaires africains qui ont eu un minimum de bon sens pour savoir se tirer avant la prochaine balle perdue de son garde du corps. C`est le seul crédit qu`il mérite sans hésitation ; pour le reste il aura vraisemblablement sa place devant un tribunal économique et sûrement après en prison mais pas au PM3 de Conakry mais à la CPI de La Hayes avec son « meilleur ami » Moussa Keita. Mais le plus effarant c`est que le ministre de la défense ose dire devant la presse qu`il est en détention pour n`avoir pas respecté les « règles qui régissent les forces armées de Guinée » ; il est urgent alors qu`il nous dise ce que ces règles disent au sujet des viols de mères de famille en pleine journée, des crimes à l`arme blanche de civils désarmés et des vols en cachette de dépouilles des victimes par notre satanée armée ! Hélas la majorité des guinéens observent tout cela sans broncher, mieux en souriant, comme des bœufs que l`on mène à l’abattoir. Finalement sur ce point il y a une dernière confusion à éclaircir : Mr le Président actuel, vous nous avez dit dans les 1e jours de votre règne que vous n`avez trouvé que 400 USD dans les caisses de l`état, ce qui confirme ce que Moussa Keita a dit, mais il est vrai que vous n`êtes pas astreint au règlement militaire. Par contre en réponse Sekouba déclare publiquement qu`il a laissé les 22 millions USD dans les caisses en partant. Pardon dites-nous messieurs les présidents, qui est le menteur/voleur dans cette affaire ? Pour les propos du ministre de l`administration je peux dire qu`une seule chose : j`ai eu l`opportunité de rencontrer ce monsieur et de voir le travail de qualité qu`il avait commencé dans le domaine de la décentralisation quand il est revenu de son poste au Niger il y a quelques décennies. J`ai apprécié ses initiatives et j`ai participé à la mise en place de ce processus complexe chez nous. Voila ce que 20 ans dans l`administration guinéenne et la proximité de la mafia du pouvoir  peut faire à un cadre autrefois exemplaire – pire qu`un cancer avec métastases ! Pour les vols à bras armés des fonds de la campagne agricole et du carburant des groupes électrogènes de la capitale, le PPAC a carrément « pêté les plombs » en public et laissé éclater son exaspération. Ensuite comme expliqué plus haut tous ceux qui étaient responsables de ces manœuvres ont commencé à clamer qu`ils n`étaient pas responsables. Cette atmosphère malsaine dans le gouvernement actuel est incroyable : il n`y a jamais eu autant d`affaires sales sur la place publique en Guinée sans que RIEN ne se passe pour y mettre un terme. Nous sommes en plein « anti-changement », exactement le contraire de ce que nous attendions tous. Encore une preuve que personne dans son entourage n`a le droit de lui dire les 4 vérités sur ce qui ne va pas dans le pays, sûrement pour éviter une de ses colères légendaires – toujours suivies de silence coupable. Pour les nouveaux parachutés du RPG cela apprendra une bonne leçon aux militants de base depuis plus de 30 ans qui sont incapables d`obtenir plus de 18% aux élections sans appui extérieur au parti – notre PPAC est un fin filou politique, l`unique objectif est la majorité dans la prochaine assemblée nationale, même si il doit marcher sur tous ses principes initiaux et sur la tête de tous les guinéens pour cela – et le pire, c`est qu`il risque d`arriver à son but ! Pour l`attaque de la villa du président tout en désapprouvant à 100% l`acte, il est évident en voyant les images qu`il y a une exagération importante de l`attaque : des armes lourdes (RPG-7 !!) et bazookas auraient entrainé des dégâts autrement plus importants sur l`édifice, les occupants et sur toutes celles du voisinage – à moins que ces assaillants avec armes lourdes aient tiré uniquement qu`en l`air. On dirait plutôt l`œuvre de plusieures PMAK – et puis c`est 3 jeeps (selon la présidence) ou 6 jeeps (selon le PPAC) en fin de compte ? Le détail est pourtant très  important pour l`enquête. En tout cas grâce à cette tentative « d`assassinat » manquée nos bidasses criminels ont retrouvé leur lieu de villégiature préférée : les rues de Conakry – c`était peut-être cela leur but ultime, car il est fort probable qu`ils sont sûrement mecontents que le retour d`ascenseur n`ait pas fonctionné après leur appui sans faille pour la victoire électorale du PPAC. Surprenant que la ville soit quadrillée par ceux-là même qui ont essayé de le tuer et que les ratissages soient dirigées par les « officiers d`opérette » Thiegboro et Pivi deux présumés responsables de crimes contre l`humanité le 28 septembre 2009 qui finiront probablement leur vies dans une prison à La Haye! Les images des militaires « De Gaule » et « AOB Diallo » ensanglantés et les jambes en lambeaux nous indiquent qu`ils sont encore à la manœuvre et cela nous fait tous trembler en repensant aux purges violentes de Sékou Touré ! Et les « pèlerinages et déclarations » démagogiques de tous les flatteurs nationaux, locaux et étrangers chez le président ont recommencé de plus belle – ceux qui savent qu`il est facile de maintenir « Alpha Grimpeur » dans la psychose de l`attentat permanent contre sa vie. Et la présidence qui se fend  le lendemain d`un erratum pour disculper un pauvre innocent qui aurait pû être injustement livré à une meute d`enragés militaires – heureusement pour lui qu`il était au Maroc sinon il en aurait vu de toutes les couleurs avant cet erratum – quel amateurisme criminel ! Et puis tous mes compliments à la présidente du CNT qui propose pas moins que la peine de mort pour les coupables de cet acte – encore une autre grande démocrate à la guinéenne. Paradoxalement toute cette histoire pourrait être une nouvelle planche de salut pour le PPAC afin de repartir d`un bon pied dans les domaines de l`apaisement politique, des tensions ethniques et de la réconciliation nationale si bien sûr il accepte de jouer en finesse et en fin stratège positif pour une fois. Hélas les fouilles sauvages de domiciles privés et les arrestations ciblées à la pelle semblent plutôt être à l`ordre du jour présidentiel. Et bravo à la présidente du CNC qui interdit à tous les medias de parler de cette affaire – la dernière des libertés conquises après mort d`hommes et de femmes depuis 2007 (celle de la presse) fout le camp aussi de la Guinée. Heureusement le tollé général et les coups de baguette sur les doigts des « Big Brother » lui ont fait battre honteusement en retraite dans les 72 heures suivantes. Si nous étions dans un pays où la dignité passe avant tout elle aurait sûrement démissionné en même temps. Finalement ne s`agirait-il pas tout simplement d`une « diversion cynique » pour repousser les échéances électorales aux calendes grecques par un parti et son chef en si mauvaise posture que des législatives avant la fin de l`année 2011 serait forcement une catastrophe ? Délai obligatoire, comme pour les présidentielles de 2010, le temps « d`arranger les choses à la guinéenne » ? En tout cas le stratagème avait bien fonctionné la fois précédente et on ne change pas une méthode qui gagne même dans un contexte quasi-improbable. Et la mise en demeure directe de « Big Daddy – la France » pour des législatives avant la fin de l`année semble indiquer qu`elle analyse l`incident comme moi…
  • Une Nouvelle Voie : que dire ce mois-ci sinon qu`il faudrait faire exactement le contraire de ce que vous avez lu juste au dessus. « Le pays va mal, très mal » disait le chanteur et remettre de l`ordre dans tout cela deviendra chaque jour un peu plus difficile. L`otage présidentiel s`en rend compte parfois mais il joue contre plus forts que lui. Je ne serais pas étonné qu`on nous annonce qu`il est déprimé et malade d`ici la fin de l`année 2011. Il est coriace certes et il a sû le prouver plusieures fois – mais personne ne peut résister à ce qu`il doit vivre aujourd`hui, même si certains pensent qu`il n`en est pas totalement conscient. Comme Dadis, finira-t-il ses jours en se cognant la tête contre les murs de sa chambre en criant « si j`avais sû, si j`avais pû » ! Pour les suites de cette tentative « meurtre et drame national » avorté dans le contexte du XXIe siècle je souhaite de tout cœur que les guinéens ne feront pas encore une fois la même erreur que nos ainés : le laisser créer une complotite et une terreur intérieure permanentes et attendre tranquillement à la maison qu`il vienne les cueillir comme des moutons pour les mener à l`abattoir du « peuple ».

 ————————————————–

Monsieur le PPAC, puisque apparemment une fois encore vous nous avez « blagué » avec votre commission mort-née de réflexion sur la réconciliation nationale, ce mois-ci je voudrais vous rappeler (encore et toujours) votre promesse électorale qui avait fait l`unanimité des guinéens, même ceux qui n`ont pas voté pour vous. Voila un dossier 100% coût-bénéfice pour vous, il vous suffit juste de dire « Go » et laisser des professionnels sérieux et crédibles faire le reste, et pourtant vous continuez à en avoir peur. Vous en parlez dans vos discours mais ne faites RIEN pour le mettre en œuvre. Pour moi c`est vraiment la plus grande preuve que vous êtes aujourd`hui l`otage d`un groupe de personnes qui n`aiment pas la Guinée et qui ne cherchent pas le bonheur des guinéens. Pour résumer ce que la majorité des victimes de l`état guinéen (soit 99% de la population) pensent tout haut, je partage avec vous ces mots de sagesse du secrétaire général de l`association des victimes du Camp Boiro (A.V.C.B.) : « nous n’avons pas le sabre entre les dents, la cartouche de dynamite en main, ou le fil de fer dans la poche comme les siciliens, kurdes ou arméniens et nous n’avons pas la bile de la haine qui déborde de nos lèvres; voila pourquoi les suppôts du pdg non seulement nous minimisent, mais maintenant justifient les actions sanglantes de leurs pères comme si le meurtre était une politique d’état avouable où que ce soit sur cette planète… Même les derniers survivants khmers rouges font face à la justice désormais…..La justice est méprisée par ceux qui gouvernent le pays et tant que la justice ne sera pas rétablie, qui permettra de démasquer ces monstres, il n’y aura pas de justice pour toutes les victimes de l’arbitraire commis par l’état de Guinée, quel que soit le crime commis de 1956 (massacres de Conakry) à 2011 (nettoyages ethniques et ratonnades sanglantes contre les militants d`un parti politique). Nous avons misé sur la Justice pour dire le droit et la justice a été bridée mais l’alternative à la Justice est en ce qui me concerne inimaginable ! La fille de Staline avait dénoncé ses crimes, une fois refugiée aux Etats-Unis ; connaissant leur père, était-ce trop d’espérer que les enfants de AST auraient comme elle une conscience ? Nous voici condamnés à continuer sur notre voie pacifique en informant la nouvelle génération pour la mettre en garde contre les mirages et fumisteries de ces révisionnistes et récidivistes qui piaffent aux portes du palais…La lutte continue, pour défendre l’honneur et la mémoire de nos disparus dont nous avons été si injustement privés… »

 Voici la situation dans laquelle nous sommes aujourd’hui et qui devrait donner à méditer à la famille de Sékou Touré et en particulier à son héritier biologique. Tant qu`il se limitera à ce droit inaliénable, il ne sera pas responsable des crimes de ses familles paternelle et maternelle. Il aura une chance de pouvoir exister (très modestement) dans le débat et  la vie politique de demain en Guinée. Par contre si il essaie aussi de porter le costume d`héritier spirituel du parti reconnu criminel par presque tout le monde sur les 5 continents alors il aura 99% des guinéens contre lui et je lui conseille fortement de s`entourer de gardes de corps professionnels car il ne sera jamais à l`abri d`une malheureuse victime qui n`arrive toujours pas à surmonter sa douleur. Je le défie avec ce programme de se présenter aux prochaines élections présidentielles ou législatives nationales : il aura sans aucun doute la 25e place des partis qui pourront payer la caution de participation, si bien sûr il arrive cette fois-ci à la payer. Il aura juste quelques fossiles et jeunes écervelés ignorants et bornés pour le suivre dans son action suicidaire et ils pourront tous voter dans un seul et même bureau…

Mr le PPAC, quand au bilan actuel de votre présidence dont vous avez le courage de vous vanter depuis quelques jours dans vos « discours à la nation », je suis de plus en plus persuadé qu`il n`y a en fait qu`une seule chose qui a toujours compté pour vous : le pouvoir absolu. Certes vous ne connaissez pas bien la Guinée mais vous connaissez parfaitement, pour avoir été l`un des plus grands pourfendeurs de leurs dérives, ceux qui sont aujourd`hui autour de vous. Et vous avez malgré cela le toupet de nous dire que vous allez faire des audits pour nettoyer notre administration ? Commencez par votre cabinet, puis par votre banque centrale et enfin par vos dévoués Sekouba Konaté, Jean-Marie Doré, Kerfalla Yansané et consorts. Si vous pressez même un peu énergiquement sur ces oranges bien pleines mais pourries, notre budget 2011 passera immédiatement de déficitaire à très largement excédentaire pour 2012-2017. Alors pardon, cessez au moins de vous moquer de nous, tout simplement parce que les guinéens qui vous entourent et vous comprennent très bien n`ont qu`une seule idée en tête : grimacer et danser pour vous faire plaisir, après tout vous avez la gâchette des décrets facile, en attendant avec délectation de danser encore plus fort sur votre dépouille après votre dégringolade magistrale…

Tic-tac, Tic-tac, la montre tourne ; aujourd`hui est le 222e  jour du « changement radical » et du « Guinea is back » – déjà 7 mois ! Le temps file, mais les progrès sont absents sauf dans vos discours. Même avec des jumelles je ne vois pas grand-chose à l`horizon – je cherche maintenant un télescope pour le mois prochain…

31 Juillet 2011

A.O.T. Diallo

NB : vous pourrez suivre chronologiquement cette série et les précédentes (depuis le début du changement en Guinée en janvier 2007) sur mon nouveau blog: https://aotdiallo.wordpress.com/

Advertisements

About A.O.T. Diallo

Un quinqua hédoniste qui plane sur le Web...
This entry was posted in 2011. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s