Une Nouvelle Voie (Août 2011)

Le 21 décembre 2010, après 53 années d`indépendance nous avons enfin notre 1e président de la république élu suite à des élections « propres ». Il est notre 5e chef de l`état, notre 3e président élu mais pourtant nous sommes toujours dans la 1e république démoniaque de Guinée, celle dont la devise est «Corruption, Injustice, Médiocrité». Je reprends donc mon exploration des méandres de décisions importantes pour la nation prises par nos nouveaux chefs en proposant des pistes de réflexions et d’actions qui pourraient être envisagées pour que le « vrai changement » soit effectif.

Puisque les comptes-rendus officiels des conseils des ministres ne nous offrent que brouillard et langue de bois je vous présente les comptes-rendus mensuels d`un observateur indépendant :

1. Echantillon de paroles et pensées présidentielles du mois : « En tant que civil nouveau, je serai fou de ne pas suivre ses recommandations » (en parlant des derniers ordres du maréchal Konaté) ; « je suis chef d’état ; je ne dirige pas une organisation de défense des droits de l’homme » ; « je ne m`occupe pas des commentaires d`hommes politiques et d`autres. Ce n`est pas mon problème » ; « si Dieu aime la Guinée, beaucoup de guinéens ne s`aiment pas entre eux et n`aiment pas le pays ;

  •   Pour : très peu de perles rares ce mois-ci mais celles qui sont là en valent chacune des dizaines. La dernière citation fait partie de celle qui m`étonneront toujours du PPAC sur  ses visions de réalisme – une fois par mois…
  • Contre : les 2 premières déclarations « fracassantes » ont été faites devant le National Démocratic Institute du NED à Washington, un think-tank qui est considéré comme une officine « soft » de la CIA new-look. Ne cherchez pas la vidéo ou le résumé à la RT-PRG : le nombre de bourdes à la minute ne peut permettre la diffusion nationale. Heureusement quelques guinéens privilégiés et beaucoup de « grands méchants capitalistes » ont pu nous raconter les détails croustillants. J`imagine déjà les nouvelles blagues qu`ils ont dû balancer partout sur le nouveau Gbagbo guinéen. Mais la mauvaise image internationale est hélas pour nous tous, les guinéens !
  • Une  Nouvelle Voie : dans un pays démocratique, surtout avec le passé déplorable du notre, l`Etat doit justement être une grosse ONG des droits de l`homme et son président doit être le président de la république, avant toutes ses autres responsabilités. Dommage que le PPAC ne le sache pas et pire le clame haut et fort devant une tribune de défenseurs (à leurs heures perdues) de ces droits. D`ailleurs la présidente du NDI n`a pas hésité à le lui rappeler dans son message de clôture et elle a déclenchée immédiatement des applaudissements de toute l`assistance. Plus que partout ailleurs, dans ce genre de forum, un responsable national n`improvise pas – il doit absolument lire un discours écrit par des experts dans ce domaine et ensuite répondre poliment et diplomatiquement à toutes les questions. Exactement le contraire de cette sortie présidentielle !

 ————————————————–

2. Formations, séminaires, ateliers, colloques et  autres « rendez-vous du donner et du recevoir » du mois : atelier sur les appuis à la Guinée pour l`organisation des élections législatives ; atelier sur la pré-programmation pour l`élaboration du programme d`investissements publics ; journées de dialogue de concertation ; formation des femmes musulmanes du Guinée ; formation de la jeunesse musulmane de l`Afrique de l`ouest sur les enjeux de la réconciliation dans ces pays ; atelier pour l`évaluations de la mise en œuvre des programmes LMD ; atelier d`élaboration du plan quinquennal 2011-2015 ; atelier de renforcement des capacités d`une vingtaine de journalistes ; atelier de consolidation de l’unité nationale et des respects des DDH ; atelier de consolidation de l’unité nationale et des respects des droits de l’homme ;

  •  Pour : la tendance est de nouveau au minimal acceptable (10) cette fois-ci mais bon c`est le mois de carême donc les pauses-cafés + sandwich sont effectivement inutiles mais les perdiems, ca reste quand même indispensable pour aller couper le soir.
  • Contre : après l`atelier de pré-programmation sur les investissements prévus il y aura l`atelier de programmation et ensuite l`atelier de post-programmation mais entre-temps il y a un atelier d`élaboration de plan quinquennal 2011-2015 ! On recommence ensuite à zéro – la mise en œuvre elle n`est pas encore programmée ; en fait elle n`est même pas pré-programmée ! Les journées de concertation et de dialogue du pouvoir avec lui-même ont été une grande réussite, c`est tellement plus simple comme cela !
  • Une  Nouvelle Voie : Dire que l`on va créer un état moderne au XXIe siècle avec des plans quinquennaux, spécialité soviétique et chinoise des années 60-70 indique beaucoup de choses sur l`instigateur de toutes ses pratiques communistes. La nation guinéenne de demain n`aura pas besoin de ces documents obsolètes avant même leur finalisation. De grâce confions la planification et la gestion du pays à de jeunes et vrais spécialistes en management. Nos grands-parents au pouvoir actuel ne savent même pas de quoi ils parlent dans ce domaine.

 ————————————————–

3. Les décisions et actions « positives » du mois : on voit pour la 1e fois depuis le 21 décembre 2010 la justice guinéenne en action – mais pour une mauvaise raison : les « saboteurs » ont failli assassiner le PPAC et ils ont gâté (un peu) la devanture de sa résidence privée ; mise en place d`une nouvelle société du patrimoine minier ; 1e signature de papiers du contrat pour le barrage de Kaléta suivi de la 1e pierre (de la route) quelques jours après ; un pas de plus dans la saga de la réconciliation nationale : maintenant nous avons 2 présidents pour une commission provisoire de réflexion sur le sujet ; libération par grâce présidentielle des prisonniers politiques de l`UFDG (en raison de l`Assomption ??) ; le PPAC s`entretient enfin en tête à tête avec quelques responsables de partis de l`opposition suivi de la rencontre entre le ministre chargé de l`administration et le collectif des partis de l`opposition ; signature à la pelle de projets mirobolants avec la Chine et le Brésil ;

  •  Pour : on ne va pas se plaindre de voir enfin notre justice guinéenne à l`œuvre, mais attention, il faut au minimum toucher aux biens personnels ou à la personne du président de la république pour que le « machin » se mette en branle. Pour Mamadou et Bineta, l`armée nationale peut vous tuer, vous violer ou encore des civils au pouvoir peuvent vous traiter de saboteurs par communauté entière, d`étrangers dans votre propre pays, de bannis à vie du pouvoir, là on ouvre une «  enquête pour faire la lumière » pour les 10 prochaines années – circulez, il n`y a rien à voir ! Je fais vraiment des efforts surhumains pour ces autres décisions « à potentiel positif » comme cette nouvelle société de patrimoine minier : c`est effectivement une bonne chose de sortir toutes ces procédures du ministère des mines dont ce n`est pas le rôle mais de là à le remplacer par un nouveau « fond minier », là je demande à voir dans le moyen-terme. D`autant que la gestion est confiée à un ancien patron de ce fond minier de tous les malheurs financiers guinéens. Pour les 37 libérations d`innocents il est heureux que le PPAC ait profité de l`Assomption pour redescendre un peu de son arc-en-ciel et voir ce qui se passe ici-bas, avant de remonter quelques heures plus tard vers ses cieux. Les mauvaises langues disent qu`il n`y a que 37 cellules de prisons potables en Guinée et donc il a dû les sortir pour y loger les 37 « saboteurs de la vie du PPAC ». Pour la décrispation progressive de la situation sociale-politique c’est vraiment une tres bonne chose – enfin il y a une tortue qui commence à sortir la tête de sa carapace, mais je me demande quand même pourquoi et comment ; est-ce le feu ?
  • Contre : pour les 4 projets « pharaoniques » promis ce mois-ci on danse déjà même si on nous dit qu`ils ne seront  prêts que dans3-4 ans – au fait le mandat du PPAC durera aussi encore 4 ans, donc il espère en même temps avoir la paix sur ces « patates chaudes dans ses paumes » (électricité, eau courante et logements)  jusqu`à sa réélection. Et le budget prévoit 25% de financement national alors aie, aie, aie ! Pour l`audience à un chef de parti opposé à ses idées géniales et à quelques second-couteaux en cachette, encore deux petits pas mais nous ne sommes plus dupes, désormais on regarde et on compte les marches avant/arrière continuelles. Pour les nominations à ce pré-pré-pré-comité présidentiel de réconciliation, encore des nominations sans aucune consultation préalable des parties intéressées et parmi eux un homme en soutane qui a pris le parti de Dadis après les crimes du 28 septembre 2009 : on n’est pas encore sorti de cette auberge qui est pourtant la 1e priorité du PPAC si il veut enfin nous faire espérer quelque chose de son « ensemble changeons la Guinée ». Pour les libérations il parait que, dans la bonne tradition guinéenne, les libérés n`ont pas lésiné immédiatement à remercier le PPAC pour leurs vacances dans les prisons de Conakry ; comme au temps de sékou touré, les innocents de 2011 remercient leur bourreau avant d`aller crever de leurs sévices inhumains en silence à la maison – nous sommes vraiment indécrottables ! Et je sens là encore la « finesse politique » et la marque de fabrique de ce diable de PPAC : mener une guerre de tranchée sans pitié à l`opposition pour être sûr de partager avec elle la responsabilité du report des législatives en 2012 (au plus tôt) puis la caresser dans le sens du poil pour calmer le jeu (et faire plaisir à Big Brother) une fois son objectif atteint. Et les benêts qui applaudissent et remercient comme de gros couillons de politiciens de 2e classe. Cela fait plus de 30 ans qu`il leur sert le même scenario et à chaque fois ils tombent dans le piège, Ce n`est pas le PPAC qui est génial – c`est plutôt ses adversaires qui sont des handicapés en politique !
  • Une Nouvelle Voie : comme dit précédemment il y a enfin quelques pistes prometteuses qui pourraient nous faire enfin progresser un peu. Si comme tous les analystes le pensent le PPAC est poussé, même contre son gré à former un gouvernement d`unité nationale, il aura une dernière chance de sauver son mandat de la catastrophe. Mais le connaissant, il risque d`utiliser le prétexte pour isoler son principal adversaire qui dans le contexte politique ethnique actuel pèse environ 40% de la population totale. Si c`est effectivement son calcul alors il gagne un peu de temps mais son pansement ne soignera pas la fracture ouverte. Un gouvernement d`union nationale dans le contexte actuel veut dire un gouvernement avec tous les ténors de l`opposition et avec un 1e ministre qui ne sera pas aux « garda-vous » devant le néo-dictateur et qui aura de vraies compétences pour renflouer le Titanic guinéen. Sinon, circulez il n`y a rien à attendre…

 ————————————————–

4. Les décisions et actions « négatives » du mois : petite leçon de démocratie pour 4 nouveaux élèves dans une salle de classe à la Maison Blanche ; défilé militaire pour recevoir le PPAC suite à sa « mission historique à la Maison Blanche » le 02 aout ; communiqué du chef d’Etat major de l’armée sur la mise en place des barrages de contrôle entre 23 heures et 6 heures du matin dans tout le pays ; élection de Louncény Camara à la présidence de la CENI moribonde ; les inculpés de la tentative d`assassinat du président sont nommés par listes successives, comme nos ministres ; les pèlerinages à la présidence avec moult « Alphaou Akbar » (dixit Doyen Kylé) pour fêter la « résurrection » du PPAC continuent de plus belle – les 4 coordinations régionales et les diamantaires ont mis le paquet ce mois-ci ; les operateurs comiques de Guinée font un don remarquable à la population nationale pour le mois de ramadan : une ration présidentielle composée de riz, sucre, lait et huile pour le diner de notre pauvre leader maximo et lui il a fait la passe à la 1e ex-première dame de Guinée : nous sommes donc tous rassasiés pour ce mois de pénitence ; présentation par le procu-rieur de la république de l`armada des équipements de guerre des saboteurs de la vie du PPAC ; mise aux arrêts puis libération dare-dare d`un journaliste privé pour participation au « sabotage du 19 juillet » : il a envoyé un sms à un de ses cousins saboteurs ; l` « Homme-Etat » est le plus actif de tous les guinéens : il parle pour tous les guinéens, reçoit tous les étrangers qui posent les pieds au pays (air, terre ou mer) et tous leurs dons, même les tracteurs, charrettes et semoirs de  2e main. Il réfléchit pour tout son gouvernement, corrige toutes leurs idées et tous leurs rares documents (officiels et officieux), décide de TOUT dans le pays. Il visite tous les chantiers et pose la majorité de leurs 1e (et dernière) pierre et il produit en moyenne 20 décrets par semaine..etc., tout cela à presque 75 ans – ce super-homme n`aura pas longue vie à mon avis ; le PPAC élève le colonel Claude Pivi, le présumé «criminel Coplan, chef du village » au rang de chevalier de l`ordre national du mérite ; le PPAC nomme le tortionnaire Madifing Diané ambassadeur de Guinée au Sénégal ;

  •  Pour : le séminaire de Washington D.C. pour les 4 « bons élèves » de la sous-région  a sûrement eu comme module  final le volet monitoring & évaluation : depuis son retour, le PPAC a mis beaucoup d`eau dans sa coupe de champagne et se montre un peu plus soft avec son opposition. « Big cousin » lui a assurément mis les barres et le tient à l`œil !
  • Contre : qui pourrait imaginer le président des USA réunir dans une même rencontre 4 chefs d`états d`un continent autre que notre pauvre Afrique ? Et le pire c`est qu`ils en sont fiers et que leurs pays se considèrent « honorés ». Pour le retour triomphal de ce séjour de formation, tout semble plus clair maintenant : la parade de nos forces d`insécurité au grand complet, y compris nos 2 MIGs préhistoriques, indique à suffisance que l`armée a réussi à terroriser notre président et donc qu`elle reprend en coulisses les rennes du pouvoir. Le PPAC a refusé les mamayas organisées pour la circonstance mais il est clair qu`il vit maintenant dans la terreur du pouvoir guinéen, comme ses 4 prédécesseurs, tous bien plus courageux que lui par ailleurs. Bravo les gars, « guinea army is back » ! Il est incroyable que nos bidasses établissent dans tout le pays des barrages pour contrôler et fouiller tous les civils alors que ce sont des militaires qui ont voulu tuer le PPAC – ces barrages devraient être montés pour arrêter tous les véhicules avec des militaires car c’est eux qui ont rassemblé un « arsenal militaire » à la porte de sa résidence ! Pour la paix des braves ayant permis de nommer Louncény Camara il ne fait aucun doute que la logique financière a finalement primé sur toutes les autres considérations. Il a du sortir l`argument massue qui a calmé toute la bande : « haïssons-nous sans limites mais de grâce ne foutons pas tout en l`air pour nous faire tous virer et rater notre dernière sauce  gombo de milliards de GNF pour organiser les dernières élections des 5 prochaines années ». Argument qui a fait tilt immédiatement parmi ces rapaces. Mais sur le plan politique cette nomination va dans la bonne direction de la stratégie du PPAC : maintenant l`opposition est obligée de réclamer la révision totale de la CENI, elle se retrouve donc « responsable » du rejet des élections législatives aux calendes grecques. Trop fort, le Boss, il fera TOUT pour avoir le dernier mot (et peut-être) la victoire même lorsque le contexte de celle-ci, qui est actuellement impossible, sera bien mis en place – sûrement en 2013. Et l`opposition moribonde qui utilise la même stratégie inefficace que lors de l`entre-deux-tours des élections présidentielles – elle nous sert sa complainte “nous voulons rencontrer le ministre de l`administration pour discuter”!  Même méthode, mêmes résultats ! Sans discuter, le PPAC est un vrai stratège politique de la victoire, à l`image de son idole, Sékou Touré…Sale temps pour la démocratie en Guinée ! Pour le don des commerçants à la famine présidentielle, le PPAC a promis de consommer le tout au nom de tous les guinéens qui n`ont rien pour couper leur carême tous les soirs. Quand à la nomination du nouvel ambassadeur c’est une double insulte aux guinéens : d’abord c’est un minus actif du réseau de Siaka Touré aux belles heures du camp boiro mais en plus c’est un dinosaure du PDG qui nous représente au Sénégal comme si il n’y avait aucun jeune guinéen qui pourrait faire ce travail dans l’esprit nouveau du changement promis.
  • Une Nouvelle Voie : encore un mois très difficile pour la Justice, l`état de droit et la démocratie dans notre pays. La fuite en avant est peut-être la seule solution que le PPAC a sous la manche aujourd`hui mais elle le conduira sans aucun doute au hara-kiri politique. Le moment est venu de claironner très fort et par écrit au CNT, à la Cour Suprême et au “Groupe des amis de la Guinée !” que le système du complot permanent est de nouveau en marche avec des preuves concrètes à l`appui, que les dépositions des membres de la 6e colonne sont maintenant attendues et que cela déclenchera si c`est le cas la guerre lancée par le PPAC contre la démocratie en Guinée et qu`il en portera la totalité de la responsabilité car cette fois-ci les guinéens ne se laisseront pas faire, comme en 1959 et après…

 ————————————————–

Monsieur le PPAC, je pense avoir enfin compris votre problème : vous êtes parfois suicidaire ! Va encore pour vous-même, il y aura sûrement de chaudes larmes dans votre famille et sur votre arc-en-ciel, mais de grâce nous ne sommes pas partants. Et comme c`est vous le pilote de l`avion Guinée on a vraiment la trouille maintenant.

Dans le même sens je veux partager avec vous deux extraits des nombreuses lettres que ma mère a écrites à Sékou Touré de 1977 à 1983 pour plaider la cause de son mari et du peuple martyr de Guinée. Ils proviennent d`une lettre envoyée à la même période en 1982 et je vous expliquerais ensuite pourquoi je les ai choisi :

– « Cet homme, nous le connaissons vous et moi mieux que tout autre. Pour vous et je cite entre autres : « si on m`apprend que Telli a eu une querelle avec une autre personne et quelle que soit cette personne, je dis avant même de connaitre les faits qu`elle a tort ». A un de ses collègues guinéens venu chez vous se plaindre de lui vous avez dit en réunion du bureau politique national « rentrez vous acquitter de votre mission ; pour nous, si vous ne pouvez pas vous entendre avec Telli, nous saurons que vous ne vous entendrez jamais avec un autre guinéen. Celui qui se plaint de Telli se plaindra toujours : il est le meilleur de nous tous ». Vous avez toujours eu une admiration et un respect inutilement craintifs pour lui. »

 – «  je sais que vous ne vous développez pas en vase clos, que vous subissez comme tous les hommes les pulsions fondamentales de la faim, de la douleur, de la haine mais surtout de la volonté de puissance et l`influence des circonstances bonnes ou mauvaises. Le chef politique que vous êtes ne peut se détacher de la vie qui l`entoure. L`une des taches primordiales pour redresser le mal guinéen est de revaloriser la personne humaine comme base de toute chose. La nature humaine demande à être intégrée sans être violentée. Tous vos discours sur la révolution sont vains car ne tenant pas effectivement compte de l`homme tout entier, indissociable dans sa chair, dans ses méthodes de pensée, dans ses actes et dans sa sensibilité. Je sais que vous êtes fortement conditionné par votre passé et par votre situation de « chef historique » mais le réalisme est une qualité essentielle et vous devez savoir maintenant que vous avez cessé d`être un mythe. L`élan spirituel que je vous demande d`effectuer en libérant Telli et tous les autres (prisonniers politiques) le 25 mai prochain (pour le 20e anniversaire de l`OUA) peut transformer la  Guinée en un lieu où souffle à nouveau l`esprit de Dieu, en un pays où il fait bon de vivre. »

 La 1e citation pour vous rappeler que comme vos 4 prédécesseurs vous avez compté des personnes de grandes valeurs intellectuelles et morales comme amis sincères et francs il n`y a pas si longtemps ; j`en connais quelques-uns des votre. Vous les avez méchamment écarté et ne les écoutez plus. Demain vu l`évolution de la situation sûrement vous les chasserez, les pendrez ou les priverez d`eau et de nourriture jusqu`à ce que mort s`en suive. Comme eux vous avez accepté d`être l`otage de bouffons cupides et haineux – comme eux vous en paierez doublement le prix : la honte personnelle et la tâche sombre dans l`Histoire de votre pays. La 2e pour vous dire que 30 ans après je crois lire un commentaire qui vous concerne directement. A vous de juger ! Les vérités et réalités crues des années 1970-1980 sont-elles en même temps des prévisions des années 2010 ?

Résultat des courses Mr le PPAC, pour l`ensemble de votre œuvre en 8 mois au pouvoir, la solution aux problèmes guinéens ne peut plus passer maintenant par une décrispation de façade et opportuniste du climat politique, de simples élections et une assemblée nationale élue, même « proprement ». En fait le problème aujourd`hui est le contexte national que vous avez aggravé et qui ne permet plus de rien faire de concret tant que l`on ne s`attaquera pas à le dépassionner et à le pacifier. Ceci est la seule priorité aujourd’hui`hui a mon avis. Plus de concentration sur les étapes certes difficiles mais possibles du dialogue inclusif et de la réconciliation nationale et un grand coup de frein sur la pourriture politique et ethnique ambiante est le seul chemin du salut pour notre pays actuellement.

Tic-tac, Tic-tac, la montre tourne ; aujourd`hui est le 253e  jour du « changement radical » et du « Guinea is back » – déjà 8 mois ! Le PPAC sort le grand jeu de la finesse et semble vouloir poser la balle à terre – mais attention, les guinéens ont perdu en 2010-2011 une grande partie de leur confiance en lui. Il n`a pas mué par les gris-gris et l`enchantement de ses opposants, il reste le redoutable animal qui n`a jamais eu des amis en politique et qui sait exactement ce qu`il faut faire pour toujours avoir le dernier mot. Quand au démarrage concret du changement, circulez encore les amis, il n`y a toujours rien à voir sur la planète Guinée. Mais attention, avec les mégaprojets en cours on essaie de nous convaincre de patienter encore 3-4 années – après cela nous serons au paradis mais surtout le PPAC aura fini tranquillement son premier mandat et mis déjà en place les bases solides pour son deuxième…

31 Août 2011

A.O.T. Diallo

NB : vous pourrez suivre chronologiquement cette série et les précédentes (depuis le début du changement en Guinée en janvier 2007) sur mon nouveau blog: https://aotdiallo.wordpress.com/

Advertisements

About A.O.T. Diallo

Un quinqua hédoniste qui plane sur le Web...
This entry was posted in 2011. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s