Une Nouvelle Voie (Octobre 2011)

Le 21 décembre 2010, après 53 années d`indépendance nous avons enfin notre 1e président de la république élu suite à des élections « propres ». Il est notre 5e chef de l`état, notre 3e président élu mais pourtant nous sommes toujours dans la 1e république démoniaque de Guinée, celle dont la devise est «Corruption, Injustice, Médiocrité». Je reprends donc mon exploration des méandres de décisions importantes pour la nation prises par nos nouveaux chefs en proposant des pistes de réflexions et d’actions qui pourraient être envisagées pour que le « vrai changement » soit effectif.

Puisque les comptes-rendus officiels des conseils des ministres ne nous offrent que brouillard et langue de bois je vous présente les comptes-rendus mensuels d`un observateur indépendant :

  1. Echantillon de paroles et pensées présidentielles du mois : « aux partis politiques et à leurs militants, je renouvelle l’offre de dialogue… Aucun obstacle n’est insurmontable, aucune divergence ne peut résister devant notre attachement commun à la liberté et au respect des lois. .. Je souhaite, en tant que garant du respect de la constitution, que tous les partis politiques participent à cette élection et que tous les électeurs aient la possibilité de voter (discours à la nation pour la fête de l`indépendance) ; ils disent du n’importe quoi sur moi, en pensant que je vais les approcher puisqu’ils veulent des postes, mais qu’ils sachent que je ne suis pas quelqu’un qu’on impressionne (en parlant de ceux qui critiquent ses nominations ethniques) ; Si je pose des actes injustes, ma porte vous est largement ouverte. Mais cette fois-ci, vous n’avez pas raison…La réconciliation entre les leaders politiques, laissez tomber ça. Occupez-vous de la réconciliation de tout le peuple de Guinée (en s`adressant à la coordination des « sages » peule venue lui demander plus de justice en Guinée) ;  toute la Guinée se reconnait en cette équipe, sa victoire n’est l’apanage d’aucune région naturelle, c’est toute la Guinée qui s’y retrouve » (en parlant de la qualification de l`équipe nationale de football pour la CAN) ;
  • Pour : pas d’interview ce mois-ci à la presse étrangère donc presque pas de perles présidentielles – encore qu`il en ait préféré une (Africa24) pour couvrir ses récentes missions aux USA et à Québec. A sa décharge son bureau de presse avait officiellement annoncé que le président allait en visite en « république du Canada » ! Tous les démocrates ont pu apprécier les 2-3 couplets sur le dialogue politique apaisé avec l’opposition lors de l`hymne à la réussite spectaculaire de son action de changement qu`il nous a chanté pour fêter le 53e anniversaire de notre colonisation par des rois-nègres. J’ai eu les larmes aux yeux en écoutant sa prose marxiste – fou rire oblige ! Néanmoins pour une fois qu’il n’insulte pas et ne menace pas tous ceux qui ne sont pas d’accord avec lui, on ne peut penser qu`à 2 choses : soit il s’est fait tapé sur les doigts par « ses patrons » (car tout le monde en a) soit il était sincère mais sûrement avec des arrières pensées et un agenda caché – ou un peu des deux !
  • Contre : impossible de sortir du ballet des phrases/piques politiques positives et négatives. Trop souvent la vulgarité du langage ne fait pas honneur à un « bac + 40 » (dixit Kylé). Je trouve en particulier regrettable dans ses discours des propos liés aux problèmes ethniques nationaux – il doit être au dessus de cela, surtout dans le contexte actuel du pays qu`il a grandement contribué dégrader.
  • Une  Nouvelle Voie : un pays, même stable et bien géré, ne peut se permettre d`avoir un chef de l`état qui souffle en permanence sur le chaud et le froid sur des sujets mineurs pour la qualité de vie de ses concitoyens, comme la politique politicienne ou la comparaison entre ethnies et régions. Le chef de l’état doit prendre la responsabilité de mener toutes les négociations sensibles pour faire avancer le pays sinon les investisseurs étrangers et nationaux sérieux, y compris ceux de la diaspora, ne viendront pas investir des  millions de dollars. Pas de sécurité individuelle et collective, de droit de parole libre, de confiance et de respect du droit individuel – pas d`argent propre et frais pour le pays. Ils viendront c’est sûr mais juste pour se garantir une place au soleil dès que tout ira bien. En particulier dans le contexte guinéen, le président ne pourra jamais se cacher derrière certains de ses adjoints  pour négocier les problèmes politiques prioritaires d’autant plus que ceux qu’il envoie ont toujours la même réponse aux questions posées : « nous allons rendre compte à l’autorité supérieure ». Chaque fois que le pays avancera ou reculera, le principal responsable sera le président de la république, pas un de ses seconds-couteaux. En février 2007 même Lansana Conté sur son lit de mort l’avait compris et avait invité les « forces vives » à venir négocier avec lui à la présidence, ce qui avait permis d’aboutir à des concessions de toutes les parties, indispensables pour débloquer la situation sociale explosive. La moindre des choses que nous pouvons attendre d’un professeur de droit est qu’il puisse imiter cet exemple du président-paysan qui savait à peine écrire son nom.

——————————————————

  1. Formations, séminaires, ateliers, colloques et  autres « rendez-vous du donner et du recevoir » du mois : formation des agents du SNAPE ; 21e journée nationale de la jeunesse ; séminaire de formation des producteurs et utilisateurs de statistiques ; atelier de validation du guide du vérificateur de l’ inspection générale des finances ; conférence de lancement solennel du processus d’actualisation de l’analyse de situation de l’enfant et de la Femme ; forum national sur les maladies cardiovasculaires ; congrès de l’association des diamantaires et orpailleurs de Guinée ; formation des journalistes publics et privés pour l`élaboration d`un guide pratique pour la couverture des élections ; atelier sur la lutte contre la corruption en Guinée, états des lieux et perspectives ; atelier portant sur la régulation de la liberté d’expression par le Conseil National de la Communication (CNC), état des lieux et perspectives ; atelier de renforcement des capacités des partenaires du système des Nations Unies ; 3ème  réunion du Groupe Thématique Régional de Travail (GTRT)  sur les « Essais de Produits » de la CEDEAO ; atelier sur la finalisation de la transposition des actes additionnels de la CEDEAO en télécoms dans le droit guinéen ; atelier de plaidoyer auprès des leaders religieux pour leur implication dans la lutte contre l’excision et la promotion des droits de la femme ; formation des promoteurs de la culture de la paix et des DDH ; atelier de formation sur la collecte et l`utilisation des données sur les violences basées sur le genre ; atelier sur le rôle de la société civile dans les reformes des services de sécurité ; formation-atelier sur la conception d`une politique de sécurité nationale ; 3e réunion régionale du groupe de travail sur les laboratoires d`essais des produits biologiques ; formation des cadres du ministère de l`urbanisme et de l`habitat en informatique ; 2e session de formation des approches par compétence des enseignements ; table ronde des investisseurs guinéens de l`étranger ; assemblée générale de la commission de suivi du code de bonne conduite des partis politiques : table ronde sur la participation de la jeunesse guinéenne dans le processus électoral ; atelier sur le thème ” la société civile en Guinée: besoins de renforcement des capacités et perspectives” ;
  • Pour : record battu ce mois (25) pour nos fonctionneurs étatiques. J`ai découvert en plus, en suivant des extraits des JT de la RT-PPAC que l`activité se décentralise très bien aux niveaux régional et préfectoral – ce mois-ci en particulier à Dubréka, Boké et Boffa. L`atelier sur la lutte contre la corruption en Guinée sonne bien et a bénéficié de très grands experts comme facilitateurs : les directeurs du ministère des finances, du trésor, de la banque centrale, des impôts, de la douane et du port national. Tous les participants sont maintenant prêts à une action efficiente dans ce domaine. Ce mois-ci il y a également de nombreux titres ronflants qui nous offriront beaucoup de nouveaux Professeurs et Docteurs.
  • Contre : le « système D » (débrouillardise) n’a vraiment aucune limite en Guinée : je viens d`apprendre aussi qu`il y a maintenant des petits malins qui se font passer pour des journalistes venus « couvrir » les séminaires et ateliers afin de toucher eux aussi les perdiems et frais de transport ! En plus lors des conférences de presse politiques journalières, des perdiems/frais de transport et cocktails/repas sont également largement distribués par les conférenciers pour attirer la foule et assurer le plein de la salle, indispensables pour les reportages vidéos et photos de la presse locale. Si on y rajoute les formations « décentralisées » dans les préfectures, ma liste de « rendez-vous pour recevoir » est donc fortement sous-évaluée – mais je préfère ne pas les rajouter car ce chapitre prendrait à lui seul 3-4 pages. J’en tire en tout cas la conclusion que je ne peux parler d’amélioration de la situation lorsque certains mois cette liste est réduite en nombre si pendant la même période les conférences de presse ont doublé ! La formation des journalistes pour couvrir les élections est l`exemple même de l`absence totale de bon sens pour ces fêtes du savoir, quand les organisateurs savent maintenant que ces élections sont rejetées aux calendes grecques.
  • Une  Nouvelle Voie : lorsque la situation de démocratie et de gestion du pays sera revenu  à un minimum acceptable il y aura beaucoup à dire et à proposer sur ce qu`il faudrait faire pour améliorer progressivement – mais rapidement – ce secteur. Par exemple supprimer tous les séminaires pendant un an et les remplacer par des évaluations post-formations de celles de l`année précédente : ce serait une manière originale pour dégoûter nos administrateurs de ces foires lucratives. Dans le contexte actuel, on ne peut que regarder et compter les coups d`épées, techniques et financiers, dans l`eau.

——————————————————-

  1. 3. Les décisions et actions « positives » du mois : référence à une volonté de  dialogue politique apaisé avec l’ opposition dans un discours du PPAC ; communiqué de la CENI (le 04) pour annoncer le report de la date du début des opérations de révision des listes électorales pour les législatives ; intervention officielle (et réelle ?) des institutions républicaines (CNT et CES) comme intermédiaires dans le blocage total du dialogue politique entre pouvoir et opposition ; début du recensement biométrique des hooligans nationaux, nos forces de défense et d’insécurité ; le représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies sur les violences sexuelles demande le limogeage immédiat des responsables présumés des crimes du 28 septembre 2009 ; le PPAC interdit enfin les pèlerinages à la présidence pour lui manifester adoration et soumission totale suite à la tentative de sabotage de son auguste personne ; nomination de 6 personnalités « neutres » pour faciliter le dialogue entre le pouvoir et l`opposition acceptée par les 2 parties ; réapparition enfin d`une partie du  « prêt caché » de Rio Tinto : 1/3 pour des projets  d`investissements nationaux et régionaux ; visite officielle du PM à Labé – faute de sa maman on doit se contenter de la bonne ;
  • Pour : le communiqué de la CENI  a été un pas vraiment positif pour réduire la tension politique extrême qui n’avait que trop duré. Bien sûr, elle n`avait pas vraiment le choix vu que même un planning cohérent des activités à mener n`était pas disponible. Egalement l`annonce officielle de l`intervention de 6 médiateurs neutres et du CNT (notre assemblée nationale non représentative des guinéens) dans le blocage politique actuel est également un signe positif pour calmer les ardeurs des deux camps. Nous souhaitons tous plus d’actions de ce genre mais dans un esprit sain de franchise et d’honnêteté, sans les « peaux de bananes » habituelles.
  • Contre : le recensement biométrique de nos bidasses semble être une nouvelle manœuvre pour détourner des millions et retarder le nettoyage au karcher de cette catastrophe nationale. Le rapport des experts des Nations Unies et la simple logique indiquent que: la reforme doit commencer par mettre à la porte les retraités, les voyous, les criminels et les illettrés fanatiques. Ainsi on passera sans problème de 40,000 à 10,000 soldats inutiles – ET ENSUITE on fait le recensement biométrique à toute vitesse avant que les autres n`achètent leur retour dans les rangs. En plus on réduit du même coup les dépenses militaires de notre état asphyxié au lieu de parler d`économies en s`en prenant au petit peuple par exemple par une augmentation de 27% du prix du carburant. Quelle est l`utilité de recenser des nouilles qui devront forcement quitter pour que cette armée retrouve ses rares lettres de noblesse ? Pour l`exigence du limogeage immédiat des responsables présumés des crimes du 28 septembre, il est triste de constater que ce sont des étrangers qui font le travail que l’opposition guinéenne n’a pas osé faire : qu`aucun de ses leaders ne l`ait exigé avant eux est une honte pour nous tous – je parie même qu`ils se font la bise lorsqu`ils se rencontrent dans les cérémonies officielles. Comme je déteste cette hypocrisie nationale ! Pour les pèlerinages à Alphacondéah (la présidence), je pense surtout que tous les groupements organisés de « laveurs de chat » guinéens étaient déjà passés une 1e fois et constatant que les premiers revenaient, il en a eu finalement marre. Même plus le temps de boire son apéro tranquille…
  • Une Nouvelle Voie : le jour où tous les responsables guinéens quelque soit leurs bords politiques diront d`une seule  voix « voilà un présumé criminel, il ne peut que salir l`image de notre pays alors qu`il soit trainé au plus vite devant un tribunal pour être blanchi ou mis en prison pour payer ses fautes » nous seront enfin rentrés dans Une Nouvelle Voie pour notre pays. Aujourd`hui ils sont couverts par tous, pouvoir et opposition dite radicale ! Il faudra tout faire pour imposer demain au pouvoir et à l`opposition, une critique systématique, commune et sévère de toutes les impunités qui caractérisent notre pays – seules les solutions pour les régler pourront éventuellement différer.

————————————————–

  1. 4. Les décisions et actions « négatives » du mois : la justice enfin diligente pour le bon peuple de Guinée : en moins de 72 heures plus de 322 simples manifestants (comprenant même des mineurs) sont jugés par un tribunal d’opérera comique pour manifestation pacifique pour exprimer leur mécontentement contre le « changement » proposé par le PPAC ;  la Guinée renoue avec les prisonniers politiques dont le vice-président d`un parti d`opposition – le changement promis est en marche accélérée ; condamnation à mort de 16 personnes reconnues coupables de meurtres à Nzérékoré alors que les meurtriers du stade du 28 septembre, de Zaccaria Diallo et du BCH (axe Bambeto-Cosa-Hamdalaye)  sont félicités et même décorés de la légion d`horreur ; lettre ridicule du pouvoir pour demander l’extradition du No 2 d’ un parti de l’opposition ; reprise des braquages des commerçants et hommes publics avec meurtres qui sont encore réalisés par des hommes en tenue militaire ; après la tentative de sabotage de la vie du PPAC nous avons ce mois-ci celle du secrétaire général des syndicats – une marque de fabrique brevetée armée nationale de Guinée ; l`affaire de la route contournante (périphérique) de la ville de Coyah à 50 km de Conakry : le PPAC nous informe que 200 milliards de francs sont déjà dépensés alors que les études du projet ne sont même pas encore achevées ; une nouvelle corde rajoutée à son arc par notre armée : le piratage en haute mer de bateaux commerciaux étrangers (britannique avec équipage ukrainien et croate) ;  adoption de la loi de finance rectificative 2011 encore plus déficitaire que la précédente : les dépenses augmentent deux fois  plus que les recettes prévues et 2/3 du « prêt caché » de Rio Tinto sont toujours aux abonnés absents ; nouvelle version de « rendez-vous manqué à OK-Corral » entre nos clans de syndicalistes à leur siège, la bourse du travail; les responsables présumés de l`attentat anti-présidentiel sont mystérieusement passés de 38 à 51 – certains ont-ils été tranchés en deux ? ; le site officiel de la diplomatie française met en garde ses ressortissants sur la destination Guinée : insécurité et barrages nocturnes de voleurs en treillis sont nos nouvelles marques d`hospitalité pour les étrangers ; la reforme de l`armée « à la guinéenne » se poursuit : reprise des constructions de nouveaux camps militaires et d`équipements des bidasses mais pas de délestage des pourritures et de moralisation, punition et formation de ceux qui resteront ; visite éclair (une demi-journée) du PPAC au sommet de la CEDEAO à Abuja : après la douche froide qui  a dû lui être réservée lors de sa réception, il était impossible pour lui d`assister aux festivités de clôture, entouré de  Ellen Johnson Sirleaf, Abdoulaye Wade, Yaya Jameh, Alhassane Dramane Ouattara et leurs complices de longue date – ils les a tous torpillés directement ou indirectement depuis ses 10 mois de pouvoir ; augmentation de 26% du prix des produits pétroliers sans aucune mesure d`accompagnement pour les plus démunis ; rapport « doing business 2011 » de la Banque mondiale : la Guinée au même niveau qu`il y a 1 an, à la 179e place sur 183 ; nouvelle balade présidentielle, cette fois-ci au Québec pour participer au Family Office Forum, une réunion privée de professionnels du placement et de la gestion des fortunes des plus riches familles américaines et européennes, dont même la presse locale n`a même pas parlé, mais toujours rien pour le fond de la Guinée souffrante et divisée. Et pendant ce temps A.D. Ouattara assiste lui à un forum des dirigeants mondiaux à l`UNESCO ; élections primaires au niveau du parti « coordination de la Basse-Guinée : ca chauffe plus que pour le duel Hollande-Aubry – la Guinée innove encore une fois par ce nouveau mode de désignation des élus du peuple ;
  • Pour : comme de coutume, R.A.S.
  • Contre : pour le nouveau procès de la honte, certains accusés ont été présentés devant la cour avec des blessures, des habits déchirés ou à moitié nus et plusieurs sont condamnés de 3 à 12 mois de prison ferme avec amendes financières pour « attroupement illégal » en pleine démocratie – inimaginable il y a moins de 10 mois en Guinée ! Quand je me souviens de marrées humaines qui étaient sorties à Conakry lorsque l`opposant PAC revenait au pays lors du pouvoir militaire – sans aucune arrestation, blessure ni meurtre d`innocents –  j`ai vraiment pitié devant son inconscience. Pour le piratage en haute-mer par nos forces de désordre j`ai été soufflé par la réponse du ministre de la sécurité : je résume « donnez-nous votre argent au lieu de payer les rançons des pirates si vous voulez que nous vous en protégions… ». Je suppose qu`il doit avoir lui aussi son pourcentage dans le partage de cette nouvelle source de rentrées financières pour notre vaillante armée, grande muette mais très habile de ses mains et pieds. Pour la crise à la tête du principal syndicat des travailleurs je constate qu`elle a démarré opportunément quelques jours avant une nouvelle mesure impopulaire qui aurait sûrement poussé ce syndicat à mettre les travailleurs dans les rues du pays : l`augmentation du prix du carburant de près de 30% : sacré PPAC, tu es vraiment un génie machiavélique ! Même si la vérité des prix et l`arrêt des subventions de produits pétroliers sont des nécessités à terme pour l`économie du pays, il y a de nombreuses autres sources d`économies plus importantes, qui touchent justement les plus privilégiés qui devraient être prioritaires tels que le dégraissage de notre armée et de notre fonction publique. Le gouvernement construit un hôpital militaire avec scanner et IRM à Dubréka alors que le nouveau CHU de Conakry n`arrive même pas à démarrer – autant le donner tout simplement à l`armée ! Je ne parle même pas du train de vie de l`état et en particulier du PPAC qui va en ballades à l`étranger toutes les quinzaines dans des jets privés avec sa cour de griots. Quand à l`argument de lutte contre la réexportation de ce carburant vers les pays limitrophes, vu que l`armée est maintenant redéployée au niveau de nos frontières la solution à ce problème se trouve donc dans nos casernes militaires et auprès des principaux responsables des régions et préfectures – pas à celui du petit peuple qui est puni injustement pour ces crimes de la mafia au pouvoir. Tout le monde connait nommément les trafiquants de carburant en Guinée – mais ils font partie des « intouchables » du pouvoir…
  • Une Nouvelle Voie : notre pays a besoin de sang neuf, pouvoir comme opposition, pour le faire renaitre. Je ne comprendrais jamais pourquoi les chefs de notre opposition se rabaissent au point d’insister pour négocier avec des seconds couteaux tels que le PM et le ministre de l’intérieur, des personnes qui doivent aller tous les matins à la présidence pour demander s’ils ont bien dormi la nuit précédente. Les Cellou Dalein Diallo et Sydia Touré doivent faire comme Lansana Kouyaté qui ne discute qu’avec le PPAC. Bien sûr le rusé  président en profite pour « minimiser » ses opposants : il est le Roi Soleil et les prolétaires ne peuvent lui adresser leurs petites doléances qu’en passant par les bouffons de la cour. L’opposition radicale lui rend vraiment la tâche facile en lui tendant les fouets pour mieux se faire punir. Idem pour leur stratégie de contre-attaque contre la nouvelle dictature : n’y a-t-il vraiment rien d’autre à envisager que des conférences de presse journalières et des marches pacifiques à chaque fois matées par le pouvoir ? Pourtant le PPAC et son gouverneur « RestoCop » leur offrent chaque fois qu’ils ouvrent la bouche des boulevards en or pour les descendre devant les autorités et medias nationaux  et internationaux qu`ils adorent et recherchent tant. Cellou Dalein, Sydia Touré et Mouctar Diallo devraient aller se constituer prisonniers pour remplacer leurs partisans innocents, pas pleurnicher pour demander leurs libérations. Pourquoi pas des sittings devant le PM3, la cour suprême ou le CNT ? Pourquoi pas des visites à Siguiri et Kouroussa pour remonter le moral à leurs partisans qui souffrent ? N’ont-ils pas compris que le Monopoly du pouvoir pour un vrai opposant dans le tiers-monde passe obligatoirement par la case prison ?  Mais il est vrai qu`ils sont tous les trois accusés d`avoir touché en cachette (avec un démenti peu convaincant pour un seul) des compensations financières et matérielles « colossales » pour leurs petits bobos qu`ils n`ont pas ensuite annoncé publiquement à leurs militants ni redistribué à leurs supporteurs nécessiteux. Ils n`auraient jamais dû toucher à cet argent sans en parler immédiatement à leurs militants en assemblée générale – ils sont tombés comme des bleus dans ce piège manifeste du rusé JMD. Après cela moi en tout cas je ne leur confierais jamais mon sort !

————————————————–

Monsieur le PPAC, deux compatriotes attentifs m’ont fait remarquer que dans mon texte du mois précédent j’avais été plus « engagé » contre vous. Après relecture je trouve qu’ils ont en grande partie raison. La réalité est surtout que je suis terriblement déçu et frustré par votre 1e année du changement promis. J`ai le sentiment que vous m’avez « trahi » et que vous l’avez fait à tous les démocrates guinéens – cela je ne vous le pardonne pas. Je l’ai souvent dit, malgré de nombreuses réserves suite à vos dérives graves de l’entre-deux tours des présidentielles, vous étiez à mes yeux le seul candidat qui pouvait affirmer sans aucun doute qu’il n’avait jamais trempé ses doigts dans le pot de confiture des finances nationales. Constatant la dégradation exponentielle des situations politique, sociale et  économique du pays l`enthousiasme de la majorité des guinéens au début de votre mandat est en chute libre. Je reste toujours persuadé que celui qui aura une chance de mener notre pays hors de la malédiction devra avant tout être un « modèle » reconnu par tous de rigueur gestionnaire, de vertu républicaine et d`éthique démocratique. Il est vrai que ceux qui peuvent remplir ces conditions ne sont pas encore clairement identifiés et que ceux de la diaspora ont, à juste titre, des réserves à venir s’engager dans un pays sans droit de parole libre, sans justice et ou tout adversaire est immédiatement considéré comme un ennemi à abattre – ceci n’est pas du manque de courage mais plutôt un refus de descendre dans le caniveau avec ceux qui y vivent en permanence. Je pensais que vous aviez utilisé toute votre ruse et votre cynisme légendaires pour gagner une élection perdue à l’avance pour quiconque d’autre que vous – tout requin politique a comme première qualité le fighting spirit anglais – mais que dès après vous prendriez des décisions rapides et fortes pour siffler la fin de la pagaille nationale. Hélas vous avez fait exactement le contraire et  vous continuez à ruser et à mentir sans gène comme un chef d’opposition, sans faire preuve de capacités gestionnaire et morale pour changer quoi que ce soit en Guinée.  Oui, je suis de plus en plus opposé à vos manières de gérer et de parler à vos compatriotes qui ont tant souffert des pouvoirs précédents ; de constater que les 23 autres candidats à la présidentielle de 2010 aurait mieux fait que vous en une année de pouvoir (même Mamadou Sylla !!) bien qu`aucun d`entre eux ne constitue vraiment ce que je souhaite pour me représenter sur les plans national et international. Je demande peut-être l’impossible mais je n’en suis pas encore convaincu ; j’ai trop de respect pour l’intelligence des guinéens pour penser que cette personne n’existe pas parmi le 11 millions que nous sommes aujourd’hui.

Mr le PPAC finalement votre pouvoir est faible et totalement désorienté ; comme celui de S. Touré, L. Conté et Dadis Camara, il court dans tous les sens comme un poulet sans tête ; il s`écroulera de la même manière, comme un château de cartes en un clin d`œil et sans laisser aucune trace concrète. Les plus tolérants auront pitié du gâchis de tout votre potentiel mais la majorité applaudira et passera au suivant.

Finalement que devrons-nous faire pour nous débarrasser de ces coordinations régionales qui se mêlent de ce qui ne les regarde pas ? La réponse à cette question est l`une des pistes principales pour guérir notre pays…

 

Tic-tac, Tic-tac, la montre tourne ; aujourd`hui est le 314e  jour du « changement radical » et du « Guinea is back » – déjà 10 mois ! Notre pauvre pays regarde avec effroi votre 2e remake de « Peur sur la ville », 40 ans après l`original de Charles Bronson et la version de Sékou Touré : vos militaires et mercenaires ethniques terrorisent toute la population et nos partenaires, dans les résidences privés et sur la voie publique – tout le monde y passe, les responsables politiques, syndicaux, les commerçants et leurs boutiques et depuis peu même les navires étrangers en haute-mer par de la piraterie internationale digne de la Somalie ! Je constate avec effroi que LA PEUR revient dans le quotidien des guinéens et je me souviens de ce sentiment effroyable des années 70 ! Quand on parle aux parents et amis au pays ils n`ont tous qu`un seul mot à la bouche: « ne venez surtout pas maintenant, nous sommes tous terrorisés – au contraire aidez-nous à vous rejoindre pour l`amour de Dieu ! » Votre réaction à tout cela : des présumés criminels en treillis nommés ministres et décorés par la république, des salaires hors-normes pour des voyous logés dans des camps de la mort et des visites touristiques hebdomadaires pour fuir la misère locale. Je vous souhaite du courage pour attirer des investisseurs sérieux dans ce contexte –  nous n`aurons droit pour le moment qu`à des kamikaze du business mondial, des corses, siciliens, arabes et asiatiques. Je ne connais aucun pays au monde que cette racaille internationale a aidé à se développer dans le sens du BIP (Bonheur Intérieur Brut) des Bhutannais…

 

31 Octobre 2011

NB : vous pourrez suivre chronologiquement cette série et les précédentes (depuis le début du changement en Guinée en janvier 2007) sur mon nouveau blog: https://aotdiallo.wordpress.com/

 

Advertisements

About A.O.T. Diallo

Un quinqua hédoniste qui plane sur le Web...
This entry was posted in 2011. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s