Une Nouvelle Voie (Janvier 2012)

Bienvenue dans l’An 02 de la Condécratie, un  modèle de démocratie stalinienne avec très peu de travail, justice et solidarité ; un subtil mélange de communisme à la  FEANF et d’affairisme sans scrupules. Je continue donc mon exploration mensuelle des méandres des décisions importantes pour la nation prises par nos nouveaux chefs en proposant des pistes de réflexions et d’actions qui pourraient être envisagées pour que le « vrai changement » soit effectif.

  1. 1.      Echantillon de paroles et pensées présidentielles du mois : « Au cours des années écoulées les guinéens ont, dans la concorde nationale et grâce à leur ardeur au travail, avancé solidairement dans la construction d’une société de progrès et de liberté. Nous devons être fiers de notre démocratie en marche ; l’année 2012 sera celle des progrès notables sur plusieurs fronts notamment….des milliers d’emplois seront créés grâce aux contrats miniers désormais soumis aux normes internationales. Les chemins de fer, les routes, les ponts et les ouvrages d’accès vont également offrir du travail ; sous peu la Guinée va devenir un pays exportateur de produits agricoles et un grenier pour les guinéens et le reste du monde. Les produits vivriers rouleront bientôt autant que l’or et le pétrole et nous serons en mesure de bénéficier des retombées économiques. Ce changement va contribuer à l’équilibre alimentaire mondial.
  • Pour : vraiment avec ce discours à la nation pour clôturer l’année 2011 et nous dire ce qui nous attend en 2012, c’est R.A.S. total ; « Guinea is back », Walahi !
  • Contre : sacré PPAC, il nous a lu les phrases ci-dessus sans sourciller, sans un sourire ni une larme tant il aurait dû être ébahi par l’énormité de ses nouvelles promesses. Le monde sera sauvé de la malnutrition grâce à la Guinée en 2012.
  • Une  Nouvelle Voie : je n’ai rien à rajouter sinon de vous dire de prier fort en attendant le 32 décembre 2012 – nous aurons alors largement dépassé une nouvelle voie pour rejoindre directement les pays membres du BRICS ou même du G8…

——————————————————

2        Formations, séminaires, ateliers, colloques et  autres « rendez-vous du donner et du recevoir » du mois : journée de concertation autour des activités du Programme Sectoriel de l’Education (PSE)  ; 2e table-ronde sur le secteur de l’énergie ; le dialogue politique inclusif : et oui, des enveloppes contenant des millions de francs glissants ont été distribuées à tous les participants pour les encourager à allonger le plus longtemps possible ce dialogue entre copains et coquins ; atelier portant sur le thème : « rôles et responsabilités des radios privées et publiques en période électorale » ; atelier de formation à l’intention des journalistes de la presse nationale guinéenne, intitulé : Médias et Démocratie, Démocratie et bonne gouvernance, Médias et consolidation de la paix ; atelier de formation des membres des organisations de la société civile et des médias sur la réforme du secteur de la sécurité ; atelier de formation sur le thème « rôle et place des médias dans l’insécurité routière.

  • Pour : les papas-gâteaux bailleurs des formations bidons ne sont pas encore de retour de vacances et les budgets 2012 ne sont pas encore engagés d’où cette accalmie incroyable – 7 seulement ce mois-ci.
  • Contre : les tables rondes ça ne marche jamais chez nous – ils devraient essayer de placer les bancs en rang comme dans les salles de classe avec un maitre, ses gardes de corps et un martinet pour les récalcitrants. Et comme maitre je conseille vivement le modèle  « Mike Tyson »…
  • Une  Nouvelle Voie : je n’espère pour le moment rien dans le sens d’une nouvelle voie de côté-là en 2012.

————————————————

3        Les décisions et actions « positives » du mois : amélioration réelle de la déserte en électricité dans Conakry – grâce à la CAN ; 4 petits voleurs sont condamnés pour une tentative de vol d’une misère de 243 milliards de francs sur un projet de l’état – leur peine est de 1 million GNF, plus 1 franc symbolique à l’état et un petit séjour de 24 mois sûrement à domicile s’ils « graissent » un peu  là où il faut. Pendant ce temps, les moyens voleurs complices, dont un El Hadj, qui sont en fuite écopent de 10 ans (mais c’est le cadet de leurs soucis là où ils sont) et les gros voleurs dorment tranquilles à la présidence et au gouvernement sous valium ; le fils du boucher AST a proposé sa participation ou celle de son délégué fossile au  comité de médiation du dialogue politique inclusif. Il a fait un score de 100% – de NIET ! J’espère que l’héritier politique du PDG (Parti Des Geôles) aura compris un peu mieux cette fois-ci ce que les guinéens, même nos politiciens pourris pensent de son hospice politique ; des patrouilles mixtes (armée, gendarmerie et police) font des razzias journalières pour mettre aux arrêts et chicoter dans les camps les militaires en tenue qui sévissent en ville – enfin une bonne décision de l’armée pour s’entrainer à son jeu favori sur elle-même et non sur des pauvres civils.

  • Pour : la desserte en électricité a été bien améliorée pendant la semaine noël – nouvel an (un journaliste de la RT-PRG commençait même son JT en rappelant chaque soir le nombre de jours sans coupures !) puis la situation a recommencé, comme toujours en Guinée, à revenir à la normale c’est à dire coupures intempestives et « tour-tour » des quartiers. Et les délestages n’ont pas manqué lors du 1match de l’équipe nationale entrainant des réactions débordantes des enfants des quartiers lésés. Je plains le ministre de l’énergie PKK car même s’il va en exil pour sauver sa peau pendant le tournoi, ses villas et voitures ont toutes les chances d’être « braisées » par des jeunes ivres de colère et autres substances nuisibles…
  • Contre : cette affaire de courant qui court mieux est tout bénef pour toutes les parties en cause : les jeunes de Conakry ne sortiront pas dans les rues quand le courant va partir au moment des tirs de penalties pour ou contre l’équipe de Guinée ; notre brave armée pourra économiser ses balles pour mater des enfants dans les rues et les agents d’EDG vont se beurrer avec 10,000 litres de gasoil par jour détournés en plus des 10,000 litres nécessaires pour faire fonctionner 25 groupes mobiles de 2 KVA chacun – un seul perdant, l’état guinéen mais cela tout le monde s’en fout éperdument ;
  • Une Nouvelle Voie : une triste moisson de positivisme pour le 1e mois de l’année 2012  – ça n’annonce rien de bon pour cette année de législatives bon gré – mal gré…

_______________________________________

4        Les décisions et actions « négatives » du mois : Le PPAC met la pagaille dans le tout récent dialogue politique inclusif en créant plusieurs nouveaux sous-groupes composés de certains de ses fanatiques et de girouettes financières (les centristes, les opposants modérés et les opposants constructifs !) pour refuser un dialogue à deux entre le pouvoir et l’opposition – j’avais bien dit le mois dernier qu’il mettrait de nouvelles peaux de bananes dans la salle de réunion ; des prières nationales et des bénédictions individuelles pour les joueurs sont organisées par le ministre des sports pour la victoire de notre équipe de football à la CAN 2012 ; le forcing du PPAC pour créer son parti unique « RPG-Arc en Ciel » se concrétise enfin : une demi-douzaine de  particules ravalent leur dignité et rentrent dans le rang ; depuis 3 mois les autorités régionales de la Guinée Forestière et de la Basse-Guinée empêchent systématiquement les paysans de leurs régions d’écouler leurs productions agricoles, en particulier le riz, vers les autres préfectures du pays. Le riz ne peut même pas quitter la préfecture de Lola pour aller à la capitale régionale Nzérékoré ou Kindia pour Conakry. Ils doivent tous attendre leur « ministre de campagne agricole » pour ouvrir des magasins d’état pour la commercialisation de leur dur labeur – welcome back et longue vie au bonnes vielles pratiques révolutionnaires du passé ; double saleté dans les rues de Conakry ce mois-ci : les éboueurs en colère vident les caniveaux pleins de « machins innommables » pour les déverser dans les rues sales, après 3 mois sans salaires ; les fouineurs nationaux ont découvert que la liste des retraités militaires était introuvable même à l’état-major : ils seraient en fait moins de 2,000. Pour les 2,600 autres, des petits malins ont pris leur part des 4 millions de USD offerts par le PNUD pour l’effectif total ; les mêmes fouineurs ont découvert un projet de rénovation pour « AlifaCondéa  » (la présidence toute neuve) avec un budget de 10 millions de USD : le célèbre entrepreneur KPC est de retour en cocotte avec les nouveaux Boss – entre Dadis, Konaté et maintenant le PPAC c’est vraiment notre Donald Trump national ; trois premières escapades touristiques présidentielles de l’année  au Liberia, en Suisse et en Ethiopie, juste pour fuir un peu les maux de tête des conakrykas – encore quelques milliards de vraies et fausses dépenses pendant que nos étudiants à l’étranger meurent de faim et de honte ; la gendarmerie et l’armée tirent à balles réelles sur des élèves du primaire et des lycéens qui protestaient contre des coupures d’électricité à Boké, bilan 1 mort et 7 blessés dont 4 graves : encore des victimes de l’impunité dans le changement et sur la conscience du PPAC ; Revoilà le jumeau présidentiel Bernard Condé alias Kouchner revêtu de son nouveau titre de président de l’association locale « Mères et Enfants » qui nous offre une conférence de presse pour nous servir de nouvelles promesses et encaisser de nouveaux revenus concrets des capitaines d’ industrie français ; notre généreux mécène national PPAC offre de sa poche 1,5 milliards au Syli national pour le remercier de lui permettre de souffler quelques mois de plus en cas de victoire à la CAN ; les prisons du PPAC font une nouvelle victime politique suite aux tortures de nos farces de l’ordre qui baignent plus que jamais dans l’ impunité totale : Thierno Soufiana Diallo.

  • Pour : comme d`habitude, R.A.S.
  • Contre : pour le dialogue politique en cours il faut vraiment être insensible pour ne pas en pleurer. La Guinée est le seul pays sur cette planète où les prêtres, au lieu de recevoir le président dans leurs temples pour le bénir pour tous ses péchés qui le mèneront toujours droit en enfer vont plutôt le voir tous les soirs pour faire des profusions d’Alifa-Akoubar et recevoir ses bénédictions ! Le PPAC met tranquillement en place plusieures petites oppositions à sa solde qui lui permettront d’aller rapidement aux législatives « libres, crédibles et transparentes » avec un pouvoir et une opposition diversifiée qui votera également pour lui. En plus les dons de sacs de riz avec enveloppes de 50,000 GNF ont repris sans bruit dans les concessions de Conakry ce mois-ci, un indicateur sûr que l’échéance électorale est proche. Et la vraie opposition à deux choix : appeler au boycott, ce qui assure le pouvoir d’un raz de marée de victoire électorale ou céder aux pressions externes (car nos Big Brother sont fatigués et dégoûtés de notre transition, route infinie de l’histoire) et alors ils prennent encore une raclée comme pour la présidentielle. Dans tous les cas, c’est du 100% bénéfices pour le PPAC. Encore un coup de génie machiavélique – trop fort pour nous le Boss ! Je suis persuadé qu’il va maintenant accélérer la cadence du dialogue et du calendrier pour tout réaliser avant juin 2012, ensuite il aura tout le temps de laisser couler la bile et calmer les rages impuissantes comme au Gabon, en C.I. et au Liberia. Du coup la marge de manœuvre de la vraie opposition fond comme du beurre sous le soleil et il lui faudra jouer avec beaucoup de finesse et de détermination pour éviter le piège grand ouvert devant elle – en a-t-elle les moyens, au vu de ses performances stratégiques passées ? Une chose reste certaine, sa solution miracle d’exiger le retour de la Communauté internationale comme médiateur de la crise a déjà été anticipée par le requin – la visite de son complice Abdou Diouf venu avant tous les autres proposer ses services qui ont été sûrement immédiatement acceptés, ferme pratiquement cette porte de sortie à plus forte raison demander une supervision internationale dans un pays officiellement en paix. Il ne reste plus qu’empêcher les élections de se tenir, avec tous les risques que cela suppose pour les populations innocentes…
  • Une Nouvelle Voie : encore ici pas de nouvelle voie en vue pour 2012. Hélas le PPAC ne se rend pas compte que ses finasseries politiques incessantes joueront finalement plus contre la réussite des 4 dernières années de son mandat. Qu’il ne le voit pas du haut de son trône est possible, mais que personne parmi ses nombreux conseillers n’ait pu l’en convaincre démontre que soit il est sourd soit sénile comme Bourguiba à la fin de son règne…

————————————————–

Mr le PPAC, j’ai passé une bonne partie de décembre et de janvier à Conakry. Si je disais que c’était pour célébrer avec vos fanatiques le 1e anniversaire de votre pouvoir absolu, ce serait un mensonge. Mais je voulais quand même, par déformation professionnelle, « tâter le pouls » social et croyez-moi je n’ai pas été déçu. Voici les constats principaux que je voudrais partager avec tous les frères et sœurs guin-ex et guin-int :

  • Il y a en 1e lieu un mythe qu’i faut détruire définitivement : les diaspos ne savent pas vraiment ce qui se passe d’important en Guinée – c’est faux ! Paradoxalement et malgré l’internet TBD-PTC (très bas débit, pour très chanceux) j’informais souvent mes proches pourtant très avisés de la situation évolutive des décisions importantes de la journée, celles qui avaient une influence directe sur la marche du pays. Donc sur ce plan nous ne devons avoir aucun complexe à analyser l’évolution globale du pays car nous voyons mieux qu’eux la « big picture ». Eux doivent se contenter en premier lieu de la RT-PRG (hélas), ensuite des on-dit des salons mais également, et ceci est un réel progrès au pays, des JT de chaines privées Gangan TV et Evasion TV qui sont beaucoup plus diversifiés et ouverts à tous les courants politiques – la qualité et le professionnalisme ne sont pas encore vraiment au point mais on sent une très grande marge d’améliorations rapides. Il y a surtout de gros efforts de liberté de parole sur les chaines des radios privées et je conseille à tous les diaspos de passage au bled d’écouter Espace-FM et en particulier « Les Grandes Gueules » de 9h00 à 10h00 et sur Gangan TV à 21h30. La aussi la qualité des questions est encore à améliorer mais Lamine Guirassy et sa bande ont le courage de dénoncer tous les jours la majorité des grands scandales sur la place publique en donnant la parole aux principaux responsables incriminés, avec des remarques pertinentes et dérangeantes pour les boss qui acceptent de passer à leur grill. Cela permet surtout de comprendre les limites intellectuelles et morales de ceux qui nous dirigent, expliquant du coup pourquoi ils ne pourront jamais rien faire pour améliorer le sort quotidien des guinéens.
  • La RT-PRG est vraiment une catastrophe nationale. Elle est revenue au même niveau qu’au temps de la révolution. Bien-sûr sous les militaires elle a continué à nous offrir le griotisme à la guinéenne, mais actuellement c’est nettement pire. J’ai essayé de compter le nombre de fois où ils disent « président professeur Alpha Condé » mais je me suis rapidement découragé et j’ai plutôt compté le nombre de phrases où ces 4 mots bénis des Dieux n’étaient pas prononcés – une petite douzaine à peine.
  • La presse écrite s’est largement étendue en nombre mais la qualité est vraiment tombée beaucoup plus bas qu’à ses débuts. J’ai trouvé qu’elle n’apprend rien de plus sur les différents dossiers importants que la RT-PRG et sûrement beaucoup moins que les sites web guinéens : aucune enquête de fond des journalistes pour décortiquer les dessous cachés des grands sujets du moment – juste des tonnes d’annonces publicitaires entrecoupées de petits articles descriptifs, répétitifs, creux et avec une demi-douzaine de fautes d’orthographe par paragraphe. Les coupé-collé d’autres journaux étrangers sont de mise presque partout  Plus aucun journal ne sort franchement du lot, côté qualité de l’information. Désolé les amis mais ceci est une simple critique positive d’un œil externe pour vous pousser à remette la barre plus haut le plus vite possible…
  • Par contre il y a de nombreux petits détails des bêtises journalières qui échappent aux diaspos, il faut le reconnaitre. On les voit en particulier quand on suit la RT-PRG du début à la fin. Petit exemple, quand le PPAC a inauguré les 100 nouveaux bus et 100 camions-poubelle chinois. Apres les discours soporifiques habituels l’élu démocratique monte dans un des bus avec un chauffeur. Le maudit (sûrement un comploteur contre la vie du Grand Homme) démarre mal, le bus se cabre, saute et pétarade. Du coup la garde présidentielle entre en plein délire et entoure le bus, armes levées pour tirer. Tous les invités, y compris ceux qui nous ont fait ce cadeau historique, prennent leurs jambes à leurs cous (pour éviter les balles perdues de ce nouvel attentat contre le Messie). Finalement plus de peur que de mal et le PPAC est descendu sain et sauf, mais il était plus jaune que les foulards RPG des cireurs de bottes de son entourage. Il est vrai que côté courage, notre président-grimpeur est bien connu au pays ! Il faut aussi goûter  à un embouteillage à Conakry, avec des taxis qui vous doublent à droite, gauche, au dessous et au dessus ; avec les véhicules V.A. vitres noires avec sirènes et motard qui foncent dans le tas – c’est le spectacle le plus descriptif du chaos national. Un petit tour en ville pour régler quelques broutilles, moi qui habite à moins de 5 km du centre-ville prend environ 2,5 heures à l’allez et 2 heures au retour ! Et une fois à la maison on ressemble tant en apparence qu’en épuisement aux images que nous voyons à la télévision des gagnants d’étapes du Paris-Dakar. C’est hallucinant et à vivre absolument une fois dans sa vie, pour pouvoir dire demain « j’ai connu cela, l’original Hôtel Camayenne –Palais du Peuple », comme pour le Coca Cola original…

Tic-tac, Tic-tac, la montre tourne ; aujourd`hui est le 406e  jour du « changement radical » et du « Guinea is back » – déjà 1an, 1 mois et 10 jours ! Après une absence de 6 mois du pays, en toute bonne foi je reconnais qu’une chose a changé radicalement dans le pays : « Big Up » aux guinéens qui n’ont plus peur de dire haut et fort, en public et sur les ondes, ce qu’ils pensent. La terreur crée par le PDG dans les années cinquante, avant même notre indépendance, s’estompe enfin rapidement. Pour le reste, il n’y a pas grand-chose dont j’ai été fier – sauf de notre bonne prestation  au 1e tour de la CAN qui a réussi au moins à amener un sourire sur les mines moroses et désespérées des parents et amis – en attendant qu’on nous demande de remercier le PPAC pour cette grande victoire de son « changement global et multiforme »…

 

31 Janvier 2012

A.O.T. Diallo

 

NB : vous pourrez suivre chronologiquement cette série et les précédentes (depuis le début du changement en Guinée en janvier 2007) sur mon nouveau blog: https://aotdiallo.wordpress.com/

 

 

Advertisements

About A.O.T. Diallo

Un quinqua hédoniste qui plane sur le Web...
This entry was posted in 2012. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s