Une Nouvelle Voie (Avril 2012)

Bienvenue à mon bilan du 4e mois de l’An 02 de la Condécratie, un  modèle de démocratie stalinienne avec très peu de travail, justice et solidarité ; un subtil mélange de communisme à la  FEANF et d’affairisme sans scrupules. Je continue donc mon exploration mensuelle des méandres des décisions importantes pour la nation prises par nos nouveaux chefs en proposant des pistes de réflexions et d’actions qui pourraient être envisagées pour que le « vrai changement » soit effectif.

  1. 1.      Echantillon de paroles et pensées présidentielles du mois : lors du conseil des ministres du 05, le PPAC a invité le Gouvernement à diligenter les travaux de clôture des cimetières et ceux liés à la rénovation des maisons de jeunes ; « ce qui est arrivé au Mali est très grave et tous nos pays sont concernés ; ce qui s’est passé peut arriver dans n’importe lequel de nos pays » ; « laisse-moi parler Bernard, tu me soules de paroles » ; « L’Union Européenne s’est plainte que la CENI ne communique pas beaucoup. J’ai parlé aussi avec le président Abdoul Diouf de la Francophonie, qui a dit que la CENI ne donne que des informations générales. A partir d’aujourd’hui, je vais demander à la CENI de vous rencontrer, périodiquement, pour faire le point. Étant des partenaires-clés, vous devez être informés de ce qui se passe » ;
  • Pour : le PPAC nous montre beaucoup de bon sens dans son analyse der la situation au Mali et sur la possibilité que cela se passe ensuite chez lui. Hélas sa solution, une milice personnelle formée en Angola n’est pas forcement la meilleure manière d’éviter cette cata. Exemple tout proche à Bissau où pour les mêmes raisons l’armée nationale a mis aux arrêts ceux qui avaient fait appel aux angolais pour bétonner leur pouvoir sous les applaudissements discrets de l’opposition (et d’une partie de la fameuse communauté internationale).
  • Contre : sacré PPAC, ses priorités et urgences en conseil des ministres atteignent des sommets jamais égalés : clôtures de cimetières et rénovation des maisons de jeunes ; pour des informations sûres sur les travaux de la CENI il s’informe à l’U.E. et à la Francophonie et il n’a des comptes à rendre qu’à ceux-là ! Vraiment l’Homme-Etat est irremplaçable pour son modèle de changement. De plus maintenant qu’il ne veut plus nous parler directement pour nous amuser avec ses perles, des fouineurs vont jusqu’à la présidence pour le filmer à table entouré uniquement de potes parigots. Les seuls black dans la salle étaient des serveurs en livrée blanche, comme au temps colon ! Bravo au quidam qui a eu le courage de filmer cela ; je suis sûr qu’il s’agit d’un des convives français qui sait la valeur pécuniaire d’un tel extrait – en attendant que le film complet avec la fin de la soirée sorte sur You Tube. Voilà ce qui arrive quand un anarchiste marxiste soixante-huitard passe ses soirées à picoler avec des baba-cools toubabs.
  • Une  Nouvelle Voie : la communication directe et autour de nos plus hauts responsables est un domaine qui devra être revu de fond en comble et remis au goût du jour. En dehors de notre premier dictateur qui avait plus ou moins réussi à créer un certain mystère autour de ses bêtises les guinéens ont toujours appris dans les heures qui suivent les principaux secrets des salons feutrés de la présidence. Si en plus les cameras cachées font leur entrée, NTIC obligent, cela va être bientôt une téléréalité du style des Dadis-show. Des techniques et procédures modernes existent pour éviter ces bavures dégradantes pour nos images nationale et internationale et elles devront être appliquées avec rigueur.

——————————————————

2.        Formations, séminaires, ateliers, colloques et  autres « rendez-vous du donner et du recevoir » du mois :  1e convention du nouveau parti-état, le RPG-Arc en Ciel les 07 et 08 ; formation en renforcement des capacités judiciaires de la société civile ; formation à l’assistance judiciaire des personnes vulnérables ; conférence de mobilisation de la jeunesse sur la non-violence ; formation sur le manuel des droits des personnes handicapées ; formation et éducation des jeunes de la société civile sur le processus électoral en Guinée ; formation des jeunes sans-emplois en informatique et recherche d’emploi ; atelier de formation du PNUD axé sur le démarrage de la seconde phase du programme national de volontariat jeunesse ; formation en faveur des agents de la sécurité routière lancée par la fédération guinéenne des sports automobiles ; atelier de formation à l’intention d’une cinquantaine de responsables d’ONG de personnes handicapées évoluant dans la capitale guinéenne ; séminaire de formation des enseignantes de l’élémentaire ; formations en alphabétisation, couture, layette (ou tricotage), mécanique et cordonnerie dispensées aux mendiants handicapés venant des villages enclavés et reculés dans la préfecture de Mamou par l ONG française « Centre Konkouré » ; congrès national des élus locaux du 17 au 19 : tentative de lavage de cerveaux avant les législatives du 8 juillet ? Fort possible en écoutant les orientations finales du PPAC ; 2 ateliers organisés par la fondation OSIWA portant sur la validation des rapports sur la bonne gouvernance du secteur minier, le système électoral et la lutte contre la corruption ; atelier régional de vulgarisation du code électoral ; atelier de formation du HCR centré sur la technique d’enquête et de reporting en matière de violation des droits de l’homme ;

  • Pour : le affaires sonnantes reprennent : 19 ! Je viens de comprendre les raisons de la baisse drastique du nombre  mensuel des « donner et recevoir » : la presse en ligne n’en parle plus tant il y en a et tant elle en a marre maintenant. Du coup je regarde (quand je peux) le JT de la TV-RPG pour pouvoir compléter ma liste. Je voudrais pour une 1e fois tirer mon chapeau tres bas au couple français Marie Fantobo et Amid Khallouf qui dirige le centre Konkouré, qui sont tous deux  diplômés en gestion de projet de développement humanitaire et qui disent « souhaiter surtout qu’in fine, des Guinéens soient capables de comprendre la nécessité de venir en aide aux personnes vulnérables que sont les personnes handicapées et qu’ils soient surtout capables d’offrir cette aide ». Si au bout d’une certaine période d’un boulot de qualité continue, sans aucun risque de « machine à pompes des sous de l’U.E. » (ONG gourmandes spécialisées en tourisme de développement)  ils mériteront effectivement les médailles nationales du mérite offertes par erreur à Pivi-Coplan et autres présumés criminels de la République ;
  • Contre : que de doublons et triplons – les bailleurs changent mais les sujets se répètent et certains malins assistent à chacune de ces formations. Suite à la mamaya jaune-poussin géante de  la 1e rencontre du parti-état j’ai recherché au début sans la trouver la liste des 45 partis signataires du nouveau deal – finalement à la demande générale des guinéens le parti nous a servi une mosaïque de sigles vides de sens et de militants. Quand à la nomination d’un nouveau secrétaire général du parti pour remplacer le PPAC, circulez les amis, il n’y a rien à voir – avec tous ces incompétents et cupides réunis il préfère garder cette tête-là aussi, au moins jusqu’à la fin des législatives. En plus la peur d’une « Macky Sall-ite » aigue hante le sommeil de tous les opposants historiques depuis quelques semaines…
  • Une  Nouvelle Voie : depuis le début de l’année il y a des thèmes de plus en plus importants et porteurs d’avenir dans notre liste de formations, par exemple assistance juridique de la société civile et des personnes vulnérables, formations sur la non-violence, formations professionnelles pour les handicapés. Quand une nouvelle voie sera effective des efforts constants devront être poursuivis dans le même sens mais sûrement avec beaucoup plus de coordination nationale, de rigueur et d’évaluations.

————————————————

3.       Les décisions et actions « positives » du mois : le 02, notre PPAC national a été nommé médiateur dans la crise de la Guinée-Bissau par ses homologues de la CEDEAO ; le 08, l’opposant Cellou Dalein Diallo de retour d’un séjour à l’étranger a été accueilli de manière démocratique et civilisée par une marrée humaine de partisans et nos forces de l’ordre – idem pour l’opposant Sydia Touré le 24 ; Une première phase d’audit des effectifs de l’enseignement supérieur s’est soldée par la découverte de plus de 39.000 étudiants fictifs dans les différentes écoles supérieures publiques du pays et un peu plus de 750 dans les 29 universités et instituts privés de la place uniquement sur les classes de 2e et 3e années soit environ 3 fictifs pour 10 étudiants ; bravo à l’ambassadeur de Guinée au Sénégal qui dit : « «  il est très aisé de faire voter les guinéens du Sénégal. Ils ont un fichier électoral qui leur a permis de voter lors des élections présidentielles précédentes ; ils pourront voter sans problèmes lors des législatives » ; le PPAC a enfin clarifié la position réelle de son fils là la présidence : le 16 il est passé d’interprète officieux responsable des affaires paternelles avec l’Afrique du Sud à la fonction très officielle et convoitée de conseiller chargé de mission à la présidence ; enfin la machine judiciaire fait signe de vie pour le jugement des présumés coupables de la tentative de meurtre de la chambre à coucher de villa présidentielle le 19 juillet, mais pour le moment uniquement auprès de la chambre d’accusation. C’est seulement après que le procès sera ouvert ; le PPAC cesse ses sournoiseries syndicales pour recevoir enfin devant le TV-RPG les 8 centrales nationales avec leur secrétaire général officiel.

  • Pour : enfin un peu de concret à se mettre sous la dent pour notre « Guinea is back » : une petite reconnaissance pour le nouveau doyen des rois de la sous-région. Mais attention ses nouveaux potes sont mesquins et méchants ; ce cadeau ressemble aussi à une sacrée patate chaude dans ses mains qui sera suivie d’un échec retentissant quand on sait qu’il devra raisonner l’un des présidents le plus fou et tordu que notre continent ait connu, Kumba Yala et qu’il est « copain cul-et-chemise » avec le pire ennemi de nos voisins (PAIGC à part) , les angolais qui considèrent le coin comme une colonie. Bravo aussi à nos farces de l’ordre qui ont bien commencé le mois mais qui ont ensuite tout gâté le 19 en frappant de pauvres mères de familles qui faisaient un sit-in. Et  merci pour les prisonniers du 19 juillet 2011 et leurs familles pour avoir pensé à eux car il y a plus de 8 mois que ces pauvres guinéens sont en taule sans savoir pourquoi pour la majorité.
  • Contre : pauvre PPAC, comme je le craignais quelques lignes plus haut, après la perche lancée par ses collègues de la CEDEAO pour redorer un peu son blason, son gros nez est plongé dans le sol bauxitique de Guinée par une réplique cinglante de plusieurs leaders politiques bissau-guinéens dont l’ex-président Kumba Yala qui a dit le lendemain « nous ne reconnaissons pas Alpha Condé comme quelqu’un de capable de trouver une issue favorable au contentieux électoral du 18 mars….il est un suspect dans cette crise que traverse la Guinée-Bissau ». Sa technique de gestion des conflits politiques internes a dépassé nos frontières : à force de tout embrouiller chez lui et de fréquenter assidûment les pires voyous de notre continent nos voisins redoutent ses combines chez eux. La vérité fait parfois très mal – mais elle reste  la vérité ! Pour notre ambassadeur au Sénégal je crains néanmoins pour ses doigts quand le bâton de punition présidentiel va tomber. Pour notre Duc d’Edinbourg à la présidence, au moins là c’est clair et net pour nous les observateurs des dérives et magouilles au sommet de l’Etat – et une fois que papa aura perdu le pouvoir on saura qui chauffer pour récupérer nos sous, n’est-ce pas Karim Wade, Gamal et Atta Moubarak…
  • Une Nouvelle Voie : là aussi notre aura présidentielle sera à reconstruire entièrement. La Guinée a effectivement le potentiel d’être un exemple de fierté dans notre CEDEAO : nous n’avons jamais eu de guerre civile malgré tous les brasiers chez nos voisins ; au contraire nous avons participé activement et effectivement au règlement de la majorité des conflits et parfois tout seul, comme Fory Coco pour Bissau. Les refugiés de la région ont été reçus chez nous avec le maximum de nos moyens limités jusqu’à ce qu’ils fuient pour retourner chez eux car la vie dans leurs pays étaient rapidement plus enviable que chez nous ! Pour réussir cela il faudra montrer une nouvelle fois notre image de cohésion et de complémentarité qui faisait de nous une nation quand même unie (avant 1976) qui pouvait servir d’exemple à notre sous-région. Et le garant de tout cela c’est le chef d’état qui devra être un exemple admiré et respectée par les communautés nationale et internationale. Mais il ya du boulot pour en arriver là, mes frères et sœurs…

_______________________________________

4.          Les décisions et actions « négatives » du mois : la commission électorale nationale indépendante (CENI) continue à foncer en avant sans réfléchir, comme un poulet sans tête : elle publie la liste des agents des opérations de saisie des électeurs alors que l’audit bâclé du fichier précédent n’est pas encore publié ; plusieurs observateurs l’avaient prédit et enfin c’est devenu réalité : l’homme-état s’est mêlé de ce qui ne le regarde pas (régler un conflit syndical entre les travailleurs et la direction de l’usine d’alumine de  Fria) et du coup il s’est fait manquer de respect par des 3 travailleurs-paysans russes de l’usine – quand on descend jouer dans leur cour il ne faut pas espérer un traitement de président de la république ; inclusion de tous les particules de la mouvance présidentielle dans le nouveau parti RPG-Arc en ciel, sans même leur demander leur avis sur la question – un d’entre eux (le RGP) a eu le courage de dénoncer cette nouvelle magouille Condéenne (Alifa et Alassane) ; même nos partenaires chinois sont fatigués de nous : ils nous ont rendus les clés de leurs 2 plus gros chantiers en Guinée (stade de Nongo et hôpital de Kipé) en désespoir de cause de voir le 10e des travaux restants, de responsabilité nationale, même entamés. Pourtant il ne reste plus que des clôtures, des parkings et des toilettes à finir – et dire que le même gouvernement pose une pilée de 1e pierres d’éléphants blancs toutes les semaines ; médiation dans la crise bissau-guinéenne : le PPAC est OUT à 80%  et Gabriel Orta du Timor oriental est IN à 100% , puis c’est un groupe de contact régional piloté par le président du Nigeria qui prend les commandes du dossier, le PPAC étant simple membre du groupe – voilà ce qui arrive quand on fricote en coulisses avec les ennemis des voisins ; viol dans la nuit du 15 au 16 d’une fillette  de 15 ans, fille d’un colonel par un policier (surnommé Zombie !) en faction pendant la foire de Conakry. La réaction de ses supérieurs a été de le cacher de la foule en colère – nous allons voir si l’impunité en Guinée existe même quand les pauvres enfants de loups sont attaqués par d’autres loups ; un sit-in pacifique de deux cents femmes de l’opposition devant le siège de la CENI le 19 est traité par les policiers et gendarmes du PPAC comme une attaque d’un commando armé jusqu’aux dents – résultat, bastonnades et gaz lacrymogène, des blessées et trois interpelées. Le 25, la même activité est organisée par les majorettes du RPG et là tout se passe dans le calme et la joie de nos farces de l ordre ; décret présidentiel pour nommer le directeur général adjoint d’un hôtel délabré et en grève permanente du centre-ville ; la « citée chemin de fer », des buildings au centre ville symboles des vols scandaleux de Lansana Conté et de son peintre Santullo, est réquisitionnée pour 1 an (avec loyers versés à un des ses fanatiques) par notre PPAC, notre « Président-Justice » ; le 1e sommet de la CEDEAO organisé de manière précipitée (annoncé le 21 pour le 23 !) et sans concertations préalables par le PPAC est annulé à la dernière minute au profit d’un sommet « plus important » à Abidjan 3 jours après – notre vieux prési s’incline, genou à terre et tête baissée devant son petit frère ADO – encore un sale coup pour son rang régional ; Big Up à Papa koly Kourouma et Enelgui : ils nous annoncent l’arrivée à Conakry de plusieurs groupes électrogènes de 100 MW et la semaine suivante nous montrent l’installation d’un groupe de 4 MW (qui sera achevée dans 3 mois) – ces cadeaux publics avant législatives vont nous tuer, Walahi ; en passant devant les chantiers de l’hôtel Camayenne et de la banque centrale je constate que ce sont des ouvriers chinois qui font le crépissages au ciment des murs externes chez le premier et la peinture des murs externes pour la seconde : malgré nos 3-4 ministères chargés de l’emploi et des jeunes aucune compétence nationale n’existe même dans ces emplois-là ? ; le 27 le PPAC met son second genou à terre : il reconnait que ses législatives pour le 8 juillet ne sont pas possibles. Il est le seul surpris de ce constat – tous les autres guinéens, y compris Lounceny savaient depuis le jour où cette date farfelue a été fixée par le PPAC lui-même pour lui permettre d’aller aux Nations-Unies en décembre dernier pour rencontrer ses Big Daddy ;

  • Pour : comme d`habitude, R.A.S.
  • Contre : pour les législatives notre président de la CENI semble si aveuglé par ses combines que maintenant même le PPAC risque d’être obligé de le remplacer. Il est aujourd’hui celui qui fait le plus l’unanimité en Guinée : Lounceny dégage ! En plus, le 27 c’est le ministre de l’administration du territoire qui dit à la TV-RPG que le boss de la CENI lui a menti en disant que le activités de recensement ont débuté depuis le 26 mars à l’intérieur ; il est donc allé vérifier à Dubreka (moins de 100 km de Conakry) et Nada. Du coup lui aussi va bientôt demander le crâne chauve de Lounceny. Pour la « gifle » des 3 gros paysans russes voilà ce qui arrive quand un chef de l’état veut tout gérer dans un pays. Ces 3 bolcheviques incultes et grossiers n’ont jamais même vu un des sous-directeurs de leur boite à Moscou alors pour eux tout interlocuteur direct est un camarade. Au pire et après tous les autres niveaux de règlement d’un tel litige (justice, ministre impliqués, 1e  ministre, autres institutions comme médiateur national) notre PPAC pourrait alors rencontrer uniquement la direction avec des émissaires importants venus de Moscou. Mais il veut comme d’hab. foncer dans le tas comme un “contestataire parigot” – il en reçoit directement le traitement. Et pire le 26 les grévistes (et le PPAC) sont obligés de baisser la tête et les travailleurs suspendent leur grève sans qu’aucune de leurs revendications ne soient acceptées – ils sont même été obligés de prier pour qu’on leur paye leur mois chômé ! Pour nos pauvres mamans et sœurs qui ont été violentées par nos policiers et gendarmes, qu’ils sachent tous que ceux qui les ont envoyées pour cela et eux-mêmes sont maudits parce que ce qu’ils ont fait à ces dames, ils l’ont également fait à leurs mères et sœurs.
  • Une Nouvelle Voie : un remède central à toutes les bêtises ci-dessus : la fin de l’impunité et la sévérité absolue pour tous les voyous de la République. Voilà deux des pieds du socle sur lequel il faudra reconstruire le pays. Lorsque l’immoral et l’absence totale d’éthique caractérisent le pouvoir et l’administration à tous les niveaux, le pays retombe dans une jungle sauvage où tous les coups sont permis. Le lavage à grande eau pour mettre en place une nouvelle voie va faire mal, très mal mais nous ne pourrons en faire l’économie si nous voulons un changement qualitatif sur le long terme, pas le changement démagogique et à reculons que nous vivons aujourd’hui.

————————————————–

Mr le PPAC, votre côte de respectabilité commence ce mois-ci à prendre de sérieux coups de buttoir : un mafieux italien mais qui a des contrats en bonne et due forme avec notre état-voyou menace de vous trainer en justice en Europe mais pire pour vous, de bloquer vos visites touristiques, vos nouveaux comptes en banque bien garnis et même de vous dénoncer devant vos pires cauchemars, vos tribunaux de la Banque mondiale et du FMI ! Ainsi il en sera fini de « l’atteinte du PPTE » pour quelques années, alors que les syndicats de travailleurs, les femmes de Conakry et toutes les corporations professionnelles attendent votre promesse de paradis à partir du 30 juin. D’ailleurs je suis sûr que vous devez être le seul chef d’état du tiers-monde qui mobilise tous les jours son peuple pour qu’il devienne enfin un PPTE (pays pauvre très endetté) – toute honte bue ! Ensuite ce sont deux ex-maires (élus du peuple) sur cinq de la ville de Conakry (Dixinn et Ratoma) qui vous trainent en justice (avec deux autres Condé de votre cercle restreint) devant la Cour Suprême pour abus d’autorité pour les avoir limogé pour malversations financières (sans aucun audit !) et la plainte a été effectivement reçue avec première audience le 12 et une seconde prévue pour le 26. Puis ce sont des frondeurs de la CENI qui envoient leur porte-parole pour vous déverser toutes les magouilles de gestion administrative et financière de votre président de la CENI sans que vous ne puissiez rien faire d’autre que leur demander de mettre de l’eau dans leur vin. Ensuite les mères de familles de l’opposition qui vous blâment publiquement pour n’être même pas intervenu pour condamner leur calvaire. Et enfin le bouquet, le « carton jaune » de la CEDEAO dans votre gestion du dossier de Guinée Bissau en vous collant ce groupe de contact régional pour résoudre la crise où vous êtes simple membre et un sommet prévu le 29 à Banjul sous les auspices de Yaya Djammeh pour réunir les différents protagonistes pour des discussions. A ce rythme je crains que ce soit bientôt l’université de la Sorbonne qui vous intente un procès pour votre prétention d’avoir étudié le droit jusqu’au doctorat chez eux ! D’ailleurs chaque fois qu’un jeune me dit qu’il a fait la Sorbonne, il chute directement dans mon estime. Dieu merci, tous vos professeurs sont sûrement morts aujourd’hui sinon eux-mêmes auraient dû être poursuivis.

Tic-tac, Tic-tac, la montre tourne ; aujourd`hui est le 496e jour du « changement radical » et du « Guinea is back » – déjà 1an, 4 mois et 10 jours ! Mr le PPAC les guinéens à cause de vous, ont baissé encore plus (si c’est possible) dans l’estime de tous nos voisins de la CEDEAO. Sur le plan intérieur il est vraiment pitoyable de constater que les gestions des « impaires de la Nation » Sékou Touré, Lansana Conté, Dadis Camara et Sékouba Konaté ont produit un « guinéen nouveau »  qui a tété et a ensuite été élevé dans l’hypocrisie, l’incivisme, la jalousie mesquine, la méchanceté gratuite et la courtisanerie. Vous aviez promis en arrivant un retour à la case départ de 1984 – et bien c’est réussi sur beaucoup de plans et à ce rythme l’élève sera bientôt meilleur que tous ses professeurs.

A bas votre changement !

Le 30 Avril 2012

A.O.T. Diallo

Advertisements

About A.O.T. Diallo

Un quinqua hédoniste qui plane sur le Web...
This entry was posted in 2012. Bookmark the permalink.

One Response to Une Nouvelle Voie (Avril 2012)

  1. Saliou Diallo says:

    « Un patriote doit toujours être prêt à défendre son pays contre son gouvernement. »
    Edward Abbey a raison lorsqu’il dit que notre plus grand ennemi est notre propre gouvernent.
    Chacun d’entre nous, doit avoir des exemples frappants. Nous avons qu’à regarder les actualités et les évènements qui se passent en Guinée.

    Ne nous trompons pas, avec cette parodie ridicule de justice, on roule la grande majorité du peuple dans la farine. On dirait la cour des miracles avec ses bruits : disputent de brigands, voleurs, vendeurs de drogue et tous les charlatans qui s’y retrouvent. Certains n’arrivent même pas à bien porter leur robe noire.
    Pour ma part, je ne tire aucun chapeau à cette honte.
    PPAC n’avait pas le choix, il est obligé de présenter au public cette sanglante pièce de théâtre mal montée qui a coûté la vie à des innocents.

    Alpha, je suis fier de ce que tu fais pour ton pays.
    Fais ton devoir sans t’inquiéter de ce qui pourra en résulter.
    Faire son devoir (déjà faudrait-il le connaître ce qui n’est pas si simple) sans se soucier des conséquences bénéfiques ou non, personnelles ou générales, n’est pas une vertu donnée à tout le monde. Voilà un idéal de vie bien exigeant.
    Tu dénonces avec ta plume, ce qui n’est déjà pas si mal.

    Merci Alpha.
    Saliou DIALLO, Poitiers

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s