La famille dit NON à la mamaya sur la tombe cachée de Diallo Telli

Ces jours ci des émissaires du régime ont été dépêchés à ma résidence de Bellevue pour inviter la famille à se joindre au président Alfa Condé pour un symposium au palais du peuple sur le cinquantenaire de l’OUA au cours duquel feu mon père El hadj Diallo Telli Boucacar serait honoré.

Informé à Dakar où je réside  par téléphone ma réponse leur a été signifiée dès le lendemain.”D’accord pour la mamaya, après la restitution du corps à la veuve, démilitarisation des charniers remis aux autres  50,000 familles pour que le deuil puisse se faire avant la mamaya”.

Hier soir j’ai vu le JT de la RTG et vu les derniers débris fossiles du parti des geôles, endimanchés se trémousser de bonheur chaque fois que le nom maudit du boucher de Faranah était prononcé….j’ai aussi adoré la stupeur et le choc dans le regard de Andrée Kourouma quand le chef de  l’Etat a rendu hommage au premier secrétaire général de l’OUA.

Le chef de l’Etat semble oublier qu’un décret de sa main démilitarisant les immondes charniers et les restituant aux familles éplorées, surtout venant de lui, condamné à mort par la même main assassine et sauvé par le fait qu’il était à l’abri à Paris règlerait le problème.

EN GUINEE, ON CELEBRE DU BOUT DES LEVRES DES PERSONNES DONT ON CACHE LES TOMBES SECRETES…

Ca se fera sans les victimes je peux vous en assurer et le peuple guinéen et la communauté internationale apprécieront….

En ce qui concerne la famille Diallo Telli, nous attendons toujours que l’armée guinéenne, les assassins qui se pavanent au côté du Président de la République et le gouvernement de la République de Guinée reprennent leurs esprits et réalisent que il ne peut pas y avoir de réconciliation dans l’omission, la révision de faits historiques, encore moins dans le mensonge….La vérité, toute la vérité, sera dite, tôt ou tard. Comme en Afrique du Sud, en Sierra Leone, au Liberia, en Espagne, Argentine…etc.…

Nous sommes des enfants de Dieu le tout puissant ; nous nous sommes refusés la vengeance ; nous ne haïssons personne et nous attendons que Justice soit rendue, celle de la Loi, sinon celle de Dieu…

Que Dieu bénisse et protège le peuple martyr de Guinée en ce cinquantenaire de l’OUA, 36e commémoration de l’assassinat par inanition de El hadj Diallo Telli Boubacar, décédé au camp Boiro le 1e mars 1977 après 18 jours de privation d’eau et de nourriture en même temps que les ministres Dr Barry Alfa Omar, et Drame Alioune  et au moins deux autres suppliciés et la liste des victimes s’allongera encore jusqu’au 26 mars 1984, date de la délivrance de la Nation  de cet ogre, père monstrueux de la Nation qui comme ce personnage mythologique grec dévorait avec délices ses enfants.

Thierno Diallo Telli, pour la famille de DIALLO Telli Boubacar

thiernodiallotelli@gmail.com

 

 

Advertisements

About A.O.T. Diallo

Un quinqua hédoniste qui plane sur le Web...
This entry was posted in 2013. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s