Une Nouvelle Voie (Janvier 2015) : les créanciers se bousculent pour faire leurs adieux à PPA-Charlie

Bienvenue à mon bilan du 1e mois de l’An 05 de la Condécratie, un modèle de démocratie stalinienne avec très peu de travail, justice et solidarité ; un subtil mélange de communisme à la FEANF et d’affairisme sans scrupules. Je continue donc mon exploration mensuelle des méandres des décisions importantes pour la Nation prises par nos nouveaux chefs en proposant des pistes de réflexions et d’actions qui pourraient être envisagées pour que le « vrai changement » soit effectif.

1. Echantillon de paroles et pensées présidentielles du mois : « Nous savons comment la Guinée a souffert contre Ebola et particulièrement vous. Tout le monde sait quand une équipe joue chez elle, il y a un douzième joueur. Tout le monde connait l’importance des spectateurs. Nous allons prier pour vous, j’espère que vous irez loin. Quel que soit le résultat, vous retournerez en triomphe en Guinée. Que Dieu protège la jeunesse guinéenne, que Dieu nous donne la victoire » (le 06, en remettant le drapeau national aux 2 équipes de football nationales qualifiées pour les coupes d’Afrique) ; « Grâce à Dieu et aux prières de nos prêtres et imams, nous allons vaincre Ebola. Nous savons que tout le monde ne souhaite pas cela mais, nous allons nous battre pour que cela arrive. Beaucoup de gens ne sont pas contents parce que la Communauté Internationale nous accompagne aujourd’hui » (le 09, lors de l’inauguration des locaux d’un ministère) ; « Je devais partir mais le président Zuma doit venir. Donc, c’est une contrainte qui ne m’a pas permis de me déplacer. Je le ferais aussitôt après…Vous savez, Libération et Charlie Hebdo sont des enfants de mai 68. Ce sont des journaux dont nous avons été les rédacteurs parce que les rédacteurs n’étaient pas forcément des journalistes mais tout simplement des militants qui s’y réunissaient…Donc nous n’avons pas perdu que des journalistes mais des compagnons de longue date avec lesquels nous avons sillonné le pavé du quartier Latin. Ce qui nous a amenés à enlever le pavé pour mettre le goudron parce que le pavé nous servait d’arme face aux gendarmes. » (le 11, lors de sa participation à la fin de la marche « Je Suis Charlie » à Conakry) ; « Tout le monde sait l’importance de l’Institut Pasteur pendant la période coloniale. C’est l’Institut Pasteur qui fabriquait les vaccins contre les morsures de serpent à travers l’Afrique de l’Ouest pendant la période coloniale. C’était le centre de référence. Malheureusement ce centre avait périclité et n’existait plus. Or, sans un centre il est impossible de pouvoir guérir les épidémies. Car pour guérir les épidémies, il faut découvrir les virus, puis soigner… Nous avons longtemps communiqué, mais il y a des personnes qui ne veulent pas qu’Ebola finisse. Nous avons autorisé aux autorités administratives d’utiliser désormais les forces de la gendarmerie et de la police pour que toute personne qui refuse que les médecins puissent soigner, soit arrêtée (le 18, lors de l’inauguration d’un laboratoire russe à la périphérie de la ville de Kindia) ; « Les conséquences (d’Ebola) sont extrêmement graves sur notre économie, sans compter que les hommes d’affaires ne viennent plus. Pour les contrats miniers que nous avons signés les discussions se font par vidéoconférences. Et on a ouvert les écoles seulement lundi » (le 23, à Davos devant ses parents-journalistes français).
• Pour : bravo pour les mots d’encouragement positifs à nos jeunes footballeurs avant les batailles des coupes d’Afrique. D’après son porte-parole c’est ce discours historique qui est la clé de notre qualification réussie en quart de finale de la CAN. Pardon ne priez pas pour eux maintenant car avec votre guigne habituelle nous ne seront jamais champions d’Afrique. Go boys, pour offrir enfin un petit sourire à vos frères et sœurs écrasés par l’injustice et la misère locales. Deux grandes nouvelles ce mois-ci : le PPAC a été l’un des rédacteurs de Charlie Hebdo et il est le père-fondateur des jeunes de l’axe de la Liberté Hamdalaye-Cosa mais lui utilisait des pavés au lieu des bons vieux cailloux du quartier. Tout va se savoir – en le laissant parler librement en public.
• Contre : de là à dire que nos footballeurs ont particulièrement souffert d’Ebola, autant sinon plus que les milliers de morts et de malades dans le pays – il y a un pas que seul le Boss peut franchir. Pas étonnant que tout le plan de riposte n’arrive pas à bouger comme au Liberia s’il pense que la solution viendra principalement des prières. Pauvre PPAC qui a du refuser un visa « à l’Occident » en raison de la préparation d’une visite officielle prévue 48 heures après, comme si c’c’était lui qui devait préparer la chambre et les repas de l’hôte. C’est incroyable quand même de croire qu’une visite à l’étranger ne peut pas durer moins de 10 jours ! Il a quand même bien précisé qu’il gardait jalousement le visa entrée unique et qu’il l’utiliserait juste après cette visite. D’un autre côté c’est quand même compréhensible : quand ton bailleur et créditeur principal (Jacob Zuma) vient te faire ses adieux (et récupérer ce qu’il peut de ses sous) il faut bien astiquer sa chambre. Son discours de Kindia a du être parfaitement compris par ses interlocuteurs russes car ceux-ci parlent généralement le français comme lui. Sacré PPAC qui reconnait qu’il lançait des pavés contre les gendarmes en France en 1968 mais veut interdire cela aux gosses de Conakry. En plus après cet aveu il est maintenant candidat au refus de visas « à l’Occident » et au retrait de nationalité française pour participation à des activités terroristes. No way, tonton François, vous le garderez chez vous après sa très prochaine retraite mal méritée.

2. Les décisions et actions « positives » du mois : le 07, le PPAC accepte le meeting pacifique de l’opposition sur l’esplanade du stade du 28 Septembre sans envoyer ses miliciens et donzos pour tuer et violer. Il a quand même tout mis en place pour qu’une partie des manifestants n’arrivent pas sur place mais bon il ne faut pas trop lui en demander. La 2e manifestation du mois, quelques jours après a été encore plus réussie côté organisation, sans dégâts ni brutalité – nos soudards s’améliorent au contact de la démocratie ; le 19, le gouvernement rouvre les portes des écoles après près de 4 mois de retard en assurant que toutes les dispositions sont prises pour éviter Ebola dans les salles de classes. Vu la confiance actuelle de la population dans les promesses concécrates il y a eu moins de 20% d’élèves les 1e jours qui ont été autorisés par leurs parents d’y aller ; le 20, le tout nouveau Conseil Supérieur de la Magistrature (CSM) sanctionne 4 magistrats véreux dont un qui a été révoqué de ses fonctions pour escroquerie : il louait des immeubles et maisons dont il n’était pas propriétaire ; le 20, par un communiqué officiel le PPAC accepte à l’appui financier et les observateurs de l’UE (et donc des autres bailleurs) pour les élections prévues en 2015 alors qu’il avait juré juste le contraire les semaines précédentes. Cette bonne nouvelle aurait été obtenue depuis Davos dont c’est la 1e retombée positive pour la Guinée en 4 ans de participation ininterrompue.
• Pour : pour les 1e sanctions du CSM il ne faut pas encore crier Victoire mais c’est quand même un très bon point pour le Ministre de la Justice. Espérons maintenant qu’il ne se fera pas taper sur les doigts par le 1e défenseur des criminels en Guinée, vous savez qui.
• Contre : il semble que le 1e meeting de l’opposition se soit soldé quand même par une douzaine de blessés : 2 civils et 10 gendarmes. Les dégâts humains semblent changer de camp.

3. Les décisions et actions « négatives » du mois : le 02, le PPAC reprend ses activités professionnelles en toutes pompes : 4 décrets de nomination tous aussi inutiles les uns que les autres. La liste des heureux élus confirme en tout cas les chiffres du dernier recensement général de la population de 2014 : la Haute Guinée est devenue non seulement la région la plus peuplée mais surtout la seule à avoir des cadres de qualité supérieure du pays ; le 03, l’imam de la Primature fait le classement qualitatif des ministres de la République. Le 1e au classement est le ministre de la Coopération en raison des millions d’USD qu’il a réussi à quémander de part le monde officiellement pour nous mais en réalité pour son chef et son parti. Le pire dans le classement est un ministre qui était hospitalisé en France depuis plus de 6 mois. A chacun ses critères mais les nôtres sont les pires possibles et imaginables ; le 08, un jeune politicien en mal de sensationnel (Bakayoko) qui a purgé la totalité de sa peine de prison de 2 mois pour « injures » à chef de l’Etat devait être libéré de la prison centrale de Conakry mais il reste quelques jours de plus au cachot. Le procureur interrogé disait attendre l’ordre du ministre de la justice et celui-ci attendait l’ordre de l’insulté qui hélas était toujours fâché. Finalement il sera libéré la semaine suivante après sa menace de grève de la faim qui serait certes inopportune pour le Boss à la veille d’une visite « chez les blancs emmerdeurs » ; le 10, le PPAC fait destituer (sans décret) par son état-major de ministre de la défense l’entraineur d’un club de football militaire parce qu’il est militant actif d’un parti d’opposition. Une nouvelle victime de l’extrémisme de la Condécratie. Pas de souci, mon frère « Nous sommes tous des Ousmane Pélé Diop » ; le 10, un policier et son chauffeur sont bastonnés à mort et brûlés vifs par des habitants d’un village de la préfecture de Forécariah sous prétexte qu’ils étaient venus « propager Ebola » – comme dans le village de Womey. Il est temps d’admettre que le laxisme dans les mesures énergiques de l’Etat pour contrôler les malades et leurs contacts empêchera tout contrôle efficace en 2015. Un triste rappel aussi aux extrémistes officiels Makanera et Laye Jr Condé que les criminels et les sauvages existent partout dans le pays, y compris chez eux, et que tous les habitants de la préfecture et de la région n’en sont pas pour autant responsables ; le 10, un mini-ministre et ses gardes de corps essaient de passer en force un barrage de manifestants contre la détérioration des routes dans leur village qui a des conséquences graves sur leur qualité de vie. Un des loubards armés du ministre tire des coups de sommation en l’air en pensant les intimider mais en réponse c’est toute la population qui fonce sur lui pour le bastonner. Le ministre et son « digba » (molosse) sont conduits manu-militari au commissariat de police avant d’être délivrés par le 1e ministre. Dieu merci la vie est de plus en plus difficile et risquée pour nos hauts-perchés insensibles à la misère du peuple qui en a de plus en plus marre de les voir parader devant eux ; le 15, le PPAC décrète un tout nouveau Comité Interministériel de Suivi des Projets Miniers Intégrés (CISPMI) qui s’occupera exclusivement des projets comportant des mines et des infrastructures auxiliaires de plus d’un milliard USD. Placé au dessus des dizaines d’autres structures qui se partagent déjà le gâteau minier national il va faire beaucoup de nouveaux jaloux, une cacophonie magistrale et un Boss de plus en plus heureux et libre de voler à sa guise ; à partir du 15 des activités de mobilisation communautaire sont organisées dans toutes les régions et préfectures pour lancer la campagne « Zéro cas d’Ebola en 60 jours » mais au rythme où évoluent les choses nous assisterons plutôt à « Zéro agents Ebola en 60 jours ». Les habitants de plusieurs villages de Haute-Guinée et Basse-Guinée (deux de Forécariah) ont accueilli les agents de la Croix Rouge avec des bâtons et des coupe-coupes les accusant d’être venus pour propager la maladie. Dans un 1e village un gendarme et son chauffeur ont même été lynchés et brulés dans leur voiture parce que l’un d’entre eux avait donné des comprimés de vitamines à un mourant. Dans le 2e, à leur légère décharge il fallait vraiment être des condérates pour envoyer un pasteur protestant comme chef de mission pour désinfecter les puits chez des paysans musulmans surtout par les temps qui courent. Le pauvre homme de Dieu est toujours en convalescence suite à une bastonnade mémorable. ; le 19, le Commandant de bord d’Air Guinée, notre PPAC décolle à minuit de nouveau pour assister à une rencontre capitale pour la lutte contre Ebola en Guinée, le forum économique mondial de Davos. Avant cela en tant qu’ancien red-chef de Charlie Hebdo il s’est arrêté chez lui (à Paris) pour crier « Je suis Charlie » chez tonton Hollande et associés. Il a aussi profité de cette escale pour rendre visite à la nouvelle patronne de la francophonie Mme Michael Jean sans doute pour solliciter l’appui d’un répétiteur de français pour sa prochaine campagne présidentielle. Néanmoins on peut fermer un œil sur ce nouveau voyage inutile à Davos car c’est le dernier au nom de la Guinée, Inch Allah – l’un de ses derniers selfies de fin de séminaires avec ses idoles pour décorer les murs de sa maison de retraite huppée de la banlieue parisienne ; le 29, suite à la qualification de notre équipe nationale de football pour les quarts de finale de la CAN (Coupe d’Afrique des Nations) le porte-parole du gouvernement affirme sans sourire à la presse que ce résultat a été acquis grâce au discours que le PPAC a tenu à l’équipe avant son envol pour Malabo. Bref nous dansons tous pour la qualification des footballeurs et versons des larmes pour tous les cireurs de pompes avec leurs langues a.k.a. ministres guinéens ;
• Pour : comme chaque mois : R.A.S. (Rien A Signaler)…
• Contre : le PPAC est parti en mission d’Etat le 19 – nous sommes aujourd’hui le 31 et personne ne peut dire avec certitude où il est aujourd’hui, ou même si il a été ou non au sommeil de l’U.A. A Davos la presse française et son service de presse nous tenaient régulièrement informés de ce qu’il faisait et ne faisait pas sur les pistes de ski suisses mais depuis silence radio total d’où les rumeurs folles qui recommencent immédiatement. En revenant de Tunis il nous avait bien prévenu que quand il était malade il allait se soigner « à l’Occident ».

4. Formations, séminaires, ateliers, colloques et autres « rendez-vous du donner et du recevoir » du mois : atelier sur l’examen, l’appropriation et la validation du projet de code de la pêche maritime, continentale et de l’aquaculture modifié ; formation des journalistes et responsables des médias sur les plans marketing ; ateliers de soutien psychologique pour les enfants guéris ou orphelins d’Ebola ; ateliers (10) de formation pour une campagne de communication de proximité et de sensibilisation sur la lutte contre Ebola ; formation des forces de défense et de sécurité stationnées le long de la frontière guinéo-sierra léonaise sur la lutte contre Ebola ;
• Pour : le séminaire-bizness est au point-mort ce mois-ci (05). Perdiems et sandwiches c’est bon mais système D pour trouver de l’électricité afin de suivre les matchs de la CAN s’est encore plus important.
• Contre : wow, quel titre pompeux pour la 1e rencontre où les « participants » vont juste adopter à mains levées et avec applaudissements un texte écrit par les « blancs » du PPAC. Même les points et virgules ils ne vont pas modifier, Walahi.

5. Pour conclure quelques suggestions SMART (Spécifiques, Mesurables, Atteignables, Réalisables, Temporellement définies) pour changer le changement :

Mr le plus Honoré des Honorables pardon il faut demander à vos copains mafieux au pouvoir dans le monde de venir ensembles à Conakry en ce début d’année : rien que la 1e semaine vous nous imposez ceux de la Mauritanie, du Benin et du Niger – 3 des plus grands partisans du pouvoir jusqu’à la mort. Il parait même le Président nigérien était venu roder son nouveau jet privé acheté malgré le tollé international vu que son pays est dans tous les classements le dernier des derniers de la planète. Que penser d’un type qui voyageait en classe économique et parfois même dans la soute à baggages il y a moins de 4 ans et qui ne plus maintenant se contenter d’un (ou deux) billets en First class ? Puis suivent coup sur coup – et coût sur coût – le Président de la BID (Banque Islamique du Développement), agence de placement des pétrodollars et le Président Sud-Africain Jacob « Bandit » Zuma. Résultat, vous nous faites nettoyer chaque semaine l’autoroute Fidel Castro « route infinie de l’Historique », badigeonner les arbres et murs de clôtures et planter des drapeaux multicolores qui serviront ensuite à faire des T-shirts pour les enfants pauvres des quartiers. En les voyant défiler à la RT-PPAC nous les « petits guinéens » pensons que ce sont des créanciers venus dire leur Farewell à un papy en chute libre mais surtout essayer de récupérer une partie de leurs sous avant son départ. Ils ont entendu dire qu’un bon musulman paie toutes ses dettes avant de partir mais ils ne savent pas que ce qualificatif ne s’applique pas à vous. Je pense de plus en plus que même l’illettré Mamadou Sylla aurait été un meilleur Président de la République que vous et il nous l’a prouvé dans son français inimitable ce mois-ci : « C’est mieux de dire à son semblable aujourd’hui je ne peux pas te donner à manger, mais demain je serai en mesure de le faire. En lui parlant ainsi, certes il se fâchera un peu, mais dans le fond s’il réfléchit, il dira : ‘’Ah ! Celui-ci, c’est un homme de parole’’. Mais quand quelqu’un te dis : ’’j’ai faim’’, et que tu lui dises : ‘’va laver tes mains, le temps que tu reviennes, le riz sera prêt’’, il sera content. S’il finit de se laver les mains et qu’à son retour qu’il ne trouve pas de riz, c’est là que vous allez casser le bol. ». Il n’a pas fait des études de droit et de science politique à la Sorbonne mais il a beaucoup plus de bon sens que vous. Payez donc vos dettes à vos créanciers et prenez enfin une retraite dorée, Yandi. Et dites-leurs surtout qu’il ne faut pas qu’ils viennent nous embêter pour se faire rembourser après vous. Ils peuvent déjà les inscrire dans la colonne « affaires illégales : pertes et profits » de leurs caisses noires. Ils n’auront pas un franc guinéen avec nous – No Pitié In Bizness – Morr !

Mr le Président des Droits Contre l’Homme faites très attention : des terroristes fanatiques ont mis fin ce mois-ci aux dessins et textes irrévérencieux de Tignous, Charb, Wolinski, Cabu et plusieurs autres de vos autres copains de 68. Quel dommage qu’ils n’aient pas eu le temps de s’occuper de votre cas avant de nous quitter. Qu’est-ce qu’on allait se poiler quand ils auraient tout révélé sur ce que nous ne savons pas encore, comme pour vos grands amis Bongo, Sassou et Obiang : vos châteaux avec tableaux de maitres à Paris et Ouaga, le parc de berlines de Junior Palladino et des détails croustillants sur ses sambas à Rio, les secrets de vos fiestas en cachette dans les hammams du Maroc et de Dubaï…etc. Les caricaturistes sont désormais des « caric-a-tous-risques ». Plus que tout les réactions mondiales suite à l’attaque de Charlie hebdo montrent qu’il existe des perceptions très différentes voire irréconciliables en ce qui concerne la relation entre la liberté de la presse et le fait religieux et que les NTIC malgré leur universalité ne réduiront jamais ce gap. Aussi que la politique d’intégration des musulmans en Occident et particulièrement en France a été en partie un échec car injuste vis à vis de la majorité des travailleurs immigrés parqués sciemment dans des ghettos urbains avec une absence totale de perspectives d’épanouissement pour leurs enfants et pour conséquences la radicalisation religieuse des plus fragiles et paumés. D’ailleurs tous ceux qui ont la tête sur les épaules, fait de bonnes études, socialement intégrés, dynamiques et chanceux fuient ces banlieues et coupent les ponts avec ceux qui y sont restés à la 1e occasion. La logique à mes yeux après tous ces morts tant en France qu’à l’étranger suite à la diffusion et aux rediffusions de ces caricatures blasphématoires serait que toute personne réfléchie s’y abstienne au nom de la préservation des vies d’innocents et de la paix sociale. Personnellement, par mon éducation je ne me hasarderais jamais à tout outrage qui choquerait violemment les croyances de qui que ce soit. L’humour irrévérencieux, caustique et noir ne sera jamais apprécié par la majorité des hommes mais il reste quand même un indicateur connu de la liberté totale de la presse dans les pays laïcs qui le pratique depuis de siècles, sur tous les sujets et croyances et cela personne ne pourra l’empêcher chez eux. Au contraire il y renaitra encore plus fort chez eux après ce type d’attaque extrémiste. La preuve est que ce massacre a relancé un journal qui était au bord de la faillite, qui vendait moins de 60,000 exemplaires par semaine et dont les caricatures étaient connues par moins de 0,01% de la planète. Maintenant il a tiré à 7 millions d’exemplaires avec des queues pour l’acheter dans les rues sur les 5 continents et sert en plus à stigmatiser des honnêtes musulmans qui ne cherchent qu’à vivre en paix avec leurs familles chez eux. Heureusement cela a été aussi paradoxalement une opportunité pour des religieux musulmans modérés de faire connaitre largement dans ces pays les paroles et actions tes de justice, de paix et de tolérance de notre Prophète. D’ailleurs les ventes du Coran ont explosé partout ce qui prouve un intérêt nouveau des intellectuels partout dans le monde pour connaitre exactement quels sont les percepts de ce livre saint. Le très rigoriste Guide Suprême de la République Islamiste d’Iran Ali Khamenei a envoyé une lettre aux chefs d’Etat Occidentaux ce mois-ci après les meurtres à Charlie Hebdo (voir dans Le Monde, janvier 2015) : « Je ne vous invite pas forcément à accepter la façon dont j’envisage l’Islam ou telle conception particulière à son sujet mais je vous incite à refuser que cette réalité dynamique et influente du monde actuel vous soit présentée au travers du filtre de desseins politiques peu louables. Ne permettez pas que les terroristes souvent issus de ces mêmes pouvoirs qui prétendent les dénoncer vous soient présentés comme étant les représentants de l’Islam. Essayez de connaître l’Islam à travers ses sources authentiques et de première main, à travers le Coran et la vie de son Prophète ». Egalement dans un requiem résumant les actions du défunt Roi Abdallah D’Arabie Saoudite (voir J.A., janvier 2015) pourtant reconnu comme l’héritier de la doctrine wahhabite il est écrit « Il réagit aux attentats du 11 septembre 2001 perpétrés par des kamikazes dont une majorité était ses sujets en formulant une offre de paix globale avec Israël. Il illustra par une visite historique au Vatican une volonté de dialogue interreligieux destinée à éloigner l’Islam des sables mouvants d’un rigorisme et d’un retour à la religion des « pieux ancêtres » qu’il jugeait difficilement compatible avec son titre officiel de « Serviteur des lieux saints ». Ces deux grands sommités musulmanes ont exprimé ainsi que si tous les livres saints sont immuables les pensées religieuses doivent évoluer avec les siècles.

Tic-tac, Tic-tac, la montre tourne ; aujourd’hui est le 1502e jour du « changement radical » et du « Guinea is back » – déjà 4 ans, 01 mois et 10 jours ! La dernière ligne en zigzag est maintenant entamée : depuis son 1e décret du 07 janvier 2011 limogeant le médiateur de la République (nommé depuis 1 an alors que la Constitution prévoit que cette nomination est pour 7 ans sans révocation possible par l’exécutif) notre PPAC viole chaque jour cette pauvre Loi fondamentale. Nous sommes entrain de refaire exactement la même erreur qu’en 1959 quand Satan Touré a commencé à violer tous ses pactes sociaux et politiques avec ses alliés : ceux qui n’étaient pas d’accord ont tous chuchoté pour protester mais ont ensuite laisser faire. S’ils lui étaient proprement « rentrer dedans » après sa 1e tentative la Guinée ne serait pas devenue ce qu’elle est aujourd’hui. Mais cette fois-ci son petit-frère PPAC, l’Homme-Etat qui a eu lui aussi 4 années pour faire ce qu’il voulait n’en n’a plus qu’une seule pour continuer à « déconner » (Ben Pepito). La cocotte-minute siffle depuis un bon bout de temps et il ne fait rien pour diminuer le feu – elle va donc lui éclater à la figure et nous serons là pour ramasser les morceaux – et pour déconner ensuite une 6e fois!

31 Janvier 2015

Advertisements

About A.O.T. Diallo

Un quinqua hédoniste qui plane sur le Web...
This entry was posted in 2015. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s